*
 

Partagez | 
 

 Choc des narcisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Choc des narcisses   Mer 25 Jan - 22:21

La connaissance du mythe de Narcisse peut avoir une influence sur ce texte. Du moins, c'est mon avis. Son ignorance ne tuera pas le texte. Smile

Choc des narcisses

Un jour, au milieu des immenses gratte-ciels et des milliers de passants qui piétinaient les trottoirs, ou même se piétinaient eux-mêmes, une histoire peu banale naquit.
Il fallait admettre que ces jeunes gens ne fricotaient pas avec la normalité. Cependant, si on prenait à part chacun des individus croisés, on découvrirait que personne n’est normal. Mais ces deux êtres étaient néanmoins beaucoup plus excentriques que la moyenne.
L’un d’eux était Jasmin, narcissique. Et l’autre était Lilas, narcissique.
Ce fut leur trait de caractère commun qui créa tout entre eux, de A à Z.

Lilas, très jolie fille, entendait souvent de la bouche de ses proches qu’elle était une belle plante. Sans problème, elle aurait pu prétendre au titre de mannequin. Ses un mètre soixante-quinze, ses cheveux d’un noir étincelant et ses yeux verts perçants étaient des atouts incontestables dans ce domaine. De plus, elle était dotée de charmes innés, comme son visage naturel des plus envoûtants, ses cheveux qui voletaient au ralenti dès qu’un courant d’air croisait son chemin, ou sa démarche pleine de sensualité. C’était simple, dans la rue, les regards féminins et masculins se braquaient instinctivement vers elle.
Cette femme possédait plus que son physique incomparable. Le bac n’était pas le dernier diplôme scolaire qu’elle avait obtenu. Elle en était actuellement au suivi de son second doctorat en biologie humaine. Passionnée par l’anthropologie, elle avait réalisé le précédent en psychologie. Pas seulement ouverte à la science, elle pouvait donner des cours de français aux plus grands académiciens.
A force d’être vantée par ses proches ou par des inconnus sur son physique et son intelligence, Lilas avait développé un complexe de supériorité important. Lorsque tous ses amis se sentirent suffisamment inférieurs pour être horripilés par la présence de cette femme parfaite, elle les perdit tous. Et son orgueil lié à son narcissisme les fit fuir davantage, elle s’enfonça alors dans la solitude.

L’autre protagoniste de la rencontre, Jasmin, était aussi un solitaire. Grand, puissant, séduisant, ténébreux, il faisait fondre les femmes sous son regard de feu. Loin d’être naïf, il était conscient de son charme fou, et il se délectait de son sadisme à ignorer les nombreux soupirants.
Son intellectualité était simple, il était doté d’un génie lui permettant d’être surdoué dans certains domaines. Dans les autres, son niveau n’était pas comparable à un avion qui tentait de s’envoler sans possession d’ailes, mais plutôt à un avion guère puissant sans kérosène. N’ayant aucune facilité, il ne voulait pas persévérer.
Contrairement à Lilas, ce n’était pas son narcissisme qui avait provoqué sa solitude, mais plutôt celle-ci qui avait développé son égocentrisme. Enclenchée par sa timidité, sa solitude avait pris de solides bases, puis par dépit, il n’accorda pas facilement sa confiance, s’emmurant ainsi seul dans son monde. Tel un clochard, Jasmin était destiné à vivre seul avec lui-même. Passer sa vie aux côtés d’une personne développe incontestablement un amour pour cet être, et quand on est seul, on l’engendre pour soi-même.
Frôlant la folie, il parlait tout seul, discutant avec lui-même.

Mais ce jour-ci, tout changea dans la vie de ces deux inconnus. Ils se croisèrent, et leurs regards ne se posèrent pas l’un sur l’autre. Ainsi, contrairement au reste de la population, ce fut l’ignorance qui devint une exception.
Alors ils firent un geste qu’ils n’avaient jamais esquissé, ils se retournèrent. A cet instant, ils purent se dévisager avec leurs yeux aux profondeurs infinies. Le temps semblait s’être arrêté pour ces deux jeunes gens. Le coup de foudre fut d’une intensité si forte que chacun de leurs membres resta tétanisé. Seuls les yeux berçaient l’esprit d’images nouvelles. Une personne étrangère à eux-mêmes qui captivait leurs pensées, l’émotion d’un tel inédit ne pouvait être que puissante.
C’est alors qu’ils se rapprochèrent lentement. Leurs cheveux étaient balayés par le vent, leurs lèvres brûlaient d’envie d’un contact intense, et leurs mains imaginaient quelles sensations allaient les traverser lors du toucher d’un étranger. Résister à l’évanouissement était une lutte des plus coriaces, mais aussi des plus jouissives.
Les corps se rassemblèrent comme s’ils ne faisaient qu’un. Lorsque leurs lèvres se percutèrent, elles se soudèrent, et chercher la solution à leur séparation n’avait même pas été envisagé. Réalisant des caresses s’amplifiant en sensualité à chaque instant, leurs sensibilités émotives provoquaient des spasmes incontrôlables en chaque endroit frôlé.
Ce n’est qu’au bout d’une heure, ou quelques siècles, que le couple décida de se précipiter vers l’un des appartements pour continuer plus intimement l’assouvissement de leurs désirs corporels. Les jours suivants furent torrides, supprimant la nécessité du chauffage.
Même si le narcissisme les poussait à être épris d’eux-mêmes, ils avaient rencontré la personne octroyée de la capacité à leur faire oublier. L’Homme est doté de défaillances, même dans l’amour de lui-même !

Leur si grande passion les contraignit à arrêter de travailler. Des semaines s’étaient écoulées et ils n’avaient pas posé un seul pied dehors. Leur amour suffisait à les nourrir, et à la basse température extérieure, l’eau fraîche ne manquait pas.

Le temps se mit de nouveau à avancer le jour où les déceptions naquirent. La haine avait pris le dessus sur l’amour. Un grand amour peut engendrer une grande haine, et leur relation ne pouvait prendre un autre chemin à cause de leurs tempéraments si proches et si éloignés à la fois.
Se définissant chacun comme parfait, leur narcissisme avait engendré une profonde intolérance. Arpenter le long chemin de la vie aux côtés d’une personne aussi imparfaite était impossible. Leur amour propre bien trop grand avait dressé de résistantes barrières. Et si l’une d’elles avait le malheur d’être surmontée, d’autres prenaient la relève en se renforçant davantage. Ces deux êtres avaient créé un amour indestructible avec eux-mêmes.

Cependant, durant cette relation courte mais intense, leurs solitudes avaient disparu. La passion de l’amour les avait transposés dans un autre monde où le temps et l’ennui n’existaient pas. Durant leurs longues disputes, l’ardeur du conflit s’était installée et tuait tout aussi bien le reste du monde. Jamais ils ne s’étaient lassés de tout ce piment brutalement inséré dans leurs petites vies égoïstes et solitaires.
Désormais séparés, ils se rendaient compte de ces moments si rares et si captivants. Leurs regrets et leurs remords les dévoraient à en abattre leurs narcissismes. Les qualités de l’autre prenaient de nouveau le dessus dans leurs souvenirs. Leurs intolérances s’estompaient, cédant la place à la clémence et à la compréhension. Comment pouvait-on être narcissique – s’aimer – en étant si peu ouvert ? Les deux culpabilisaient, et la remise en question était inévitable. L’impulsivité avait détruit leur couple. Le temps et l’isolement, facteurs de toute évolution et de sagesse, modifiaient leurs visions.

Le conflit spirituel finit par devenir orgueilleux. Leurs narcissismes les empêchaient d’agir. « Pourquoi serait-ce moi qui devrait faire le premier pas ? » On dit de quelqu’un qu’il est amoureux lorsque son amour propre passe après l’amour d’une personne extérieure.
Et ce fut exactement de l’amour qui s’était emparé d’eux. Dévorés par le manque de leur conjoint si récent mais si indispensable à leur bien-être narcissique, ils cédèrent au besoin de tout tenter pour retrouver l’être devenu essentiel à leur moral.
Leurs ventres brûlaient sous les milliers d’explosions qui s’y propageaient. L’angoisse d’être refusés les attaquait de l’intérieur, comme si leurs cœurs leur témoignaient toute leur haine d’avoir autant rejeté l’être qu’ils aimaient.
Afin d’éviter au plus le regret, ils s’élancèrent dans la rue. Leurs courses effrénées étaient justifiée par la peur de perdre l’être aimé, que les quelques minutes qu’ils perdraient en marchant changeraient le monde. Chaque goutte de sueur qui traçait son sillon sur leurs fronts témoignait un peu plus leur ferveur dans l’amour.
Le temps ne s’arrêta pas cette fois-ci. Ils s’étreignirent d’une telle force que leurs respirations furent coupées. Ils ne saisirent pas l’information, et même le premier élément de survie, l’oxygène, était devenu obsolète devant leur amour.
Lorsque la force musculaire de leur enlacement s’affaiblit, à cause – ou grâce – du manque d’oxygène, l’air emplit de nouveau leurs poumons. Les grands esprits en profitèrent aussi pour s’infiltrer et insérer une petite idée. Les regards pleins d’informations s’entrechoquèrent.
Alors, de nouveau, ils se précipitèrent dans l’appartement le plus proche, dévalant les rues les mains pressées entre elles.
Lorsque les têtes percutèrent les oreillers du grand lit, les visages sereins des deux narcisses se faisaient face. Les cheveux en batailles, les respirations haletantes, ils se contemplaient dans le moindre détail.
Vint le moment où ils observèrent leurs yeux si profonds, si beaux, si magiques… Ils plongèrent prunelles dans prunelles et se laissèrent envoûter par leurs pouvoirs. Amoureux, ils étaient bloqués à admirer les astres de l’autre.

Qu’y a-t-il de plus beau que le monde vu par un être amoureux ?

Leurs grandes implications dans leurs regards leur permis de percevoir bien plus que de magnifiques yeux. Ils purent voir l’univers dans le plus beau des miroirs, les yeux d’un amoureux.
D’abord envoûtés par la passion amoureuse pour leur conjoint devenu nécessaire au bon fonctionnement de leurs narcissismes, les focalisations s’orientaient sur les yeux de l’étranger. Mais elles finirent par se poser sur leurs propres reflets. Réunis, les grands egos revenus, les narcisses furent de nouveau ensorcelés par eux-mêmes, mais cette fois-ci, le miroir embellisseur les rendait encore plus exceptionnels. Toutes leurs pensées étaient captivées par la contemplation et la passion de leurs propres personnes, ils en oublièrent même de se nourrir, de boire, de dormir, et finalement de vivre…

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Jeu 26 Jan - 15:55

J'ai du relire la toute fin pour bien saisir le "pourquoi".
Effectivement, leur narcissisme est digne d'un Narcisse divin. Ils "sont" l'essence du narcissisme. Et du coup tu as réussis à créer une belle situation.
Quelques tournures de phrases m'ont dérangé. Je ne sais plus où. Des tournures compliquées qui facilite pas vraiment la lecture. J'ai déduis que les tournures complexes étaient recherchées, peut-être pour arriver à de nouvelles phrases pour exprimer le monde vu par des amoureux, qui sont toujours un peu poète. Mais bref, parfois donc, c'est pas facile.

Détail : "son visage naturel des plus envoûtants", était très étrange, au moment de la première lecture. Et elle aussi, je l'ai relu.

Reprendre le mythe de Narcisse et le transposer dans notre temps, c'était bien pensé et très bien fait, avec deux perso. Une super façon, originale, de travailler les thèmes de l'Amour et de Narcisse. J'arrive pas à m'expliquer. Mais je te tire on chapeau !


_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Jeu 26 Jan - 20:41

Merci à toi !
C'est possible qu'il y ait parfois des phrases compliquées, je verrai pour les remanier.
Pour la phrase "son visage naturel des plus envoûtants", je voulais dire qu'elle ne se maquillait pas. M'enfin, j'verrai.
J'avais peur qu'on comprenne pas tout à fait la fin. :/ Comment pourrais-je l'arranger, la rendre plus claire ? Si tu as une idée, j'suis preneur.
En tout cas, merci pour ton commentaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Sam 28 Jan - 3:43

Bonjour monsieur Iniou'.

Quelques passages compliqués mais cela est tout à fait compréhensible. Vous parle deux deux personnages en tous points similaires. Ainsi, chaque chose est doublée dans votre texte et vous vous retrouvez à utiliser le "leur(s)" très très souvent. Cela alourdit le texte, indubitablement. Mais j'avoue ne pas savoir comment la chose pourrait être améliorée.
Peut-être serait-il possible de passer au singulier ? Je ne sais pas que moyen, mais tant donné qu'ils sont deux, et en même temps un;.. peut-être y a-t-il là quelque chose à chercher. Exemple :
"Se regardant dans le miroirs de ses yeux". Ils ont beau être deux, ils sont pareils, ainsi, par convention, on pourrait parler au singulier. Peut-être...

En tous les cas, au-delà de ça, je tiens à saluer, une fois de plus, votre originalité. Passer de narcisse à narcisseS, c'était un délice.

Cordialement,

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Sam 28 Jan - 12:33

Merci bien, cher Alfred !
Vous avez mis le point sur les gros problèmes que j'ai eu avec les nombreux "leurs" présents, parfois quatre fois dans une phrase. Je ne sais pas trop comment faire, car un singulier pourrait aussi perdre le lecteur, je suppose. Peut-être en parlant d'unité ? Je ne sais pas. Je vais voir comment le retravailler pour l'alléger. Des phrases plus simples pourraient aider parfois, je pense.

Merci. Cela me fait plaisir que ma recherche d'originalité réussit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Lun 30 Jan - 13:26

Bonjour monsieur Iniour',

J'attends donc votre réécriture.

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Lun 30 Jan - 17:00

Avez-vous lu la réécriture de Mutisme imposé à perpétuité ? Je suis sûr qu'elle vous plaira davantage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adrienf

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Lun 30 Jan - 17:36

Perso, je n'ai pas accroché. Je ne sais pour quelles raisons mais l'histoire ne me plait pas. Mais le texte est bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Lun 30 Jan - 18:09

Merci d'avoir lu. Smile
Je peux comprendre qu'on n'accroche pas. C'est plus comme une dissertation sur le narcissisme, j'ai envie de dire. Il n'y a pas spécialement d'histoire avec des protagonistes. Ici, le protagoniste serait le narcissisme. Car mes personnages ne sont que les figurants de cette caractéristique, j'ai envie de dire. Je pense que c'est peut-être pour ça qu'on n'est pas forcément attiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Sam 21 Avr - 1:55

Une réflexion très bien mise en scène sur les extrêmes du narcissisme, à la manière d'un conte moderne, qu'il m'a été très agréable de découvrir, un peu tardivement.
La lecture a été très fluide et j'ai été emporté très rapidement pas le destin de ces deux personnages auxquels je me suis surpris à m'attacher. Le déroulement de leur histoire est très bien mené, très bien pensé également, et la fin emplie de poésie.
Comme je l'ai dit en début de commentaire, j'ai eu la sensation de lire un conte moderne, ceci étant probablement du à la retranscription d'un mythe dans le contexte actuel.
Bravo à toi pour ce travail.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Sam 21 Avr - 21:41

Eh bien... je t'avoue que je ne m'attendais pas à te plaire à ce point sur ce texte !
J'en suis assez surpris ! Peut-être par le sujet et son interprétation, mais pas par le texte en lui-même. N'étant pas un de mes textes les plus appréciés, quand j'ai vu ton nom en dernier commentateur, je m'attendais à me faire un peu taper dessus. ^^'
Désolé, ce n'est pas l'image que tu me donnes, mais je connais la justesse objective de tes commentaires, et ils sont craints et bienvenus à la fois !

En tout cas, merci ! Je suis vraiment flatté qu'il t'ait plu ! Et oui, je voulais en faire quelque sorte un conte. Smile

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 30
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Dim 22 Avr - 13:08

Je n'avais pas lu ce texte et j'ai réparé cela =)

Tu as eu une bonne idée et tu l'as vraiment bien transposé au monde actuel... C'était fort et beau à la fois.

Je ne sais pas quoi ajouter de plus ! =)

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Mar 24 Avr - 23:46

Merci, Enora ! Maintenant, tu as tout lu de moi ! ^^

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 30
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Choc des narcisses   Mer 25 Avr - 8:52

En fait non, j'ai pas lu les derniers chapitres de J.J. alors que je te les avais tant réclamé... quelle vile mécréante je fais ! x)

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choc des narcisses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choc des narcisses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon marder frein hydraulique + pare choc baja
» [NEW] Pare-choc/Bumper TBone/T-Bone Racing pour 1/16 E-Revo
» Wolf's Rain serie anime CHOC !
» Le choc des titans le remake
» "le choc des gladiateurs" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Inclassable-
Sauter vers: