*
 

Partagez | 
 

 Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mar 7 Aoû - 22:55

Après une très longue période sans écriture autre que RPG (et ça fait une sacrée différence), je me relance enfin dans l'écriture de nouvelles. Je ne pense pas vous servir du grand Myrien, mais espère au oins vous laisser avec un bon moment de lecture.

***



La hache siffle en passant au-dessus de ma tête, m'arrachant un bout d'oreille.
Pris dans la frénésie de la bataille, je parviens à ne pas y prêter une grande attention. La douleur reviendrai bien assez tôt. Si je survis.

Il pleut à torrent sur le champ de bataille. Les armes et les armures tintent bruyamment partout autour de moi, l'air est plus qu'humide, le sol est fait de gadoue épaisse et nombreux sont ceux qui perdent l'équilibre d'eux-même avant de finir avec les tripes à l'air.

Partout autour, les corps s'agitent, les cris s'élèvent. Cris de guerre, cris de joie ou de souffrance, hurlements de victoire et plaintes de l'ami perdu.

Mon nez saigne aussi. Le sang coule jusque sur mon menton, emplissant au passage ma bouche d'un goût métallique. Mes yeux pleurent aussi. Les guerriers pleurent toujours dans les batailles, contrairement à ce qu'on dit. Comment se protéger d'un tel spectacle sinon ? Et puis la douleur. On a mal, nulle part et partout à la fois.

- Aaaaaaaah ! crié-je en abaissant mon épée.
Coup de chance, mon cri l'a effrayé - ou peut-être était-ce mes yeux fous - et ma lame s'enfonce presque jusqu'à la garde dans son corps, à partir du cou.
Dans ses derniers instants, ses forces l'abandonnent avec une rapidité sidérante, il relève la tête et me regarde.

Ils font tous ça. Les vrais guerriers. Ils veulent voir celui qui les as conduit à la tombe.
Moi.
Ils prennent conscience de ce qu'il se passe, et de ce qui va suivre.

Je respecte cela. Alors je le regarde aussi.
Autour de nous des hommes s'étripent, se fracassent, s'entrechoquent et se fendent le crâne sans pitié. Mais pour nous deux, c'est comme si le temps s'était arrêté.

Cet homme a beau être un brave, il pourrait être mon fils.
Tandis que moi, il me pousse une barbe épaisse et doucement grisonnante aux extrémités, que mes yeux sont plus fades qu'il y a vingt ans, que des rides plissent mon front, lui est brillant, rasé, sa peau est claire... Ce n'est pas quelqu'un qui est habitué à combattre. Pourtant il s'est conduit comme un vrai guerrier.

Mais ses forces continuent de l'abandonner et nous savons tous les deux qu'il est condamné.
Dans son regard naît un éclat étrange et fugace, disparu sitôt repéré. Immédiatement j'ai la sensation de le voir sourire, mais il ne sourit pas. Il se tord de douleur. Il sait que c'est fini, mais il se dégage néanmoins de lui un calme absolu. Une forme de résignation, de renoncement que seuls les condamnés peuvent ressentir.

Combien de fois l'ai-je vu, cet regard ?
Le jeune guerrier me dit quelque chose dans son silence.
J'acquiesce. Ça semble lui faire plaisir.

- Salut camarade, dis-je. On se retrouvera là-haut, ou ailleurs.

Enfin ses genoux rencontrent le sol, son regard se perd dans cet ailleurs que je n'ose nommer et il tombe lourdement face contre terre.
L'ennemi s'est écroulé. Et il a souri une dernière fois, acceptant sincèrement sa mort.

Un duel se termine, un nouveau commence. Le temps reprends sa course folle.
Encore un jeune. Nous, nous sommes moins nombreux, moins jeunes. Seule l'expérience est de notre côté dans cette bataille. Certains d'entre nous vont-ils s'en sortir ?
Pas moi.
Il pleut. Je pare son attaque mais glisse.
Chute.
Je hurle de douleur et de frustration car je sens une onde dévastatrice pour ma volonté partir de mon genou. Il doit être disloqué. C'est fini.
Je pare. Je pare. Je pare. Je... meurs.

Sa lame me perfore le cœur, entre les plaques de mon plastron.
Je comprends ce qu'il se passe. Je sais ce qui va suivre.
Relevant mon visage pour mieux voir le sien, je le détaille du regard. Lui fait de même.
Il est plus jeune, bien plus jeune. Il ne sourit pas, il n'est pas fier de ce qui a lieu.
Son regard se détourne. Il me fuit.

Non ! C'est mon instant, je n'ai pas mérité cela !
Je veux m'énerver, récupérer mes appuis, retrouver mon équilibre, lever ma main, armer mon bras, l'abattre une dernière fois...
Mais mes forces m'abandonnent avec une rapidité proprement sidérante. Ça m'étonnera toujours.
Ma tête commence à tomber sur le côté, l'oreille touche désormais l'épaule. Devant mes yeux, il y a un homme couché sur le dos. Sa respiration est sifflante. Je le connais... mais ma mémoire me fait défaut à présent.

Il me regarde. Il me reconnaît. Et finalement moi aussi :
Celui qui m'a porté le coup fatal quelques instants plus tôt.
Mon meurtrier.

Entre nous le temps s'arrête.
Dans ses yeux je vois lueur. Je sais que je meurs et que le dernier souffle est proche. Le comprend-il ?

Je retrouve quelque chose au fond de moi, ça afflue.
Le pardon. L'acceptation de l'inéluctable. Le renoncement...
Pourquoi m'accrocher à la vie ? Elle est perdue de toute façon. Voilà, c'est là la fin de mon existence.
Merci. Fermeture du rideau. Au revoir.
Je pars avec un sentiment de sérénité totale. J'accepte ma mort et je trouve ça beau.
... Sérénité morbide.


***


Néant.
Je erre dans un océan de vide.
Il y fait noir et je ne sens ni chaud, ni froid, ni faim, ni rien du tout. Pas une brise passant entre mes doigts. L'enfer ? Le chemin du paradis ?

- Bonjour, l'ami !
- Bonjour ?

Je suis face à un personnage étrange, inconnu et pourtant connu de tous, depuis la nuit des temps.
- Vous êtes la Mort ?

La Mort rit gentiment comme si j'avais fait une bonne blague.
- Ici, on m'appelle plutôt la Grande Faucheuse. « Mort » fait un peu trop frivole en public.
- Oh, dis-je sans trop savoir pourquoi.
Je ne sais pas quoi dire, heureusement il, ou elle, prend les devants.

- C'est « il », pas « elle ».
- D'accord.
- Tu es déboussolé, c'est normal. Allez, viens, on va marcher un peu.

Et, m'enlaçant les épaules de son bras décharné, elle m'emmène en marchant dans le vide. Petit à petit, un décor prend forme. Nous sommes dans un couloirs en bois anciens et de nombreuses personnes font des va et vient ente les multitudes de portes qui parsèment les lieux.
La Grande Faucheuse continue, sur un ton qui se veut amical.
- « Sérénité morbide » ! J'ai vraiment apprécié ce dernier trait de poésie. Il est rare de trouver, comme ça au tout dernier instant, une formulation aussi juste.
- ...
- ...
- C'est pour me dire merci que vous...
- Non.

Il s'arrête et m'attrape les deux épaules en se mettant face à moi. Son visage est entre le squelette et le cadavre, pourtant il ne pue pas la charogne et garde une étonnante vitalité dans le regard. Il semble plus vivant que beaucoup de « vivants » qu'il avait croisé... de son vivant.

- Non, ça c'était pour te mettre à l'aise. J'ai une proposition pour toi. Durant ta vie de guerres, tu as fait beaucoup de morts.
- Vous allez me faire bourreau en enfer ?
- Non. Laisse-moi finir. Sur Terre, on se dit que les combattants dégénèrent à force de combattre, et ce n'est pas tout à fait faux. Mais il n'y a pas que ça. Je t'ai observé, bonhomme, et c'est pour cela que tu es venu directement ici, qu'aucun faucheur n'est venu te chercher.
- Je ne comprends pas, Grande Faucheuse. La Mort, c'est vous, non ?
- Encore une fois, non. Moi, je supervise, mais vous êtes trop nombreux depuis trop longtemps, alors je délègue. Et il faut du doigté pour venir chercher une âme en peine sur Terre, la rassurer, la comprendre et la convaincre de « passer le pas ». Toi qui as semer la mort, tu as tout de même fait preuve d'une grande humanité en apportant à tes victimes le respect et, si j'ose dire, l'écoute dont ils avaient besoin. Tu l'as bien compris, tu ferais un très bon faucheur, tu as toutes les qualification. Alors, on est parti ?


Et voilà.
Moi qui ai semé la mort toutes ces années, aujourd'hui je la récolte.
Je suis devenu faucheur.




FIN.


ou
"COMMENCEMENT"
...

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM


Dernière édition par Myrien le Jeu 9 Aoû - 17:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 19:14

Spoiler:
 
----

Mis à part ces fautes d'inattention pour la plupart, c'est un récit très bien écrit et très bien mené. J'ai particulièrement aimé la première partie, vraiment. C'était un plaisir à lire !!
La deuxième partie est elle aussi très bien écrite, mais m'a un peu trop fait penser à une autre histoire, malheureusement Wink
Un détail puisque j'ai vraiment aimé. C'est du bon Myrien, contrairement à c'que tu penses Smile T'es doué pour les scènes de bataille vieux.

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 20:41

Chouette histoire que tu nous as écrit là ... C'était beau et bien écrit !

Mais en fait, j'ai l'impression comme Isil que cela me fait penser à une autre histoire...

Je n'aurai pas lu les chroniques de la Faucheuse, j'aurais vraiment adoré Very Happy

Rassure toi, tu m'as laissé un bon moment de lecture Smile !


_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 22:13


_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 22:31

Limite on déplace ça dans "Fanfictions"... What a Face

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 22:43

Haha Azraël =D

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 23:19

Alors pour l'explication :
l'idée m'étais vbenu autour d'une table, avec Azraël.
J'ai eu l'idée, mais il n'a pas voulu l'entendre et m'a dit "de toute façon si tu me la dis je ne m'en servirai pas. Alors t'as qu'à l'écrire".

Oui, ceci est une histoire de la faucheuse. 100%
Et oui, c'est donc une... fanfiction de ton oeuvre, Azraël !
Je te laisse même décaler le sujet dans la bonne section Wink

Merci pour vos commentaires =)

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM


Dernière édition par Myrien le Jeu 9 Aoû - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mer 8 Aoû - 23:48

Et bien merci beaucoup ! Voilà qui fait terriblement palpiter mon égo !
Je reviendrai commenter quand le temps me le permettra, mais voilà une attention fort flatteuse !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Jeu 9 Aoû - 9:35

Rhooo c'est la classe ça... la première fanfiction d'Azraël ! Very Happy

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Jeu 9 Aoû - 11:48

Sujet déplacé dans la partie Fanfiction.

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 13 Aoû - 11:36

Comme promis, et avec un peu de retard, il est temps que je commente ce texte !

Tout d'abord, la scène de bataille est très bien menée. Ces passages sont probablement les plus compliqués à gérer puisque la profusion d'actions qu'ils contiennent obligent l'auteur à apporter beaucoup de détails. A chacun son avis sur la question, mais cela me semble essentiel pour permettre au lecteur de se l'imaginer au mieux. Mais tout autant que ces descriptions, le dynamisme est primordial pour "vivre" l'instant avec les personnages. Et mener de front les deux n'est jamais aisé. Je prends le temps de rédiger ces quelques lignes pour souligner le fait que tu as très bien géré ton affaire. Je crois que tout lecteur qui prendra le temps de se plonger dans cette partie du texte pourra s'immerger sans problème dans l'évènement raconté. En tout cas pour ma part, ça a marché.

La seconde partie est un peu compliquée à commenter puisque je suis probablement le moins objectif pour le faire. Mais si je tente de voir ce texte d'un point de vue totalement extérieur, je dirais que malgré l'importance de cette rencontre entre ton personnage et la Grande Faucheuse, et toute la symbolique que tu as voulu faire passer dans la mission confiée au protagoniste, ce n'est pas assez mis en avant. La bataille prend une telle place au début du texte que le reste, finalement très court, apparaît plutôt comme un épilogue. Alors que la bataille aurait du apporter un plus à la rencontre, les rôles sont inversés. Mais je pense qu'il s'agit surtout là d'un problème d'agencement de ton histoire. Ce n'est qu'un point de vue tout à fait personnel sur la question mais je crois que tu aurais pu éviter cela en incluant la bataille entre deux parties sur l'au-delà. Une sorte d'introduction dans laquelle le personnage vient de mourir, ne sait pas vraiment ce qu'il fait là, puis une partie avec la bataille qui explique comment il est décédé, puis tu aurais pu terminer avec le dialogue avec la Grande Faucheuse. Je crois qu'avec une construction de ce type, la rencontre aurait eu plus d'impact et ne serait pas apparue comme un cheveu sur la soupe.

Sinon mis à part cela, il s'agit d'un texte de qualité, bien pensé, et d'une attention bien flatteuse pour ma petite personne.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 13 Aoû - 11:58

Merci Azraël,

Je suis complètement en accord avec toi. Cette seconde partie me gênait énormément et tu as fait une propositions que je trouve très juste : inclure la bataille entre deux passages dans le royaume des morts.

Merci beaucoup pour ton commentaire.

Content que ce texte te flatte Wink

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 13 Aoû - 20:21

Je pense qu'insérer la bataille entre deux passages dans le royaume des morts n'aurait peut être pas fonctionné dans ce cas ci puisqu'il y a une continuité logique, je trouve, entre la fin de la bataille et son arrivée au royaume des morts...La mort le choisit pour une raison qui ne passerait pas de la même façon si cela avait été morcelé.
Enfin il me semble.
Je crois.
J'sais pas si vous captez mon point de vue.
Very Happy Enfin peut être qu'il y avait moyen de morceler différemment.
Mais ça n'aurait pas eu le même effet...


_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 13 Aoû - 20:42

Je comprends ce que tu dis =)
Mais perso, je doute maintenant et ne sais pas ce qui aurait été le mieux. n tout cas je sais que la deuxième partie n'a pas la profondeur qu'elle aurait du avoir.

Et puis, j'avoue, je ne la réécrirai pas ^-^'
MUAHAHA

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Mar 14 Aoû - 9:19

Very Happy

Donc voilà ^^

Je tenais juste à préciser mon point de vue... !

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 20 Aoû - 17:43

Salut, l'ami Myrien !

Alors j'ai lu une fanfiction de l'oeuvre d'Azraël ?
J'ai lu sans difficulté le texte, quelques virgules à la place de points, peut-être. Mais rien de grave !
Le sujet était sympa. Un guerrier travaillant pour la grande faucheuse, c'est top ! Surtout ta petite phrase : "Moi qui ai semé la mort toutes ces années, aujourd'hui je la récolte." Bien aimé ça !

Les scènes de combats coupées du temps et la psychologie étaient intéressantes. Après, moi aussi, la seconde partie ça m'a fait penser à quelque chose. La mort, la discussion il/elle, la lecture dans les pensées, la mise à l'aise, je t'avoue que j'ai pensé à mon Face à face avec Dieu. ^^ (Sans prétention, hein ! Very Happy)

Texte divertissant, donc ! Et bonne idée de faire d'un guerrier un faucheur !

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Lun 20 Aoû - 19:31

Tiens, j'ai pêut-être été influencé par ton texte, oui.
Merci de ton commentaire, l'ami ! :]

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   Ven 22 Fév - 18:43

J'ai beaucoup aimé ce texte, il a de la matière pour une suite: le commencement de sa vie de faucheur des âmes humaines *.*

Des petites inattentions

Je ne sais pas, je pensais: perso, le temps au présent me dérange très légèrement. Mais très légèrement. J'imagine que c'est un choix pertinent. Au passé simple, cela aurait-il plus de dynamisme? Qu'en penses-tu?
Malgré tout, ça passe, hein, c'est juste une question de rhétorique stylistique je je pose uwu

J'ai beaucoup aimé Sire Myrien Smile

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sérénité morbide [Fanfiction La Grande Faucheuse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Faucheuse!
» La Grande Faucheuse!
» pattes d'oie
» Event - Battle Graphique 2 [ Avatar - Thème Libre! ]
» La grande bataille de Fairy tail!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fanfiction-
Sauter vers: