*
 

Partagez | 
 

 L'artiste et la main de Parkinson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: L'artiste et la main de Parkinson   Ven 6 Juil - 19:03

L'artiste et la main de Parkinson

Après avoir regardé un film, il m'est venu une idée terrible : et si je perdais l'usage de ma main ? Si, l'artiste que je suis, perdait sa main et donc toute possibilité de création ? Qu'est-ce que pourrait faire un homme ou une femme dans ce cas ? J'ai passé en revue quelques arts (dessin, écriture, peinture, guitare, etc.) et je me suis rendu compte que toutes les portes se fermaient... J'ai donc décidé d'écrire un texte là-dessus. Je ne sais pas où je m'en vais. Je ne sais pas où je veux arriver. Mais je sais que j'ai envie de le faire. Voilà.

J'ouvre les yeux. Je ne sais pas où je me trouve. Il fait noir. Humide. Je ne discerne pas bien les contours des poutres métalliques. Je ressens les gouttes d'eau tombé depuis les nombreux trous dans le toit.

Je grogne et tente de me redresser. Je m'appuie sur ma main droite et pousse un nouveau grognement. La sensation est étrange. Presque douloureuse. Je me laisse retomber au sol. Le choc est dur et forcément inconfortable.

Je retente alors de me relever mais cette fois-ci je prend appui de ma main gauche. Cela fonctionne. Je suppose donc que je me suis blessé à l'autre main. Mais mes yeux sont encore lourds du brouillard du sommeil. Je ferme et ouvre mes yeux un nombre important de fois pour tenter de percer ce mur dense et flouté.

Tout autour de moi se trouve des meubles de bois recouverts de tapis exotiques. Ils sont noirs et recouverts de signes géométriques simples et jaune. Il y en a tellement de ces formes qu'elles constituent un maillage complexe rehaussé de petits fils d'or tout autour. Dessus ces œuvres d'art se trouvent pêle-mêle des poupées, des bols, des statues, des fioles de poudres et autres bocaux de verre empli d'un liquide lourd et immobile.

Je me tâte le corps à la recherche de blessures. Je ne trouve rien. Je fouille mes poches et ne trouve aucun porte-feuille. Aucunes feuilles. Aucun ticket qui pourraient m'indiquer où je me trouve. Je ferme les yeux. Je les ferme le plus fort possible en croyant naïvement que je pourrais me souvenir de quelque chose. Il n'en résulte rien.

Je me souviens alors de ma main droite. Je l'exhibe devant moi, à hauteur de mes yeux et la fait tourner de droite à gauche, puis de gauche à droite. Elle est couverte de ces mêmes signes étranges qui recouvrent les tapis noirs.

« Que- ? »

*Qu'est-ce que je viens de voir ?! *

Je ne sais pas pourquoi mais je m'inquiète. Je n'aime pas ce que je viens d'apercevoir. Un mouvement rapide.

Je penche la tête sur la droite, pour ne plus avoir ma main comme obstacle. Je ne pense même pas à rabaisser ma main.

Je cherche dans les ténèbres ce qui a pu éveillé mon attention. Je plisse les yeux mais le noir reste noir.

Je hausse les épaules et retourne à la contemplation de ma main. Je ne sais pas pourquoi mais elle m'attire.

Et voilà que cela recommence. C'est plus fort et ça dure plus longtemps. Ma main tremble. J'essaye de lui ordonner de s'arrêter par la pensée. Je sais, c'est con, mais je ne trouve rien de plus intelligent à faire sur le coup. J'agis d'instinct. Cette main, que j'ai toujours contrôlé je ne sais comment, je ne la contrôle plus.

Je commence à paniquer. De mon autre main, j'essaye, en comprimant la droite, d'arrêter les tremblements.

Cela ne s'arrête pas. Toujours pas.

« Qu'est-ce que c'est que ça ?! Hey ! Il y a quelqu'un ? »

Je me relève. Le sol me paraît soudain très froid. Très humide. En prenant appui de ma main gauche sur ma jambe, je ressens une certaine mollesse. Une fois debout, je tâte du pied et crois reconnaître la matière. Je cherche alors rapidement une extrémité du tapis. Mes yeux furètent aux quatre coins mais ne trouve rien. Le tapis est juste immense ! Heureusement, je trouve une déchirure. Je pose un genou au sol et passe un doigt au travers.

*De la terre. De la terre... *

Tout de suite, mon cerveau travaille. Mais il n'a pas assez de matière. Alors, il ordonne à mon visage de se tourner et d'inspecter toute la pièce. Sur les meubles de bois, il ne voit plus seulement s poupées mais des petites créatures artisanales percées d'aiguilles. Des poupées vaudou. Il ne voit plus des bocaux de verre, mais des cimetières pour des organes, des membres. Il croit reconnaître une paire d'yeux, peut-être humain dans un bocal de verre. Les bulles se sont attachés sur les globes. La solution les a rendu verdâtre. Dans un autre bocal, il voit une aile noire en suspension. Il semble même que le liquide épais et jaunâtre soit en mouvement. Une force intérieure, de dedans le bocal.

[color=orange]*Je suis... Je suis... *[/orange]

« Sur un cimetière. » bafouille-je.

Je panique. Je regarde ma main. Elle tremble plus avant.

Je panique encore plus. Je ne dois pas regarder ma main. Je ne dois pas voir les tremblements.

Je dois sortir d'ici.

Je me précipite dans une direction. Je marche toujours tout droit. Et je me pose des questions :

« Pourquoi ? »

*Pourquoi est-ce que l'on m'a privé de ma main ? Pourquoi est-ce que l'on m'a retiré mon don de création. Mon envol vers les rêves et les mondes que j'invente. Qu'ai-je fait pour mériter ça ? *

Je met alors un nom là-dessus. Je suis un humain, il faut que je mette un nom sur chaque chose. Cela me permet de fait d'une chose inconnue une chose connue. Cela me permet d'affronter quelque chose que je peux cerner.

« Parkinson. »

*Cela ne peut être Parkinson. Je suis sur que c'est un sortilège. Une malédiction que l'on m'a lancé. Mais cela ressemble trop à Parkinson. Alors je vais l'appeler Parkinson... Oui, Parkinson... *

Je marche depuis trop longtemps tout droit. Cette pièce ne peut pas avoir d'aussi grandes dimensions. Je dois forcément rêver.

« Oui ! C'est cela, je rêve. Il me suffit de me pincer et alors... »

Je me pince.

Et je me réveille.

Je suis dans ma petite chambre. Le soleil tape fort. J'ai du m'endormir faute d'un bon sommeil et d'une telle chaleur. J'ai du faire trop d'efforts, trop fixé l'écran de l'ordinateur. J'ai eu mal aux yeux. Mal au crâne. Puis mon cerveau a décidé de tourner le bouton. Il m'a obligé à me reposer.

*Si je me suis réveillé. C'est donc que je me suis assez reposé je pense. Il est temps de retourner sur mon manuscrit alors. *

Je m'installe sur mon lit. Pose l'ordinateur sur mes jambes. Il chauffe mais cela n'est important. Il fait tellement chaud dans la pièce que cela ne change pas grand chose.

J'ouvre alors l'ordinateur avec ma main gauche. Le traitement de texte s'ouvre couvert de nombreuses lignes noires.

« Alors ? Où en étais-je ? »

Je relis rapidement les derniers deux, trois derniers paragraphes. Je lève un peu mes mains de la surface où on peut les faire reposer. Elles sont prêtes à taper lorsque un mouvement attire mon œil.

Je regarde mes mains et je vois alors un tremblement dans ma main droite...

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue


Dernière édition par Lycurge le Ven 6 Juil - 20:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Ven 6 Juil - 19:04

Quelqu'un sait pourquoi le texte en italique est devenu transparent ? oO

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Ven 6 Juil - 19:36

Ça se situe où?

L'idé est bien. J'aime ce questionnement de la part de l'artiste s'il en venait à perdre la mobilité de ses mains. C'est perdre sa vocation son moyen d'expression, l'essence de sa vie. On sent sa peur panique dans son rêve (un peu barré d'ailleurs).

Je narrive pas à comprendre le lien entre l'espace-lieu du rêve et la maladie de Parkinson. A moins qu'il ait songé jusqu'alors que c'était trop trivial, exotique, mystique pour lui. Enfin, je suis un peu perdue.

La fin est bien comme il faut. Elle nous laisse pile sur des questions. Une vraie torture! Mais pas dérangeante à mon avis. De part le rêve on sait plus ou moins comment il réagira. Ce n'est pas complètement farfelu. Y a des gens qui paniquent à mort dans un premier temps. C'est dur comme maladie.

Y a une répéttion qui m'a gênée: " ces formes qui forment".

Voilà, voilà. J'ai aimé Smile

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Ven 6 Juil - 20:47

Au départ, je voulais créer quelque chose qui serait encré dans le réel je crois. Mais je n'aurais pas pu. Il me faut une part de fantastique, de rêve... de malédiction.

Une de mes idées était d'avoir transformé la main de l'artiste en une sorte de main frankeinstein. Je veux dire, une espèce de main étrangère qui ne serait pas la sienne. Qui n'aurait pas de don artistique.

Je pensais également à une malédiction comme je le disais avant. Peut-être quelque chose provenant de dieux, de Forces que l'on ne peut comprendre mais qui peuvent agir dans le monde des hommes.

Finalement, j'ai associé l'idée de la main maudite à la culture vaudou avec tous ces enchantements maudits et sa magie noire. (Même si ceci n'est que légendes.)

Puis, je voulais avoir un lien avec le réel. Ne pas rester que dans le monde des rêves. Je voulais vraiment écrire quelque chose dans la réalité. Avec le traumatisme de Parkinson. Donc j'en suis venu à créer un cauchemar qui mêlait l'inconnu, la culture vaudou et la perte du don de l'artiste (=à savoir sa main donc).

Après, je suis d'accord. Je n'ai pas assez développé la maladie de Parkinson. Je ne la connais pas bien non plus. L'élément qui était important à la suite du film que j'ai vu, c'était l'artiste qui ne pouvait plus créer à cause des tremblements dans la main. Elle était jeune (=26 ans) et talentueuse. Ca m'a vraiment foutu une claque !

J'espère avoir répondu à tes questions !

Je te remercie de ta lecture !

PS : j'ai changé l'italique qui était invisible en un texte orange. Je sais, c'est pas terrible, mais au moins vous pourrez tout lire !

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Dim 8 Juil - 15:53

J'ai lu et j'ai bien aimé le sujet. La perte d'un membre m'a toujours terrifié à moi aussi. Pas la main en particulier. D'un côté, maintenant, perdre un membre serait moins handicapant qu'avant.

J'étais intrigué tout le long du texte, car tu avais dit avant que ce serait lié à la perte de la main. Je n'ai pas pensé au parkinson, mais ta façon de l'insérer, je l'ai trouvée un peu brutale. Certes, c'était un rêve, mais que la femme se dise je vais appeler ça parkinson, j'ai trouvé que c'était une voie un peu facile.

Qu'y a-t-il de plus terrible qu'une telle fin ? Vivre l'atroce chose qu'on a vécu juste avant en rêve ?

Fais attention, il y a pas de mots qui ont sauté. J'ai pas relevé, mais j'en ai vu.

Voilà !

Bon sujet, bonne mise en situation, mais certaines choses qui m'ont dérangé. Pour ma part, j'aurais plus imaginé un moignon. ^^

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Dim 8 Juil - 15:58

Berk Iniour' Razz

Mais je conçois grandement.

La maladie de Parkinson est quelque chose d'effrayant pour n'importe quel artiste. Tu as essayé de le rendre.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 9 Juil - 17:25

Le moignon est pas idiot, je n'y avais pas pensé. Mais j'avais surtout pour idée un membre maudit. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je n'ai pas d'explications.

RHaaaa... Me dire que je fais des fautes m’attristent. Je m'en rend de plus en plus compte. J'en fais de plus en plus et ça m'énerve !

J'ai une question Iniourfess. Pourquoi dire que c'est une femme ? Est-ce que j'ai glissé des "elle" pour parler du personnage ? Parce que dans ma tête, c'était un homme. Ca m'intrigue...

Je vous remercie de m'avoir lu en tout cas.

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 9 Juil - 18:07

Je conçois l'idée de membre maudit. C'est flippant à souhait (le mien l'est depuis trois ans: tendinite chronique aha). Cela donne une dimension nouvelle. Disons que quand je lis ceci, je trouve que cela colle à l'esprit du texte.
Ei ransktä Wink

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 9 Juil - 19:23

Ravi de t'avoir touchée alors !

Que veut dire Ei ransktä ?

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 9 Juil - 23:38

Flûte, j'apprends le finlandais x.x

"De rien" Wink

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Mar 10 Juil - 9:50

Je ne suis pas contre toutes tes petites expressions. Je les trouve belles. J'aimerais juste que tu mettes la traduction de temps en temps. D'un autre cote, maintenant que je sais en quelle langue tu nous parles, je pourrais aller les traduire sur internet !


_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Mar 10 Juil - 12:12

Ok ok. Promis ^^… je parle aussi en allemand donc bon ^^"
je ne dis plus "quoi?" mais "was?" Bref.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
L'hydre



Nombre de messages : 12

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Jeu 12 Juil - 0:51

Bonsoir

L'idée est certes intéressante et l'écriture est claire.

La fin comme quoi il se réveille d'un rêve est peut être arrive trop vite
Ou alors on reste sur notre faim pour une suite

Et la mise en situation me fait penser a un début d'horreur
Ou alors d'une vie parallèle pour rester dans le domaine imaginaire

Amitiés litteraires
L'hydre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Ven 13 Juil - 10:02

Salut Lycurge,

Ton texte est intéressant. Dans l'ensemble il est bien écrit et la lecture est agréable.
J'ai beaucoup apprécié l'étrangeté du rêve, même si un ou deux passages m'ont un peu gêné.
Parfois il y a des fautes gênantes sur lesquelles je me suis attardé (mais elles sont vite trouvées, tu verras. L'une d'elles c'est "tombé" où tu dois choisir entre "tomber" (la pluie tombe actuellement) ou "tombées" (elles sont tombées) ou des formulations un peu approximatives. Rien de grave donc.

Pour le développement, c'est bien aussi. Un évolution de la pensée du personnage dans un monde untérieur ou un rêveur énonciateur. ien.
Petite coquille :
Citation :
*Pourquoi est-ce que l'on m'a privé de ma main ? Pourquoi est-ce que l'on m'a retiré mon don de création. Mon envol vers les rêves et les mondes que j'invente. Qu'ai-je fait pour mériter ça ? *
« Parkinson. »
==>C'est super fort d'avoir compris ça dans un rêve avec un main qui tremble, comme si 'était la fin du monde.
==> la phrase "pourquoi..." m'a gêné. On a pas un mot sur le métier du monsieur et pouf, à un moment il nous balance l'info comme si toi, Lycurge-auteur tu tenais à ce qu'on le sache pour la fin. Et c'ets ce qui est arrivé. Au final, il aurait pu ne pas être auteur que ça n'aurait rien changé mis à part cette phrase. Si c'est un auteur, et que c'est important (comme le souligne ton paragraphe introductif) il faut plus que ces deux phrases.

Mis à part ce point, donc, et ben chapeau. Très sympa !

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Lycurge

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 25

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 16 Juil - 18:25

Je te remercie Myrien de cette remarque ! oO C'est fou de penser que j'ai pu écrire ça en y repensant...

Je vais peut-être essayer de corriger ça alors. Faire le lien avec Parkinson d'une façon, peut-être pas plus censé, mais moins brutal.

Merci à tous !

_________________
Mes textes : ICI!

Mon animal totem ? Le paresseux. Il doit dormir dans les 18-20h par jour. Son coeur doit battre genre 5 fois à la minute. Un exemple à suivre pour tous !!! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Lun 16 Juil - 19:01

Pas de quoi Lycurge.
Je tiens à m'excuser : j'étais pris par le temps et j'ai lu-commenté très très vite et ça se voit dans la qualité d'écriture de mon comm. Si tu as tout compris, c'est bien =)

A bientôt pour la relecture !

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
campos verdes

avatar

Masculin
Nombre de messages : 13

MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   Mer 15 Aoû - 12:23

J'ai trouvé le concept et le sujet intéressant.
Pour le texte, je n'ai pas eu de mal à le lire , ce qui signifie qu'il doit être plutôt bien écrit. Cela dit, je n'ai pas réussi a être emporté comme j'aurai aimé. Je n'étais pas tout à fait dans le personnage.

Lorsque tu écris :
« Je me tâte le corps à la recherche de blessures. Je ne trouve rien. Je fouille mes poches et ne trouve aucun porte-feuille. Aucunes feuilles. Aucun ticket qui pourraient m'indiquer où je me trouve. »
Je m'imagine dans cette situation utiliser mes deux mains, et si l'une d'elle ne réagis pas ça devient immédiatement mon sujet de préoccupation. (je ne penserai pas a fouiller mes poches)

« Je ne sais pas pourquoi mais je m'inquiète. » personnellement dans ça situation je serai en stress dingue et je saurai pourquoi

En fait je crois que ce qui me chiffonne c'est que l'action et la réflexion du personnage semble très lente, alors que si l'on se trouvait à ça place tout irai beaucoup plus vite.

Je pense que ton texte gagnerai en force en modifiant quelques morceaux

Après, c'est peut être que j'ai une façon de m'imaginer dans cette situation très (trop) différente.
Dans tout les cas ton texte m'a déjà permis de me faire rêvasse sur la situation pendant quelque minute, c'est déjà beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'artiste et la main de Parkinson   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'artiste et la main de Parkinson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MA PREMIERE POUPEE TISSUS COUSUE MAIN
» Divers artistes du Main Square Festival 2011
» Une main dans sa culotte...
» Le dernier inédit de Fantômette : à la main verte
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Inclassable-
Sauter vers: