*
 

Partagez | 
 

 Nouvelle; 24 Hours (fermé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Mar 11 Oct - 16:31

Texte totalement remanié que vous pouvez lire ici






Avant-propos: par moment, je décris certaines choses qui sont illégales, mais qui, malheureusement existent. Je tiens à dire également que je n'incite personne à quoi que ce soit, et que je suis prête à me coltiner la censure, ne connaissant pas encore toutes ses limites. Sur ce, bonne lecture.

~~


Une douleur lancinante en plein cœur, celle qui ne peut guérir, celle qui ne cesse de saigner, celle qui ravive des souvenirs blessants, celle qui arrive à nous faire peur à nous-même.
Lui ne contrôlait plus rien. Cette douleur interne n'avait fait que s'agrandir au fil des ans. Il en était venu à se dire qu'il n'était pas fait pour vivre. Il n'avait pas choisi de naître, encore moins de souffrir de la sorte. Tout lui semblait vide de sens, vide de profondeur, vide de vie, vide d'âme. Pourtant certaines choses, uniques, retenaient son attention et finissaient immortalisées en photographie. Cette passion lui avait permis de créer un lien entre le monde et lui-même. Replié, il était emmuré dans sa chambre, ne parlait pas, ignorait tout simplement ce qui l'entourait. La photographie avait quelque peu brisé la tour d'ivoire dans laquelle il s'était réfugié.
Vincent fixait des photos affichées au dessus de son bureau depuis une bonne heure déjà. Assis les genoux serrés contre son torse sur la chaise en cuir noir, ses yeux s'étaient égarés dans les souvenirs évoqués par ces images particulières. Chose qu'il tentait vainement de ne pas faire. Cela lui faisait plus de mal qu'autre chose. Une vieille photo de ses parents affichée au milieu du mur tapissé de papier peint l'attirait fréquemment. Comme pour une cérémonie, lorsqu'il s'asseyait à son bureau, son regard s'accrochait automatiquement à ce pan de mur, tel un aimant attiré par le nord. C'est ainsi que sa tante le trouva un moment plus tard, pour lui dire de passer à table.
- Vince, le repas est prêt...
Ce fut comme si elle avait parlé à un mur. Le jeune homme n'avait pas bougé d'un iota, plongé dans ses souvenirs. Elle prit le temps de l'observer, vit ce qui le rendait dans cet état, et soupira.
- Vince, tu ne veux pas manger?
En fait, il l'entendait, mais il n'avait pas la foi de lui répondre. Il finit par arriver à hocher de la tête négativement. Sa tante lui lança un regard éloquent; or, il n'en avait rien à fiche. Alors, elle abandonna avant même de lutter, et partit comme elle était venue.
Il parvint enfin à arracher son regard de la photo, pour fixer la porte de sa chambre, se disant qu'il était ingrat envers tout le monde. Il s'adossa complètement à son fauteuil et s'étira, l'esprit hagard, comme la majorité du temps. Il ne cherchait pas à surpasser son état dépressif. De ce fait, il ne pouvait rien faire d'exceptionnel et s'attendre à s'en vouloir encore plus et se traiter d'incapable. Le cercle vicieux persistait.
Le jeune homme ne tentait plus de se confronter à ses propres pensées; mais, il ne pouvait les éviter éternellement. Faire face à lui-même était une peur qu'il essayait d'écarter au maximum. Il ne fonctionnait que par un système d'autodestruction, et ne se voyait pas autrement. Il soupira et lorgna longuement sur l'écran de son ordinateur, qui affichait la fenêtre du jeu World of Warcraft. Il ne lui manquait plus qu'à entrer son mot de passe pour se connecter. Cependant, l'envie de butter du mob pixelisé était aux abonnés absents. Il réduisit donc la fenêtre et se tâta de jouer à Counter-Strike ou à Portal. Se défouler en bourrinage ou en chauffe cérébrale? Il en était toujours à se départager lorsque son portable vibra. Il jeta un œil dessus: «un nouveau message de: Loïc». Celui-ci était court, mais motiva Vincent à savoir quoi faire de sa soirée. Il prit ses clés, ses cigarettes, son feu, et enfila ses chaussures de skate en deux secondes. Puis, il dévala les escaliers, et au seuil de l'entrée, son oncle sortit de la cuisine, tel un fauve prêt à lui sauter à la gorge. Regards de glace échangés.
-Tu vas où comme ça?
Vincent plissa les yeux et se contenta de sortir en claquant la porte derrière lui.
- Non mais il se prend pour qui? C'est pas un hôtel-restaurant ici!
Le jeune homme courut, comme pour fuir de la maison et du malaise régnant. Son ami Loïc vivait chez ses parents, à quelques centaines de mètres à peine. Vincent ouvrit le portail de chez eux, contourna l'habitation, pour aller directement à la chambre de son ami, sa fenêtre baie-vitrée étant de plein pied. Les lourds volets en bois étaient en tambour. Il frappa dessus et Loïc lui ouvrit, un sourire en coin et l'air zen. Avant de ne le voir stressé, il faudrait passer par Lourdes en pèlerinage. Il le fit entrer dans son antre et ils se saluèrent.
- Toi, tu t'es tiré à la sauvette, commenta Loïc à la vue de son pote encore essoufflé.
- J'avais envie de courir, rétorqua l'intéressé d'un ton froid.
- Me fais pas cette blague. Tu détestes courir, dit Loïc en s'affalant sur son lit.
Il fouilla ici et là pour trouver une cigarette non entamée, un feu potable et un cendrier pas encore plein. Vincent s'assit à côté de lui, lourdement, puis s'allongea net et fixa le plafond blanc.
- J'aime pas quand tu parles avec des silences, marmonna Loïc, clope au bec.
- Mon cerveau subit trop de bugs...
- Impossible. A moins que tu te sois attaqué aux acides sans moi, je ne vois pas comment tu aurais de tels bugs, vieux.
Ils se toisèrent un moment.
- Ah ouais... J'avais oublié Paris... Faut pas abuser. Ça t'attaque les neurones en deux secondes.
- Tu ne m'apprends rien, répliqua Vincent en se levant. J'y ai seulement goûté, et n'en ai jamais repris.
- Et tu as encore les effets?!
- Non. Je me refuse à penser, c'est tout.
Loïc écrasa sa cigarette d'un air méditatif.
- Je vais pas te redire ce que ton psy te balance déjà, vieux.
- Y a intérêt. Cinquante euros, ça fait mal au cul...
Ils éclatèrent de rire.
- Me fous pas les jetons, prévint Loïc. La prochaine fois, fais des phrases plus longues.
- J'ai ma réputation de geek à tenir, tu sais, répliqua Vincent avec un semblant de sérieux.
Il sortit une cigarette de son étui en métal et, avant qu'il n'ait pu sortir son briquet, son ami la lui alluma.
- Merci.
- Tu veux passer aux choses sérieuses?
- Je n'ai pris que ça...
- Fainéant...
Loïc dégagea le plateau qu'il avait de côté, le posa devant lui, sortit un pochon, prit une tête, la posa sur le plateau, rangea le pochon, massacra une feuille, en prit une seconde, vida la moitié d'une cigarette dessus, émietta un peu de tête, posa un bout de carton roulé au bout, prit délicatement le joint pour le rouler avec art, lécha la feuille, colla, et tapa.
- Tu viens de faire un monstre, marmonna Vincent, qui ne l'avait pas lâché des yeux. Je mets moins de weed.
- T'auras pas besoin d'un deuxième mon vieux, plaisanta son ami.
Et il l'alluma. Pendant qu'il tirait dessus, il rangea le matériel et réquisitionna le cendrier. Vers la moitié, il passa le joint à Vincent.
- Pas de soufflette? Oh, tu me déçois...
- Tu m'en feras une, rectifia Loïc, hilare.
- Tu peux aller te gratter vieille bique.
- Avec joie. Où donc?
Vincent leva les yeux au ciel, faussement exaspéré.
- J'aime ton humour.
- Ah. J'en ai?
- Beh ouais! Basique, mais c'est de l'humour.
- Ma foi, fit-il en haussant les épaules.
Le joint fini, il enchaîna avec une cigarette pour bien amortir la montée.
- T'as pas besoin avec cette bestiole là, lui dit son ami.
- Qui te dit que j'ai juste envie de me détendre, rétorqua Vincent, de manière tendue.
- Oulà! Tout doux, tout doux.
- Désolé...
- Pas grave. Du moment que tu arrives à trouver ton pieu sans faire de bruit...
- Si je me sens pas, je dors sur place.
- Ouais, mais tu te réveilles tout seul, parce que sinon, je te vire à coups de pied au cul.
- Et Dieu créa Loïc, murmura Vincent d'une voix sentencieuse.
- Et il le regretta, pouffa l'intéressé.
Les deux jeunes hommes finirent la soirée en écoutant de la musique, et discutant peu, chacun se dispersant dans ses propres pensées.
Vers vingt-trois heures, Vincent décida de retourner chez lui. Il laissa son ami à moitié endormi sur son lit et sortit par une nuit fraîche. Il grelotta, non pas de froid, mais d'une petite remontée d'acide. Comme s'il lui restait les effets des acides pris il y a des années de cela. Mais Loïc n'y allait jamais de main morte. Le jeune homme ouvrit la porte d'entrée en silence et referma derrière lui avec autant de précaution.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen


Dernière édition par BlutEngel le Jeu 15 Nov - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Jeu 27 Oct - 0:51

Il y a quelques petits trucs qui me dérangent dans certaines façon de tourner les phrases. Comme par exemple "il n'avait pas la foi de lui répondre" ...La foi de lui répondre? ...Je trouves ça un peu...étrange. Il y a quelques autres petits mots qui n'ont (d'après moi inh) pas vraiment leur place dans certaines phrases. En tout cas un bon point pour toi : je ne vois pas énormément de répétition, ce qui est parfait Very Happy.

J'aime bien "le cercle vicieux", Vincent (j'adore ce prénom soit dit en passant) prisonnier de lui même. Ne pouvant pas se défaire des choses qui le rendent dépressif, tout en se rendant compte que tout le monde autour de lui en souffre.

J'aime aussi beaucoup cette façon d'amener le combat contre soit même…Je penses que ça touche plus d'une personne :-).

Vincent, c'est un geek computerien :-). WoW, CS et Portal. Mouhahaha.

"J'aime pas quand tu parles avec des silences" je tenais juste à dire que J'ADORE cette phrase. Voila :-).

J'aime bien le dialogue entre Vincent et Loïc, il me parait si…naturel :-).

Dis-moi, t'as l'air experte en fabrication de pétard ;-). Ziva ils font leur toncar tranquille, pis ils fument leur weed yo.

Et en fait, plus je lis plus j'me rends compte que tu t'y connais vachement Surprised. Bref, ce n'est pas le sujet.

Je trouves l'échange entre les deux garçon assez intéressant, j'aime bien, comme je l'ai déjà dit, leur façon de parler, de plaisanter entre eux…Et je suis très curieuse à propos des misères de Vincent. Je me demande ce qui a bien put lui arriver. Je fais des conjectures, mais je ne sais pas la vérité.

Bientôt une suite? Smile.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Sam 5 Nov - 19:11

Pourquoi suis-je toujours heureuse et morte de rire lorsque je te lis, même lorsque tu te penches sur mes écrits?

Bref.

Des mots qui n'ont pas lieu d'être? Me faudra relire pour la...énième fois xD

"la foi de lui répondre"... je ne sais pas, mais, il m'est arrivé de l'utiliser ou de l'entendre...Me faut faire un espace sondage auprès de mes petits camarades (je fais partie des plus vieux de ma promo XD).

Je m'y connais? J'estime qu'en tant qu'écrivain, il faut savoir de quoi on parle. Alors oui, c'est détaillé comme c'est dans la vraie vie.

Vincent est un geek computerien.... J'aime cette expression Laughing Et oui, là encore, ces derniers mois, j'ai eu droit à une véritable immersion des derniers jeux qui ont marqué les gens. Je pense insérer un jour une conversation typiquement basée sur les techniques d'un jeu... Genre sur CS... Cela reste à voir.

Oui, bientôt une suite, quand je l'aurai tapée sur l'ordinateur! Je fais partie des gens qui écrivent d'abord sur feuille et stylo (plume en général). Taper mes écrits me permet de faire une relecture supplémentaire. D'où le manque de répétitions ^^

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Sam 5 Nov - 20:40

Peut être parce que je suis si parfaite que même si je dis quelque chose de pas super sympa, les gens sourient? ...:p. Ou peut être que je suis naturellement douée pour rendre les gens heureux *put some sunglasses on* ...En tout cas, c'est sûrement pas à cause de ma modestie u_u.

...Peut être que c'est juste moi qui ne sort pas assez et donc qui n'entend pas que les gens utilisent ce genre d'expression UxU".

Tu as tout à fait raison :-). Il faut en effet savoir de quoi on parle, ça donne à l'histoire une dimension beaucoup plus réel. Je n'aimes pas le réalisme, mais je ne peux qu'admirer certaines descriptions où on s'y croirait presque (cf : beaucoup de Zola). Et puis là, ce n'est pas quelque chose de réel et de CHIANT, ce qui est souvent le cas quand les explications sont trop terre à terre (pour moi qui ne fait que rêver bien sûr Smile).

Ahah ayant un grand frère qui adore ce genre de jeux, je penses que je m'y connais pas mal en language geek...Mais sûrement plus sur ce qui est des jeux en ligne X-box 360 que ordinateur. Je n'ai jamais beaucoup aimé joué sur un ordinateur, alors que j'adore les consoles (Call of Duty Modern Warfare 3 sortie today, je vais sûrement me transformer en nolife pendant un temps éhéh).

Je suis pareil. Tout est écrit dans des carnets. Non seulement ça permet de se relire mais EN PLUS ça permet de voir nos vieilles idées, les abandonnées, et peut être de revenir en arrière et de changer quelques trucs parce qu'on se rend compte que c'était mieux avant :-). Sur l'ordi', quand on efface, c'est pour toujours.


_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 39
Localisation : tarn

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Lun 7 Nov - 3:15

Ton texte est intéressant, j'ai envie de savoir pourquoi Vincent déprime. Tout comme Mnémosyme, certain mots m'ont gênés sans doute parce que je ne les utilise pas( à 32 an on oublis le langage des jeunes... )
Dans les premières phrases, j'ai un peu décroché de l'histoire, mon esprit a vagabondé. Mais j'ai fini par
accrocher et finir le texte en me demandant s'il y avait un suite plus bas.
Continue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Mar 8 Nov - 11:09

Ah oui, le langage u_u" C'est vrai qu'il y a un melting-pot douteux Laughing (encore un anglicisme???)

J'aime bien le début, et cette sensation d'avoir décroché... Je ne sais pas si c'et un bon point pour moi, mais j'ai l'impression qu'il reflète l'état d'esprit de mon Vincent.... Enfin, ouais, c'est weird tout ça uwu" (toujours de l'anglicisme??? Fait c****)

Alors, oui, une suite, mais pas trop le temps en ce moment u_u" Occupée à réviser mes partiels!!! Youhou, tous joyeux -_-

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Mar 8 Nov - 11:24

Je n'ajouterai qu'une chose : Bonne chance pour tes partiels :-).

Ah si et je dis aussi : après les anglicismes ça peut vachement se fondre dans l'paysage. Dans le sens ou PRESQUE tout l'monde en utilise maintenant :-).

PS : Tu fais bien tes études à Montpellier non? ...Parce que si c'est bien ça, tu vas peut être voir une Fanny débarquer l'an prochain UxU". Oi.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Mer 9 Nov - 11:08

Merci pour les partiels (ceux d'hier se sont transformés en devoirs maisons parce que tous les cours ont été annulés pour une raison obscure -_-)

Oui, c'est vrai, mais mes profs de première et terminale ne les aiment pas, et nous ont bien précisé que quand on utilise le français, on écrit français. On ne fait pas de melting-pot douteux comme j'ai tendance à le faire Laughing (pis, avoir un grand-père et un père très à cheval sur le bon françois, voilà les joutes verbales et débats auxquels je ne peux échapper, vu que je suis la seule littéraire de la famille u_u")

Oui, je suis toujours abonnée à Montpellier Smile HAN GENIAL!!! Bon, je ne pars pas en Angleterre l'an prochain alors Wink Je veux te massacrer *.* (quelle licence? Parce que Paul Va est mal classée sauf le département d'anglais o.0)

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Lun 14 Nov - 1:16

Les cours annulés pour une raison obscure...ça arrive souvent à la fac nope? UxU".

Ahah je vois. C'est vrai que les profs sont très "puritains" dans leur genre à ce niveau là >.<

Bah justement, en anglais ^^'...Ou bien à une école de cinéma qu'il y a là bas Smile. Me...Me...Me massacrer? Mais j'ai rien fait je suis innocente moi !! >.<

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Mar 15 Nov - 13:20

Nan, pas en LLCE Laughing On est sérieux nous Laughing

Tu as deux licences en anglais: LLCE comme moi, ou LEA. Licence cinéma? Ouais, pas mal Smile

C'était pour rire, sache que ce n'est pas le cas pour un certain Greg u_u"

Bon, me faudrait taper la suite de cette chère nouvelle, mais encore une fois, dur dur quand on a les partiels qui nous tombent dessus comme des briques toutes les semaines jusqu'à la fin du semestre ...

Sh*t


_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Jeu 17 Nov - 11:13

Avant-propos: cet extrait est surement plus court que le précédent. Je n'ai pas beaucoup de temps devant moi, mais j'ai réussi à me prendre quelques minutes pour que vous ne restiez pas sur votre faim. Je pense mettre une suite à la mi-décembre. Bonne lecture.
-

Citation :
Vers vingt-trois heures, Vincent décida de retourner chez lui. Il laissa son ami à moitié endormi sur son lit et sortit par une nuit fraîche. Il grelotta, non pas de froid, mais d'une petite remontée d'acide. Comme s'il lui restait les effets des acides pris il y a des années de cela. Mais Loïc n'y allait jamais de main morte. Le jeune homme ouvrit la porte d'entrée en silence et referma derrière lui avec autant de précaution.

Il fit à peine deux pas, lorsque la lumière du hall fut allumée. Son oncle l'attendait de pied ferme. Toutes les occasions étaient bonnes pour une jolie engueulade. Cependant, sa femme et son fils dormaient. La tâche serait rude. Il ne prit pas de gants et saisit son neveu par le menton et observa longuement ses pupilles. Puis, il le lâcha, son regard de glace se changeant en braise ardente.
- Rien qu'un camé qui nous vampirise à souhait, persifla-t-il, les paupières étrécies par une rage contenue.
Vincent le regardait sans ciller, canalisant sa propre colère. Il devait au moins cela à sa tante et son cousin.
- Disparais de ma vue avant que je ne change d'avis.
Le jeune homme ne se fit pas prier et fila dans sa chambre sans bruit. Dans d'autres circonstances, ils auraient pété leurs durits respectives. La colère en lui le faisait trembler. Il ne supportait plus ces attaques gratuites. S'il le détestait autant, pourquoi l'avoir accueilli chez lui? Pour le simple plaisir de le persécuter parce qu'il était le fils de sa soeur schizophrène? Il s'affala sur son lit et se mit sur le ventre, étouffant tout cri possible avec un coussin. Contrôler ses émotions. Pour son bien. Pour le bien de sa famille. Ne pas empirer la situation. Ne pas se faire du mal. Se taire et ignorer. Et, accessoirement, se fortifier de l'intérieur. Vivre. Ne se concentrer que là dessus.
Il avait bien du mal à appliquer cela, tout ce que lui conseillait son psy. S'il le pouvait, il se ferait mal; cependant, ce soir, il n'en avait pas la force. Vincent ne ferma pas l'oeil de la nuit... Achevée à quatre heures trente. Il se leva, quitta sa chambre, prit une douche le plus silencieusement possible, se changea, prit ce dont il avait besoin et partit travailler en moto. Le jeune homme ne savait pas pourquoi, mais rouler de nuit lui plaisait beaucoup. Il n'y avait pas les bouchons des heures de pointe, ni la foule qui va avec. Même les travaux de la ligne trois du tramway ne l'embêtaient pas. Cinq minutes avant le début de sa journée de labeur, il arriva sur place. La plupart de ses collègues était là, les uns refaisant le programme télévisé de la veille, les autres grillant leur dernière cigarette avant celle de la pause de neuf heures. Vincent sentait les effets du joint, et préféra ne pas les imiter. Il ne voulait pas se faire incendier par son chef de rayon.
- Woh! Voici le vampire, s'exclama un des employés chargé du rayon informatique.
Il était vrai que le teint blafard et les cernes noires du jeune homme ne portaient pas en sa faveur. Et ces derniers temps, quand il dormait, c'était en fin d'après-midi; jamais la nuit. Il oublia bien vite ce propos lorsqu'il vit la tonne de réserve qui l'attendait. Il allait pouvoir se vider le crâne toute la matinée, à mettre les produits en rayon, hurler au chef qu'il faut passer telle ou telle commande, sinon ils étaient dans la merde, causer avec les autres (dans son cas, cétaient plus des grognements pour dire "oui, si tu le dis"), aider les retardataires au point de surprendre tout le monde.
A neuf heures, Vincent n'alla pas en salle de repos avec les autres. Il n'aimait pas se mêler aux gens, quitte à se les mettre à dos. Il sortit du Polygone, s'acheta un café sur une terrasse ouverte et le but l'esprit vide. Toujours faire les mêmes gestes rendait abruti. Il regardait devant lui sans vraiment regarder. Puis, il paya la note, se disant que plus jamais il ne ferait la connerie de commander un café de piètre qualité sur une terrasse, et il se grilla une cigarette sur le chemin du retour.
Rapidement, son chef de rayon l'intercepta.
- J'ai un souci avec mon ordinateur. Comme je sais que vous avez de bonnes compétences dans ce domaine, je réquisitionne votre aide.
Ces choses là ne se refusaient pas. Pour une fois qu'il se sentait vraiment utile...

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Lun 30 Juil - 19:16

J'ai arrêté de poster la suite entre autres parce que je la reprends depuis le début.

Oui c'est récurrent chez moi. J'ai voulu prendre du recul et réfléchir à ce que je voulais en faire.

J'espère que le temps où je posterai la version 4.0 (oui 3ième fois que je le reprends) sera celui du bientôt.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Lun 30 Juil - 20:06

BlutEngel a écrit:
J'ai arrêté de poster la suite entre autres parce que je la reprends depuis le début.
J'espère que le temps où je posterai la version 4.0 (oui 3ième fois que je le reprends) sera celui du bientôt.

J'avais pris du retard sur ma lecture avec toi, je ne peux qu'être heureuse de ce que tu viens de dire ! x)
N'hésite pas à le poster sous un nouveau sujet, pour bien montrer que ce sera une "nouvelle lecture". Et je serais de la partie cette fois Wink

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   Lun 30 Juil - 20:17

Merci Isil Smile

Regarde mon sommaire quand tu auras le temps (je me rends compte que si je faisais tout par ordi, vous auriez au moins 30 textes de moi u_u'')

Pour la nouvelle lecture, ous aurez aussi la couverture dessinée par moi (ceux qui m'ont en amie sur facebook peuvent déjà la voir).

J'ai encore un mois à tourner en rond, je veux bosser que sur ce texte.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle; 24 Hours (fermé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle; 24 Hours (fermé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle Team
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Inclassable-
Sauter vers: