*
 

Partagez | 
 

 Le grillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sor6r

avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Le grillon   Dim 24 Juin - 1:45

Critiquer, c'est une chose, même si règle sur le forum, mais bon, il faut aussi montrer ce qu'on fait pour que la balance soit équilibrée et que vous puissiez vous venger de ce que j'ai pu dire sur vos textes.

(Je mets le texte ici, mais je ne suis pas sûre que ce soit la bonne rubrique)



Le grillon


Trois stères de bois à rentrer. Avant la pluie ! Et tout débiter en morceaux ! Cinquante centimètres, pas plus. Cinquante deux centimètres, c'est trop grand pour entrer dans le foyer. Archibald s'attelle à la tâche. Tronçonneuse et hache, armé des deux mains devant le tas de bois. Il a calculé qu'à raison d'un stère par jour, il aura fini avant l'arrivée du nuage que la gars de la météo a annoncé. Carburant pour la machine, carburant pour l'homme, il a tout prévu.

Et il s'y tient. Le jour marqué d'une croix au calendrier, le bois est coupé et empilé dans la remise qui jouxte la cuisine. En face des bocaux, à droite des outils de jardinage. Il n'aura plus qu'à se servir au fur et à mesure des besoins quand le froid sera venu.

Ce soir, pour fêter ça, il fera sauter le couvercle du bocal de tripes à la mode de Caen préparées par tante Olga. A peine posée la main sur le contenant du met convoité, qu'un bruit lui fait tourner la tête. Le tas de bois ! Il chante ! Un grillon avait profité des rondins pour voyager. Le coin doit lui paraître aimable, pour qu'il clame ainsi sa joie. Archibald l'écoute. Oh que oui, il a déjà entendu des grillons ! Mais là c'est son grillon, auquel il a construit un abri de ses mains. Bon sang, voilà que son ventre fait écho, gargouillis. Il a oublié le bocal, le diner, la nuit est venue. Bêtement en fermant la porte, il dit «Bonsoir, à demain ». Bonsoir à un grillon !

Le petit déjeuner, un bol de café et une tartine de pain beurrée, assis devant le tas de bois sur un tabouret. Il a fallu que le facteur klaxonne pour qu'il bouge. Il lance les trois lettres sur la table sans les ouvrir et retourne à sa contemplation. Il n'a pas le choix s'il veut saisir l'instant où son grillon chante. Hé ! C'est que ça ne chante pas tout le temps, un grillon. Pas le choix, il faut qu'il y passe tout son temps. Le réchaud et la couverture ont déménagé dans la remise.

Quelque chose bouge entre les rondins trente sept et trente huit de la ligne quatre en partant du bas. Il va y mettre le nez, tire le morceau de bois juste au dessus, peut être qu'il y verra mieux. Il tire plus fort. De toutes ses forces. La belle rangée de bois qui monte jusqu'au plafond s'effondre sur le réchaud, la couverture, les bocaux et le bonhomme. Il se met à bouger un bras, sa jambe suit, plus très coordonné dans ses mouvements. Pousser ce rondin qui lui masque la lumière. Mais ce n'est pas un rondin, c'est un arbre, un baobab ! Pour se remettre les idées en place, il se secoue dans un crissement qui l'affole un instant. La chanson du grillon ! Il comprend les paroles ! Et voilà qui arrive ? Une charmante grillonne. Que c'est gros un grillon !

- «Alors beau mâle, je me suis trouvée un petit nid douillet, derrière une pile de bois, ça te dit de m'y rejoindre ?»

Il la regarde, ébahi. Il se regarde, médusé. C'est ce qu'on doit appeler l'amour, déplacer les montagnes, transformer un gros lourdaud en élégant grillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le grillon   Jeu 28 Juin - 12:34

Salut, Sor6r !

J'avais lu ce court texte il y a quelques jours sans trouver le temps de le commenter ! Et je sais que c'est quelque chose de primordial pour un auteur. ^^

Alors, je suis désolé, mais j'ai pas tout compris.
C'est l'histoire d'un bûcheron qui débite du bois, puis qui entend un grillon dans ses troncs et qui développe de la sympathie pour celui-ci assez rapidement. Puis d'un coup, on change de protagoniste, le grillon rencontre une femelle et c'est fini ? C'est bien ça ? C'est assez étrange.

Mis à part que j'ai pas tout compris, j'ai pu lire ce texte avec fluidité. Je ne me rappelle pas avoir vu de fautes.
De plus, j'ai été bûcheron, du coup, ça m'a fait rire de voir parler de stères et de taille exacte. ^^
Cependant, débiter une stère par jour avec une tronçonneuse, c'est pas un rapide le mec. ~~
Et une autre chose qui m'a perturbé, c'est quand tu parles du baobab, qui est un arbre assez imposant d'Afrique, de pays chauds. J'imaginais ton personnage dans le genre Canadien dans un pays vert de conifères, et pas un black qui débite un baobab dans la savane. ^^
Après, je suis conscient que c'était de l'imaginaire, mais à part un rêve, c'est vraiment très bizarre comme texte. Je suis un peu embrouillé, c'est une excellente représentation d'un rêve qui a tendance à paraître logique sur le moment, puis avec du recul, on se demande ce qu'il s'est passé parce qu'on n'a pas trop compris. J'ai cette impression avec ton texte.

Explique-moi donc, s'il te plaît. Smile

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le grillon   Jeu 28 Juin - 19:17

Alors, euh... salut ^^

Je dois dire que c'est bien écrit, sur la forme les mots s’enchaînent avec fluidité et on lit sans problème.
En revanche, je n'ai pas tout compris.

Déjà, il m'a fallu relire certains passages car il y a des changements de lieu très rapides comme
"Le petit déjeuner, un bol de café et une tartine de pain beurrée, assis devant le tas de bois sur un tabouret. Il a fallu que le facteur klaxonne pour qu'il bouge. Il lance les trois lettres sur la table sans les ouvrir et retourne à sa contemplation."
Sur le coup, je me suis demandé s'il était en fait dans son lit et qu'il a fallu trois klaxons pour le réveillé, et qu'après il a observé le tas de bois, ou s'ils était chez lui, ou... bref, j'étais perdu un peu.

Le paragraphe d'avant aussi. Il dit bonsoir, et pouf on est au petit déjeuner. C'est rapide, un peu cru pour moi. Mais c'est bien écrit. Ça, faut bien le dire.

Quant à la fin... et bien je dois avouer que je n'ai pas compris. C'est un délire du au choc, c'était un grillon depuis le début ? Quel était l'effet recherché dans cette chute ?

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Le grillon   Sam 30 Juin - 15:11

C'est un peu de l'irréalisme en gros ?

Disons qu'à la première lecture, j'ai éprouvé un mélange de satisfaction et d'incompréhension. Je n'étais pas certaine d'avoir compris ce que j'avais lu. C'était bien écrit, j'avais lu jusqu'au bout parce que sincèrement intéressée, mais certaines choses m'ont laissé dans le flou. Trop, je veux dire.
C'est comme la fin : je pense l'avoir compris (ce qui me fait dire que c'est un peu irréaliste), mais je ne n'en suis pas certaine. Au final, la première fois que j'ai lu le texte... j'ai pas su quoi commenter.

Mais bon, faut croire que j'ai fini par arriver à pondre quelque chose, la preuve !

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
littéra54240

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 20
Localisation : JOEUF

MessageSujet: Re: Le grillon   Lun 2 Juil - 18:30

Salut, ton texte n'est pas mauvais, je te rassure. Mais, j'ai dû relire ton texte plusieurs fois avant de bien le comprendre, la premiere fois que l'on le lit (c'est une impression, je ne sais pas si tout le monde le vois de cette manière) on reste dans le flou, sans trop savoir quoi en penser. Sinon, il n'y a pas trop de faute, et les mots s'enchaînent bien, il est agréable, et léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armaklan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Campagne Lyonnaise

MessageSujet: Re: Le grillon   Mar 3 Juil - 0:29

Bonjour Smile

Ci-dessous un petit compte rendu de ma lecture.

Points positifs


  • Le style est très agréable dans l'ensemble. Je n'ai pas repéré de faute de français majeur, le style est fluide et agréable. Très sympathique Smile
  • A ta façon, tu donne bien vie au personnage. Tu le met en scène dans toute sa splendeur avec aussi sa façon de voir/parler. ça change un peu des personnages tout plat.


Points à retravailler

  • Contrairement à d'autre, je n'ai pas rencontré de problème d'incompréhension majeur par contre... La fin tombe sans prévenir, sans réèllement de lien avec le reste du récit. Il manque à ton récit un progression en douceur qui va vers le dénouement.
  • Ce genre de texte finit en général sur une morale ou avec un objectif assez clair, là je trouve que ce n'est pas le cas. Si tu en avais bien une en tête, il faudrai la faire ressortir un peu plus Wink
  • Tu met bien en scène le personnage mais quid du grillon ? Au final le grillon est un personnage très important à ton histoire, alors pourquoi ne pas lui donner plus de personnalité à lui. Pourquoi ne pas travailler davantages sur la phase "d'apprentissage" réciproque entre le bucheron et le grillon. Il s'agis juste une idée, à toi de voir Wink



Je voulais finir avec un petit mot sur cette phrase :
Citation :
Quelque chose bouge entre les rondins trente sept et trente huit de la ligne quatre en partant du bas.

Quand on lit ça, on a l'impression que le bucheron évalue ça du premier coup d'oeil ! Wahou, il a l'oeil mathématique Wink Sur le coup, je pense que ta description est trop précises => une localisation plus vague ou prennant un point de repère comme accroche sera plus agréable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fusina-jdr.org
Tord

avatar

Nombre de messages : 273

MessageSujet: Re: Le grillon   Mar 3 Juil - 19:37

Alors déjà c'est quand même assez bizarre parce que avoir des rapports sexuels avec un grillon, ça m'a jamais branché.

Sinon pour le style, y a rien à dire, il est fluide. Les phrases courtes ne cassent pas le rythme au contraire, ça permet une bonne mise en scène. Et les coupures dans le temps s'enchainent assez facilement aussi.

Pour l'histoire par contre, j'ai mis du temps à comprendre la fin. Elle m'a laissé seul devant mon ordi à essayer d'y découvrir un sens ou un truc comme ça. Mais les histoires qui n'ont pas de sens ne sont pas forcément les plus mauvaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Le grillon   Mar 3 Juil - 19:45

J'suis du même avis que Tord.
J'ai eu du mal à comprendre notamment parce que je l'ai lu vers 23h hier et j'étais lessivée (insomnie hein).

Donc je me demandais si ça venait de moi ou s c'était voulu. Néanmoins, j'ai eu droit à lire des trucs incompréhensibles, donc cela ne m'a pas rebutée. J'ai même aimé.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
sor6r

avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Re: Le grillon   Sam 14 Juil - 0:40

Le texte est très bref (trop ?) alors que l'action dans le récit a une durée probablement assez longue bien qu'indéterminée. C'est là que ça pêche peut-être.

@Iniourfeïss : ce brave bûcheron n'est pas des plus vaillants et certainement fait parti des alcooliques fainéants.

@Armaklan : l'homme a passé tellement de temps devant sa pile de bois, complètement obsédé, qu'il connait l'emplacement de chaque rondin.

D'autre part, il vous manque un élément que j'ai omis pour savoir comment on percevait le texte sans l'avoir. Il fait parti avec d'autres d'un essai d'écriture sur la métamorphose, des descriptions surréalistes, des univers entre merveilleux et folie, un décalage complet. Irréel oui on peut dire cela Isil.

Dans le lot c'est le récit qui me paraissait le plus censé.

Pas de moral. Rien que des images. Celle d'un homme qui sombre dans sa propre obsession, ce grillon qui chante, pour finir par devenir lui-même grillon. Transformation réelle, crise de delirium ? Qui sait ?

PS désolée de n'être pas repassée plus tôt mais j'ai de gros problèmes informatiques mon portable fait des siennes et je crains le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le grillon   Dim 15 Juil - 20:39

Merci de ces explications. Du coup, j'aimerais bien (si ça te va) que tu nous postes une des histoires qui touche le plus à ton coeur, et non pas la plus censée.
Maintenant que je comprends comment lire, je suis vraiment très intéressé !

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le grillon   Ven 7 Sep - 13:01

Bonjour à tous et toutes,

A priori une histoire de bûcheron, je n'avais pas de risque de m'emballer, mais ce style très fluide, ce personnage limite maniaque, gourmand, j'ai commencé par le trouver sympathique en me demandant en arrière plan où tu allais nous emmener. Et plus la chute, très savoureuse, surprenante d'imagination (j'ai compris de suite ! Là je m'étonne d'ailleurs, je ne suis pas une rapide).
Mais, et oui il y a un mais, comme je ne suis pas fan des textes très courts (je trouve l'exercice difficile, j'aime prendre du temps pour camper un personnage, donc chapeau pour le tien) et bien je reste un peu sur ma faim, il me manque comme qui dirait la grande scène de la séduction, de la tentation où Dame Grillon parvient à motiver la transformation du Sir Bûcheron. J'aurais aimé savoir si c'était le chant des sirènes enfin des grillons ou la promesse de quelques curiosités gastronomiques qui faisait craquer ce brave homme. Un peu trop curieuse je suis...

A plus.
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann

avatar

Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 34

MessageSujet: Re: Le grillon   Jeu 13 Sep - 23:35

Bonjour Sor6r,
alors moi j'ai beaucoup aimé ton texte, court mais bien construit, une bonne fluidité d'écriture et donc de lecture, je m'imaginait bien le vieux bucheron seul dans sa cabane.^^
Quand à la fin, j'ai adoré ! J'ai trouvé que c'était à la fois surprenant, voire déroutant, mais en même temps plein de poésie.
Seul bémol à ma lecture, le "baobab", j'avoue que je n'ai pas trop compris ce qu'il venait faire là, un sapin, ou un chêne je veux bien mais un baobab...
Et j'avoue que la phrase de la grillonne : «Alors beau mâle, je me suis trouvée un petit nid douillet, derrière une pile de bois, ça te dit de m'y rejoindre ?» manquait, à mon avis, de romantisme. Alors qu'on est dans un moment qui pourrait être très tendre avec la rencontre du vieil homme (devenu grillon) avec celle qui l'a obsédé pendant tout ce temps, là j'ai eu l'impression qu'il était tombé sur la nana de base qui l'invite dans son lit. La "force de l'amour" n'est pas vraiment au rendez-vous, j'ai trouvé ça un peu dommage.

Voilà^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grillon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Walt Disney] Cri-Cri, le Grillon Chanteur (1963)
» Le grillon et la mante religieuse...
» Le Grillon Charentais mdrrrr
» LE GRILLON de Tristan Koëgel
» Premier grillon champêtre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fantastique-
Sauter vers: