*
 

Partagez | 
 

 Le Prince et le Paysan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Le Prince et le Paysan   Dim 4 Mar - 21:08

Il était une fois un jeune paysan qui, de mémoire d’homme, avait toujours eu fort bonne réputation. Il était aimable, généreux et n’avait pas peur de travailler aux champs des jours durant malgré le soleil brûlant et la fatigue. Samuel avait toujours fait le bonheur de ses parents.
Sa beauté, quant à elle, n’avait d’égale que celle de sa sœur jumelle, que l’on ne désignait plus que par le nom de Bella. Les boucles dorées et la peau lisse et parfaite de la jeune fille faisaient parler d’elle jusqu’à la Cour. Voilà pourquoi le Roi, souffrant, appela son unique fils et successeur au pied de son lit suite au bilan alarmant de son médecin.

- Mon fils, mon règne s’achèvera d’ici peu de temps…
- Père…
- N’aie crainte, tu ne seras pas seul dans la lourde tâche qui t’attend. Seulement, tu connais les règles, tu ne peux gouverner seul.
- Vous savez pourtant que nulle jeune fille du royaume ne me convient…
- Il y en a une que tu n’as pas rencontrée… Une paysanne dont la grâce dépasse celle de toutes les dames de la Cour réunies. Fais en ta reine.

Résigné à suivre les dernières volontés de son père mourant, le Prince fît appeler son plus fidèle chevalier.

- Galope mon ami, lui ordonna-t-il. Galope et ne t’arrête que lorsque tu auras trouvé la légendaire Bella.

Le chevalier, ravi de cette expédition, s’en alla trouver la jeune fille dont il avait entendu parler maintes fois en des termes fort élogieux.
Les semaines passèrent, et le Prince resta sans nouvelles de son serviteur. Une lettre lui parvint malgré tout, quelques temps plus tard :

"Tant de beauté me transperce le cœur. Je ne puis me résigner à revenir au château, et assister impuissant à votre union. Adieu."

Furieux mais intrigué, le Prince convoqua le plus sage de ses chevaliers.

- Ton prédécesseur a été trop faible pour ne pas faillir à sa tache, déclara-t-il. J’ai confiance en ton sang froid. Galope et va donc quérir cette beauté que l’on nomme Bella !

Persuadé de la réussite de ce nouvel émissaire, le Prince eût la surprise de recevoir une nouvelle lettre, quelques semaines plus tard :

"Tant de beauté me déchire l’âme. Je ne puis admettre l’idée de servir une Reine que je voudrais pour épouse. Adieu."

Résigné, le Prince envoya de nouveaux chevaliers, un à un. Aucun ne revint.
C’est ainsi que, décidé à éclaircir le mystère entourant cette beauté, le Prince entreprit lui-même le voyage. Il galopa des jours durant, avant de trouver le village. A son arrivée, il fut aussitôt reconnu, et les habitants lui dressèrent une haie d’honneur jusqu’à la chaumière où demeurait Bella. Il frappa trois coups à la porte, suite à quoi il fît face à un couple de paysans, qui s’inclinèrent aussitôt.

- Madame, Monsieur, déclara solennellement le Prince. C’est pour vous rencontrer que j’ai parcouru les terres hostiles des contrées de Nulle Part. Je suis Prince de l’un des Royaumes de ce monde, et souhaiterais vous demander la main de votre fille.

La vieux paysan s’inclina si bas que son nez pouvait toucher le sol.

- C’est un tel honneur, un tel honneur ! s’exclama-t-il.

Ce fut à cet instant que la porte de derrière grinça, laissant apparaître dans l’encadrement la jeune fille à propos de laquelle tout le Royaume s'extasiait. La jeune fille qui avait provoqué la perte de tant de chevaliers.
Habituellement courtois, le Prince ne put émettre le moindre son. Après tout ce voyage, tous ces récits, il la voyait enfin. Mais étrangement, le sentiment auquel il s’était attendu ne vint pas. Son cœur ne fut pas transpercé comme l’avait été celui de son plus fidèle chevalier, et son âme ne fut pas déchirée le moins du monde à la manière de son plus sage serviteur. Bella portait bien son nom, certes. Ses longs cheveux dorés et sa peau douce et pure avaient de quoi ravir plus d’un homme… Mais bien qu’en ayant conscience, le Prince n’avait en aucun cas envie d’en faire sa Reine.
Les parents de la jeune fille, prenant le silence du Prince pour l’émerveillement auquel était habituée leur enfant, sourirent et amenèrent doucement cette dernière vers son futur époux.

- Incline toi donc, mon enfant, la somma son père d’une voix douce. Le Prince de notre Royaume en personne est venu demander ta main !

Bella, innocente et fragile, baissa la tête et afficha un sourire ravi. Embarrassé par cette situation à laquelle il ne s’était attendu, le Prince chercha quelconque diversion.
Ce fut à cet instant que la porte grinça à nouveau et que pénétra dans la pièce Samuel, frère jumeau de Bella. A l’instant même où le Prince posa les yeux sur ce visage doré par le soleil, son visage s’empourpra. A sa grande surprise, la vision de ce paysan lui procura les sentiments qu’il n’était parvenu à ressentir à la vision de Bella. Samuel posa son regard bleu sur lui et, surpris, s’inclina, sans pour autant le quitter des yeux. Décontenancé, le Prince ne s’encombra pas d’une quelconque politesse, et s’enfuit de la chaumière.
Le Prince galopa des jours durant. Après réflexions, l’explication du déroutant sentiment éprouvé à la vue du paysan lui vint à l’esprit : il ne pouvait être autre qu’un sortilège. Seul un magicien ou une enchanteresse pourrait lui porter secours. C’est ainsi qu’il se dirigea au plus vite vers le village le plus proche. A ses portes, le Prince prit soin de se cacher sous une capuche afin de ne pas être reconnu par des habitants trop curieux. Rapidement, il eut confirmation que ce village était doté d’une sorcière. Sans hésiter, il s’y rendit une fois la nuit tombée, et frappa trois coups. Sans même avoir pris le temps d’ouvrir, la sorcière répondit, d’une voix lente :

- Entrez donc mon Prince…

La porte tourna dans un grincement sonore.

- Comment avez-vous su ?
- N’oubliez pas qui je suis mon Prince…

La sorcière, vêtue d’une cape noire, semblait âgée de plusieurs siècles tant sa peau était ridée et ses cheveux gris. Le Prince la mit alors au défi :

- J’imagine donc que vous n’avez nul besoin que je vous expose mon problème ! Vous n’aurez aucune difficulté à le deviner ! s’exclama-t-il.
- En effet, répliqua calmement la vieille femme. Je préfèrerais cependant que vous le formuliez vous-même.

Le Prince la toisa quelques instants puis exposa son soucis.

- Je suis fort embarrassé. Alors que j’étais parti à la rencontre d’une jeune paysanne à la beauté parfaite pour en faire ma Reine, j’ai éprouvé nul sentiment à son égard.

Le Prince stoppa là son récit. La sorcière, qui n’était pas dupe, l’observa sans ciller jusqu’à ce qu’il continue. Perdant toute contenance, le Prince bredouilla :

- Vous… vous connaissez mon désarroi… Comment expliquer cet étrange sentiment…
- Vous vous êtes épris du frère de la jeune Bella, à la beauté toute aussi reconnue, déclara calmement la sorcière.
- Foutaise ! s’écria le Prince, vexé. Un homme ne peut s’éprendre que d’une femme !

Toujours persuadé d’être victime d’un malveillant sortilège, le Prince ordonna à la sorcière de le guérir au plus vite. Cette dernière lui répondit :

- Je connais parfaitement les raisons de votre état, déclara-t-elle. Mais je ne peux vous donner la solution.
- Qui le peut, dans ce cas ? interrogea le Prince.
- Les vastes contrées de Nulle Part sont gouvernées par de nombreux Rois, déclama la vieille femme. Galope jusqu’au Royaume des Trois Tours. Là réside la solution à ton problème.

Peu connaisseur des Royaumes parsemant Nulle Part, le Prince en parcourut bon nombre des semaines durant. Au cours de son périple, il interrogea paysans, magiciens et chevaliers qui lui répondirent tous la même chose : « Au Nord, bien plus au Nord mon Prince ! ».
Alors qu’il aperçut enfin le château aux Trois Tours, centre du Royaume du même nom, le Prince songea au paysan, qui n’avait probablement pas conscience des soucis qu’il causait à cet instant même. Mais à son grand désespoir, le sentiment ressenti des semaines auparavant ne s’était pas estompé, et il ne parvint à ressentir quelconque rancœur envers le jeune homme. Ce qui changerait sitôt le sortilège inversé.
Le Prince galopa vers le château, impatient d’en finir avec ces histoires. Face aux grandes portes de bois, deux gardes le stoppèrent.

- Je vous somme de me laisser passer, déclara le Prince. J’ai accompli un éprouvant périple afin de rencontrer votre Roi.

A son grand étonnement, les deux gardes l’autorisèrent aussitôt à franchir la grande porte, et le conduisirent jusqu’à leur Roi. Celui-ci trônait dans une salle hautement colorée, où troubadours et bardes se côtoyaient pour déclamer légendes et chants d’ailleurs et d’autrefois. Trônant au milieu de la salle, le Roi dansait, peu préoccupé de la contenance nécessaire à son statut.

- Ne serait-ce pas un Prince que j’aperçois là ? s’exclama-t-il, ravi, en apercevant son invité.
- C’est exact, répliqua ce dernier, embarrassé. J’ai été envoyé par une sorcière résidant bien loin d’ici. Il semblerait que vous soyez la solution à un problème des plus délicats.

Le Roi parût intrigué, mais son sourire ne quitta en aucun cas son visage.

- Je vous écoute ! déclara-t-il.

Plus embarrassé encore que face à la sorcière, le Prince expliqua :

- Il se trouve que j’éprouve des sentiments plutôt déconcertants pour… un représentant de la gente masculine.

A la grande surprise du Prince, le Roi le gratifia d’une tape dans le dos.

- Toutes mes félicitations ! s’exclama-t-il. Quand célébrerez-vous vos noces ?
- Nos noces ? Mais… nous ne pouvons nous marier ! Seuls un homme et une femme le peuvent ! Car seuls un homme et une femme peuvent s’aimer !
Pour la première fois, le Roi fronça les sourcils.
- Qui donc vous a enseigné telle sottise ? interrogea le Roi.
- Personne ! répliqua le Prince. Il en est ainsi depuis toujours ! Il advient donc de croire qu’il s’agit là de la vérité !

Le Roi éclata d’un rire tonitruant.

- Avez-vous songé que vous ayez pu vous tromper ? interrogea ce dernier.
- Bien sûr que non ! répliqua le Prince. J’ai forcément été victime… d’un sortilège !

Le Roi rit de plus belle.

- Je commence à saisir pourquoi cette sorcière vous a envoyé vers moi ! Sachez que les règles du Royaume des Trois Tours se limitent à la punition des criminels.
Notre peuple est libre en tout point de régir sa vie comme il le souhaite. Ainsi, nous avons décidé d’abolir le mot « normal » de notre dictionnaire ! Il n’existe pas pire bêtise que de s’interdire de vivre et d’aimer pour correspondre à une règle !

Le Prince ne sut que répondre. Le Roi poursuivit son explication.

- Sans règle, nous aimons qui nous le souhaitons. Nous vivons comme nous le voulons ! Vous vous trouvez dans un Royaume gouverné par deux Rois !
- Vous voulez dire que je ne serais pas victime d’un sortilège ?
- Bien sûr que non ! déclara fièrement le Roi. A présent galopez aussi vite que votre cheval vous le permettra et allez annoncer qu’il est possible de vivre autrement !

A son retour au château, le Prince constata à quel point il était terne et sans joie. Le dirigeant du Royaume des Trois Tours était-il dans le vrai ? La vie pouvait-elle être différente ? Meilleure ? Animé d’un étrange sentiment de liberté, le Prince, devenu Roi suite au décès de son père durant son périple, clama au peuple l’histoire du Royaume des Trois Tours. Face à l’enthousiasme général, il se décida à avouer les motivations qui l’avaient mené à entamer ce voyage.

- Du changement ! s’écria-t-il face à la foule. C’est ce dont nous avons besoin. Acceptons que la vie puisse être différente, nous n’en serons que plus heureux !
Les années suivantes, le Royaume prit goût à cette nouvelle manière de vivre, et découvrit les joies et richesses que pouvaient entraîner une vie différente. Touché par le discours du nouveau Roi, le paysan Samuel se rendit à la Cour. Laissant cours à ses sentiments, le Roi retourna chez Bella, et demanda cette fois la main de son frère à ses parents.

Ainsi, tous deux vécurent heureux et adoptèrent beaucoup d’enfants…

MORALE

Voyez-vous, en voyageant ailleurs, le Prince a découvert que les lois avaient été inventées par les Hommes pour instaurer une quelconque normalité. Ainsi, si chaque Royaume adopte des règles opposées, la normalité est différente à chaque fois.
Il faut donc admettre que la dite normalité n’existe pas. Moquez vous donc de ce que vous êtes. Souciez vous uniquement d’être heureux.

_________________
**


Dernière édition par Azraël le Sam 12 Jan - 4:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Dim 4 Mar - 21:32

Salut Azraël,

Ton texte, écrit à la façon des contes d'autrefois, est très bien tourné. Les choses sont dites sans être clamées et j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir les phrases "à l'ancienne". Mine de rien, écrire comme ça n'est pas toujours aisé car on a souvent notre façon "moderne" d'écrire qui reprend le dessus à un moment ou un autre. ici, ce n'était pas le cas, le ton du conte est soutenu tout du long.

J'ai noté deux petits passages sur lesquels j'ai une remarque.
Spoiler:
 

Le texte est agréable, pas trop long (ce qui peut parfois "essouffler" le lecteur qui n'est pas habitué à ce genre de récit) et les sentiments et troubles sont bien retranscris.

La règle des contes (mais comme tu l'as bien dit, les "règles", il faut aussi savoir les oublier) inciterait plutôt à mener le Prince vers trois guides plutôt que deux. Le chiffre trois est une composante traditionnelle, enfin il me semble.
Mise à part cette remarque, car j'aurai aimé retrouver ce "trois" que j'aime bien, ben... cheers

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Dim 4 Mar - 21:45

Merci pour la remarque sur l'erreur, je rectifie cela !

Le principe ici est d'écrire un conte "à l'ancienne" tout en brisant les règles et lieux communs. Un prince gay n'a rien de traditionnel par exemple. Je ne m'attache donc pas aux lois qui régissent ce type de récits. Puis une personne de plus aurait été superflue, je ne veux donc pas l'ajouter dans l'unique but de coller aux règles du genre.

Merci à toi pour ta lecture et tes remarques !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
LaChorée



Masculin
Nombre de messages : 284

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Dim 4 Mar - 22:10

J'ai adoré comment tu as tourné la fin "Ainsi, tous deux vécurent heureux et adoptèrent beaucoup d’enfants…", adoptèrent nuhuhu. Ca m'a fait rire, mais je rigole pour rien moi aussi.

Enfin bref ! Je suis pas trop conte, mais j'ai bien aimé le tien ^^. Il est plaisant à lire et pas chiant, et surtout très original.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Dim 4 Mar - 23:12

Effectivement, "les lois sont brisées, c'est ce qui renouvèle le genre", j'accepte.
Et c'est vrai, comme LaChorée, la fin est bien ^^

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 6 Mar - 22:00

Alors, là, bravo !

Vraiment bien ! Un conte sympa qui toucherait bien les enfants, je pense, d'ailleurs.
Je m'y attendais à ce que la fille ne lui plaise pas, mais parce que son imagination aurait créé une image encore plus belle, et qu'il serait déçu. Mais quand j'ai vu qu'il n'avait aucune attirance, j'ai pensé au frère dont tu décris l'ampleur de sa beauté dès le début.
J'ai été happé par le texte, attendant une chute que je pensais avoir devinée, et non ! Je me suis fait avoir et j'en suis heureux ! Je m'attendais à un drame où le roi serait rejeté et tout, et tu en as fait un happy end génial.

J'ai relevé une faute :
"Rapidement, il eu (eut) confirmation que ce village était doté d’une sorcière."

Pour ce qui est de la morale, personnellement, je ne l'aurais pas mise. Ca casse un peu le truc, une morale, le lecteur doit la percevoir lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 6 Mar - 23:13

Merci pour ce commentaire !

Concernant la remarque sur la morale, disons que j'ai un certain goût pour les morales subtiles, mais je voulais que ce conte, même si son histoire cassait les règles, garde la forme traditionnelle pour mettre plus en avant encore les modifications que je voulais apporter au genre.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 30
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Jeu 15 Mar - 23:33

C'était un texte très beau et très touchant.

Ton idée de conte est très sympa et le sujet devrait être découvert par beaucoup de gens !

Bravo !

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 20:14

Votre compte est fort bien conté et fait état d'un sujet que fort peu de conteurs ont osé aborder jusque là. Le récit est fort fluide et dépourvu de fautes, hormis un ou deux s qui se sont fait la malle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 20:19

Zut, merci de m'avoir signalé leur disparition, je vais lancer un avis de recherche.

Merci également pour votre lecture et votre commentaire !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 20:40

Méfiez-vous aussi des s qui sont là où ils ne devraient pas être :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 21:09

C'est étrange, car mes yeux acérés n'ont aperçu aucune faute liée à un "s".

Je me sens faible.

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 21:14

Et moi donc.
Je suis devenu illettré.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 21:52

ah bon? alors mes yeux en ont vu là où il n'aurait pas fallu en voir? °_°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 21:57

Arf, milles excuses si Mk a menti, il a dû manger trop d'olives ce midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mar 20 Mar - 22:11

Bah, MK, il a intérêt à faire attention, hein ! Régime, mangez du steak. Car des pains dans l'orgueil gratis, je n'en veux point.
J'étais prêt à relire une seconde fois son texte pour corriger une telle défaillance. ~~

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mer 21 Mar - 20:42

Mk n’a pas trop bien compris les phrases prononcées par l’ami Iniour’. Vouliez-vous émettre l’idée que Mk a crée cette histoire de s par orgueil, juste par plaisir de dire un « mais » ?
Que nenni, Mk n’est point comme cela. Le conte est de grande qualité, Mk répétitionne. Il a d’ailleurs relu le texte, pour chasser les s et les doutes et voici le résultat.

Cela dit, ce ne sont que des fautes rarissimes et qui sont très largement excusées. Quelqu’un les a peut-être d’ailleurs déjà évoqué avant dans les commentaires mais Mk ne les a pas encore lu dans le détail.

Celui-ci trônait dans une salle hautement colorée, ou troubadours et bardes
>>> où

des sentiments plutôt déconcertant
>>>Mk, il mettrait un s là, mais il n’est jamais sûr avec les participes présents L

A présent galopez le plus vite que votre cheval vous le permettra
>>> ‘le’ n’est-il point en trop ?

le Royaume prit goût à cette nouvelles manière de vivre
>>>ach, j’avais bien vu un s en trop ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mer 21 Mar - 21:02

En effet, malgré maintes relectures, je n'avais pas vu ces erreurs !

Concernant la troisième erreur, je ne dois pas supprimer le premier "le" mais plutôt le remplacer par "aussi";

Merci à vous !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Mer 21 Mar - 21:56

Je parlais de mon orgueil, car dire qu'il y a des fautes après mon passage me rabaisse, voyez-vous. ~~
Je disais cela avec humour, bien sûr ! Smile
Et je vois que vous aviez raison. Bravo !
Ainsi, je m'incline devant Mk, car vos yeux avaient vu juste. Smile

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gabby la barde

avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 34

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Ven 23 Mar - 0:24

bravos tu as réussit à me captivé sur une histoire écrite à l'ancienne. ton écriture est fluide et très facile à lire. j'ai beaucoup aimé ta fin elle ma bien fait rire. dommage que l'histoire sois si courte mais franchement bravos très bon travail. je t'en courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Ven 23 Mar - 0:39

Merci pour ton commentaire, Gabby !

L'histoire est courte surtout parce qu'il s'agit d'un conte, je ne peux pas partir sur un texte de trente pages. C'est le genre qui veut ça.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
gabby la barde

avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 34

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Ven 23 Mar - 1:12

d'accord comme je ne connait pas grand chose au conte j'ignorait ce détail merci de me l'avoir expliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Ven 23 Mar - 1:21

C'est pas une règle absolue, il y a des contes bien plus longs, je me suis mal exprimé. Disons que c'est plus pour le texte qui, étant un conte qui se veut léger tout en délivrant un message, se doit d'être court pour capter de manière rapide l'attention d'un lectorat divers, et tout particulièrement les enfants.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Laélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 38
Localisation : tarn

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Lun 26 Mar - 0:22

quand j'ai commencé à lire, je me suis dis " hum pas sûre d'aimer ça" et puis sans que je m'en rende compte j'étais à la fin du conte. Et j'ai aimé. L"idée est intéressante et j'aime la morale de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleyna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 25
Localisation : Neverland

MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   Ven 13 Avr - 14:48

Excellent ! Je pense que tu as dû tout corriger, car je n'ai repéré aucune faute. J'ai bien aimé la forme, le conte, pour faire passer ton message. Après tout, les contes ne sont-ils pas les premiers textes que l'on lit aux enfants ? Contrairement à ce qui a été dit auparavant, le fait de mettre la morale ne me choque pas. Peut-être gagnerait-elle à être plus courte, une simple phrase "choc" qui marquerait les esprits ? A vrai dire, je suis mal placée pour dire ça, parce que je n'ai aucune idée de ce que pourrait être cette phrase... Je dis simplement ce à quoi j'ai pensé.
L'histoire des chevaliers m'a bien fait rire, je me suis dit qu'il allait perdre toute son armée si cela continuait !
Voilà, très bon conte en tout cas, fluide et agréable à lire. Le thème abordé est novateur, sensible mais traité avec pudeur, à la manière des contes traditionnels. (Je dis "pudeur" dans le sens où cela pourrait très bien être lu à des enfants...)

EDIT : Eh mais... Si le Prince veut faire une descendance parfaite (du point de vue génétique: son sang, plus celui de son mari), il va devoir mettre la soeur jumelle enceinte, non ? *Idée tordue qui vient de me traverser*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cotemoldu.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Prince et le Paysan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Prince et le Paysan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Massey Ferguson 135 acheté par un jeune paysan.
» Almanach ouvrier-paysan / Journal l'Humanité
» Le paysan
» Paysan savoyard
» Le roi et le paysan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fantasy-
Sauter vers: