*
 

Partagez | 
 

 La Planète des Morts (SF)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 4:46

Hola, la nuit dernière, j'ai fais un rêve assez étrange avec des humains vivant sur une autre planète, et des zombies squattant la Terre...Et j'ai voulu écrire ça. C'est un peu un "draft", un texte relu une seule fois, mais vraiment modifié, mais que j'avais vraiment envie de partager, pour voir si cette idée vaut le coup (on sait jamais, quand on a un rêve du genre !).
Voili voilou les gens, je n'ai rien à ajouter à part : Bonne lecture yosh.
















2012, bureau du CDC.

Un rythme de jazz des années 1940 résonnent dans tout le bâtiment, couvrant les cris affamés de millions de morts-vivants.
Les bureaux américains de la célèbre organisation des maladies infectieuses sont vides depuis longtemps, et je suis le seul à ne pas avoir bouger. Ils sont déjà tous parties. Ou morts...Ou encore, le pire de tout les sorts : zombifiés. Ahah. Il y a encore quelques semaines, ce verbe, « zombifier », était utilisé uniquement dans le domaine de la S.F, de l'horreur...Il semblerait que le cauchemar de milliers de personnages de fiction soit désormais le notre.
Dehors, le soleil commence à se coucher lentement. A ce moment, les fusées doivent être partis, et moi, je suis resté. Je suis resté, comme un capitaine reste jusqu'à la fin dans son bateau. Après tout, tout ça est un peu de ma faute.
Essayez de trouver une cure pour le cancer, inventer des souches mutantes capables de vivre plus longtemps que la moyenne et de régénérer certaines cellules, faites des tests sur des souris, faites vous engueulez par vos patrons car les expériences ne vont pas assez vite et qu'ils perdent de l'argent, écoutez leurs menaces de vous coupez les vivres, passer à la vitesse supérieur : l'humain. Et perdez le contrôle.
Les fusées sont sans doute partis maintenant...C'était mon idée ça, les fusées. Je devais sauver le restant de l'humanité, ils me prendront pour un héros, alors que je suis la cause de leur exile. Cette pensée me rend malade, j'aimerais qu'ils sachent ce que j'ai fais, j'aimerais qu'il sache que j'ai tué des milliards de personnes. Non, je ne les ai pas tué. Je les ai réduit à un tas de chair pourrie errant sans but, à la recherche de nourriture dont ils n'ont même pas besoin. Et les survivants me prendront pour un héros...Tout ça pourquoi ? Parce que j'ai eu l'idée des fusées.
Les fusées...
Aux Etats-Unis, et dans tout les pays riches, il existe une « unité d'urgence », à l'origine prévue pour les catastrophes naturelles capables de détruire la Terre. Un astéroïde géant par exemple. Ces capsules d'urgence, appelé « Planète Rouge » avait été étudié pour transporter un millier de personnes, pas plus. Il est inutile de dire qu'elles avaient été fabriquées en vue de sauver les « grands » de notre société. Les présidents, les ministres, leur famille aussi, et quelques personnes assez riches pour acheter leur place, ainsi que quelques médecins, professeurs et autre...Un projet top secret ayant pour but d'empêcher l'extinction de la race humaine en emmenant quelques élues (c'est le cas de le dire) sur la planète Mars.
Mars...
Cela faisait des années que les gouvernements du monde entier fabriquaient, sur cette planète, une immense ville capable de faire vivre quelques milliers de personnes pendant au moins une centaine d'années.
Quand la plaie zombie s'est abattue, les responsables de ce projet ont commencé à s'organiser, mais sont tous morts (ou moitié-morts) avant d'avoir put terminé leur œuvre, et ces fusées allait se retrouver là, inutiles.
Mais je connaissais ce projet.
Les enfants, les moins de dix-huit ans, étaient ceux qui s'en étaient le mieux sortie. Ayant baigné dans une culture où les zombies étaient sources de nombreuses histoire, une fois la plaie venue, beaucoup on sut quoi faire. Alors, quand j'ai enfin osé sortir, deux semaines après le début de l'épidémie, c'est eux que j'ai trouvé...Ou plutôt qui m'ont trouvé. Et sauvé.
Il ne me reste plus beaucoup de temps, ma musique ne réussit presque plus à couvrir les gémissements des morts-vivants, preuve de leur grande avancé dans les bureaux. Ils ne sont plus très loin.
Pour faire court, j'ai emmené cette poignée de mômes, et j'ai programmé la fusée, qu'ils n'aient plus rien à faire.
Elle devrait être partit maintenant, ils allaient arrivés sur Mars dans six mois. J'espère qu'ils s'en sortiront.
Ils me prennent sûrement pour un héros, mais s'ils savaient...
j'ai aussi émis des messages par radio, dans le monde entier, parlant de ces fusées, et donnant leurs coordonnées. J'espère que d'autres personnes d'autres pays ont réussis à partir.
Puissent leur nouvelle vie être bonne.
J'entend des corps se jeter sur la porte de mon bureau.
Ils arrivent.
Ils sont juste là.
Je prend mon six-coups, quitte à mourir, autant en emporter quelques un avec moi ?
La porte vole en éclat.
Je tire. Cinq fois. Je réserve ce dernier coup pour moi. Hors de question que je devienne une de ces choses. Je place le pistolet dans ma bouche.
Ma dernière pensée est pour ces jeunes qui vont débarqués sur une autre planète. J'espère vraiment qu'ils s'en sortiront. Ma dernières pensée est pour eux...Et pour mon fils, Nathan. Je n'aurai pas beaucoup profité de lui, il est si jeune...
Les zombies sont à quelques mètres de moi, avide de chair fraiche.
Une toute dernière fois, je vois ce petit bébé, tenant sur mon avant-bras, à peine un mois...Et j'appuie sur la détente.




2055, quartier Nord, soixante-dix-septième unité, Mars.


Nathan Warnock courait dans le long couloir seize de la dix-septième unité. Ou alors était-ce la soixante-dix-septième ? Il n'avait jamais su se repérer dans ce dédale de couloirs vitrés.
Il jeta un coup d'oeil rapide sur sa montre, il était en retard de dix minutes. Poussant un juron, il accéléra le pas de plus belle.
Son entrée dans la salle du conseil ne fut pas très discrète, dans son empressement, il défonça la porte, et faillit s'étaler sur le sol, ne devant sa reprise d'équilibre qu'au réflexe de s'accrocher à la première chose qui se trouvait à porter de main, à savoir...Son patron.

« Vous daignez enfin nous honorer de votre présence, Mr. Warnock ?
-Désolé Mr., je me suis...
-Perdu oui oui oui, comme tout les jours. Au bout de quanrante-trois ans entre ces murs de verres, nous pourrions nous attendre à ce que vous ayez retenu comment vous repérer. Vous êtes assez pitoyable mon brave... »

Nathan ne répondit pas, à quoi bon ? C'était lui le patron, le grand big boss, et il allait toujours avoir raison. Et lui ? Qui était-il ? Juste le fils d'un héros depuis longtemps disparut.
Nathan Warnock, fils d'Auguste Warnock, celui qui avait eu l'idée des fusées. Il soupira, et alla s'assoir à une table. Quoique que put dire son patron, il venait apparemment tout juste de commencer le briefing.

« Bref, je disais que l'heure était grave, Mars était prévu pour nourrir une grande population pendant plus de cent ans, mais il semblerait que nos ressources se soient épuisés beaucoup plus vite que nous le pensions. A l'heure actuelle, selon nos calculs et uniquement en rationnant eau et nourriture, nous pensons avoir assez de vivre pour tenir une dizaine d'années, ce qui n'est plus beaucoup. Nous devons donc, dés aujourd'hui, mettre en place de nouvelles et efficaces solutions en vue de sauver, encore une fois, l'humanité. Nous avons enfin réussit à nous en sortir, à former une véritable société, ce n'est pas le moment de mourir bêtement de faim. N'est-ce pas ? »

Nathan hocha de la tête, comme tout ses collègues.

« C'est pourquoi nous avons décidé de...d'envoyer une unité spéciale sur la Planète Terre. »

Un petit « gasp » générale traversa l'assemblée. La Planète Terre ? Alias la «Planète Morte » ? Celle où un virus mortel flottait dans l'air ? Celle qui avait vue s'éteindre l'âge d'or de l'humanité ? Celle qui était censé être l'habitat d'une race humaine sous-développé inconnus, mais que l'on savait dangereuse ? Cette Planète Morte là ? En effet. Il n'y en avait pas d'autre de toutes façons.

« Oui je sais, cette Planète, de par ses origines, fait peur. Mais d'après les Anciens, les zombies qui y habitaient sont morts de décomposition depuis longtemps, et beaucoup de ressources naturelles, notamment de la nourriture, en masse, s'y trouvent ! Nous avons besoin de tout ça ! L'unité spéciale que nous allons y envoyer, donc, sera chargé de construire une base de téléportation, comme celle que nous avons entre les différents bloc de la ville. De cette façon, nous pourrons facilement nous téléporter d'un endroit à l'autre, et les ravitaillements seront plus aisés.
-Et le virus ? Demanda l'un des collègues de Nathan.
-Le virus ? Ahahahahahah, il n'existe pas de virus, ce n'est qu'une vieille légende. Non, il n'y a que les zombies qui sont sur cette planète. Enfin, qui était, d'après nos calculs, encore une fois, ils devraient tous être morts depuis belle lurette. »

Nathan tiqua. Pas de virus ? Et comment les « zombies » avaient vue le jour alors ? Mais il ne dit rien, encore une fois, il n'avait pas envie d'avoir de problème avec le patron, et encore moins avec la milice (que le patron allait sûrement contacter pour lui « apprendre à être obéissant »). Il soupira de plus belle.

« Et qui sera envoyer pour faire cette mission Mr. ? Je suppose que vous avez déjà prévu une équipe qualifiée ?
-Oui en effet. »

Nathan n'écouta pas la suite. Il savait que son nom n'apparaîtrait pas dans la liste, il n'était pas de l'élite, il ne pouvait pas être dans une mission aussi importante. Et, en effet, son nom ne retentit pas. Le patron avait sélectionner les meilleures, pour que le plan se déroulent sans accroc, et vite.
Il aurait aimé participer à cette mission, retourner sur la planète qui l'avait vue naître, mais il savait que cela était impossible, il n'avait aucune capacité particulières, il n'était ni mauvais ni bon, il était juste...un martien comme les autres. Avec un soupir, il pensa que son père devait avoir honte de lui. Son père, Auguste Warnock, le grand héros. Celui qui avait sauvé l'humanité de l'extinction avec son plan des fusées blahblahblah.
La réunion dura encore une heure, heure qui servit à exposer le plan des Anciens, et ce que les unités sur Mars pourraient faire pour aider celle qui allait partir sur la Terre. Puis, le patron demanda à l'élite de rester, pendant qu'il congédiait tout les autres.

« Où allez-vous Mr. Warnock ?
-Bah...Je sors.
-Et pourquoi ça ?
-Vous ne venez pas de dire à tout ceux qui ne participaient pas à l'opération de partir ?
-Si.
-Bah alors, je sors.
-...Avez-vous écouter ce que j'ai dis ?
-Oui. Dit-il, «non » disaient ses pensées.
-Visiblement, vous êtes aussi doué pour écouter que pour trouver une salle. Vous faites partit de l'opération Warnock.
-Qu...hein ? Comment ? De quoi ?Moi ? Mais pourquoi ? C'est une blague ? Si s'en est une, c'est pas drôle.
-Ce n'est pas une blague.
-...
-Mr. Warnock, vous êtes inutiles.
-Merci.
-De rien. Je ne l'ai pas dit devant tout le monde, et puis, de toutes manières, vous n'avez rien écouté, mais...Vous participez à l'opérention uniquement dans un but symbolique.
-Quoi ? »

Le patron soupira.

« Votre père est notre sauveur à tous, et dans le but de marquer le coup, d'encrer dans la mémoire des gens cette nouvelle station de téléportation, nous vous envoyons vous, pour rendre hommage à votre père, en faisant construire cette dites-station par son fils. C'est un symbole fort, le peuple adorera. »

Ah. Nathan comprenait. C'était encore ce truc de « Il faut que le peuple aime le gouvernement, comme ça, le gouvernement pourra faire ce qu'il veut, ooooh yeah.»
Il ne pouvait donc pas refuser la mission...Il soupira, et meeeeerdeuuuh.
Perdu dans ses pensées, il ne réalisa pas que le patron parlait encore, et lorsque celui-ci se tourna vers lui et ses collègues en disant : « J'espère que vous avez tous bien comprit les modalités de l'opération, et que vous n'oublierez pas l'heure du départ. Surtout vous, Warnock.
-Hum...L'heure du départ...C'est quand ? »

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 10:06

haha Smile J'aimerai bien savoir ce qu'il va se passer ensuite... J'ai regardé I am Legend il y a deux jours. Et ca commence un peu comme ton histoire. Ca m'a fait penser à ça mais avec un coté science fiction en plus... Si tu te sens d'écrire la suite j'adorerai lire Smile Il n'y a pas de surprise donc au début mais j'aime bien la tournure de ton histoire ! Very Happy

Oui nous, la jeune génération, on saurait comment réagir face à une invasion mutante ! Yeahhhh ! Very Happy

J'adore et je déteste les zombies... Va savoir pourquoi x)


_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 12:23

Hèps ! Merci d'ton commentaire Enora ^^.

En fait, pour être honnête, j'ai plus d'idées pour quand ils seront vraiment sur la "Planète Morte" que avant, c'est toujours délicat de savoir comment écrire les premières lignes d'une histoire. Surtout quand c'est basé sur un rêve UxU. Donc voilà.

Et il y a une suite en effet ! ^^.

Pareil ! Déjà, j'ai une passion bizarre pour tout ce qui est monstres, alors t'imagines les zombies...Mais en même temps, si une Apocalypse arriverait, je suis pas sûre d'apprécier UxU". En tout cas, ce qui est sûr, c'est que nos générations de gros geeks réussiront mieux à s'en sortir ! Comme dit Jesépluki : "Un jour, les geeks sauveront le monde" mouhahahaha.

Enfin bref, merci hein ! ^^.

PS un peu Hors Sujet : Suis-je la seule à penser que c'est un peu idiot, que dans les films/séries/livres/BDs/etc... une poignée de héros avec un vieux magnum tout pourrie survivent, alors que les Armées du monde entier on été décimé ? ...Mmmmmm.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 12:51

Nan mais c'est pour le film... Sinon on verrait juste des zombies arpenter les rues.. Ce serait ennuyeux à la longue... x)

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 13:02

"Un jour dans la vie d'un zombie", le nouveau film super intéressant des studios FOX !

"Bluaaargh...*traine des pieds* Uuauuuaaaaah...*Perd un membre*"

YAY !

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 13:18

Tout à fait. Et le jour on verrait comme dans les westerns, des trucs (j'ai jamais capté ce que c'était que ces machins ronds) qui rouleraient sur le chemin et rien...

Passionnant !

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 13:24

Et la nuit, on pourra entendre le bruit d'une chouette...Mais une chouette zombie.

Enora, je crois qu'on tient un sujet de film FAN-TA-STIQUE !

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 13:42

Salut Mnémo,

Globalement, le texte est sympatoche à lire, l'histoire est sympa, toujours avec une petite dose d'humour.
Cet anti-héros a un bon potentiel je trouve, avec un background clair, tout ça.
Il y a par contre des petits points qui m'ont gêné.

Les Anciens, ce sont des jeunes envoyés sur Mars, 43 ans plus tard. Donc ce ne sont pas des scientifiques, ou autres. Comment peuvent-ils savoir qu'il n'y a plus de zombies maintenant ?
Et si le virus étaient inexistants et les zombies disparus, pourquoi veulent-ils mettre des téléporteurs sur Terre pour remonter de la nourriture ? Il suffirait de... redescendre sur Terre, tout court, tous ensemble. Non ?

En tout cas, le concept est bon : ils quittent la terre, ils y retournent comme des extraterrestres. Mais autant Nathan peut se dire martien, autant la grande majorité des autres ne le peuvent pas vraiment, puisqu'ils ont passé 5 à 20 ans environ sur terre. Rares sont les bambins en bas âge envoyés sur Mars j'imagine. Bon, bien sûr, il y a eu des naissances aussi sur Mars, eux, c'est des total martiens x)

Comment vont se dérouler les six mois de retour vers la Terre, pourquoi ont-ils des téléporteurs sur Mars, qui découvrira la vérité sur le père de Nathan, comment cela sera-t-il traité, et bien sûr : y a-t-il toujours des zombies ??? Tant de questions dont j'attends les réponses.

C'est donc un petit texte d'accroche assez sympathique, mais si tu veux en faire un long texte, je te conseille de préparer un véritable plan.

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 13:56

Justement, ils ne le savent pas, qu'il n'y a plus de zombie. Ils s'appuient sur la science "fictive" qui existait dans la pop-culture d'antan. Par exemple, dans tel ou tel bouquin, l'auteur disait que les zombies avaient une durée de vie de 5-6 ans, étant donné que son corps pourrissaient...Et quand ils étaient encore sur terre, toutes ces histoires de zombies se sont révélés vrais, globalement, donc ils pensent qu'il n'y en a plus. Evidemment, ce n'est pas non plus une certitude, c'est pour ça qu'ils envoient une unité d'élite. Et puis, y a anguille sous-roche, mais ça, on le saura plus tard...Mais tu fais bien de me signifier tout cela ! Je vais essayer de changer de petites choses, histoire de ne pas non plus faire passer mes persos pour des idiots qui croient tout ce qu'ils entendent (bon en même temps, ils sont dans une société un peu stricte).
Ah oui et, s'ils ne retournent pas sur terre, c'est parce qu'ils sont enfin bien installé sur Mars, alors ils ne vont pas ENCORE "déménager", même si c'est leur planète d'origine. Pour les nés sur Mars, ou vraiment trop jeunes pour se souvenir de la Terre, bah Mars est leur maison. Et pour les vieux, je suppose qu'il y a de trop mauvais souvenir pour retourner là-bas...Néanmoins, ils ont besoin de ressources. Does that make sense ? ^^'

Bref, merci de ce commentaire. J'vais essayer d'éclairer certaines choses et tout et tout.

Ah oui et, sinon, j'ai déjà un véritable plan, bien que certains passages soient encore flous. Je suis dans le processus, il fallait juste que j'écrive les premières lignes vite vite avant d'oublier mon idée ^^.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 14:10

En fait, tout ça c'est très bien, mais dans ton texte, ce n'est pas dit.
Tu vois ? Oui leur science est "fictive" et ils n'ont pas de scientifique. Oui, la jeunesse de l'époque sotn peut-être bien sur Mars, mais tout ça, c'est toi qui le sait, et ça ne trnsparait pas dans le texte. Normalement je ne devrais pas avoir ton explication.

Citation :
-Et le virus ? Demanda l'un des collègues de Nathan.
-Le virus ? Ahahahahahah, il n'existe pas de virus, ce n'est qu'une vieille légende. Non, il n'y a que les zombies qui sont sur cette planète. Enfin, qui était, d'après nos calculs, encore une fois, ils devraient tous être morts depuis belle lurette. »
Là je lis que selon leurs calculs (?) il n'y aurait plus de zombies. Avec une phrase en plus, tu aurais pu faire comprendre que ces calculs n'en sont pas. Que c'est une supposition basée sur 28 Jours plus tard ou un livre sur les zombies, etc etc, par exemple.

Bref, voilà pourquoi un plan sera important ^^

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 14:12

Je prend note, je prend note. De plus que là, c'est assez simple, il suffit juste de rajouter quelques phrases. Bref, merci ! ^^.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1018
Age : 31
Localisation : Là où mes rêves me conduisent...

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 14 Sep - 15:06

Yes ! FAN TAS TI QUE Very Happy Lançons ce concept et on verra si ça marche... Very Happy

Une chouette zombie...ça m'intrigue ! Comme quoi ça a du potentiel Very Happy

_________________
"Là où il n'y a plus d'espoir, il y a l'imagination."

Pour retrouver mes textes, c'est par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Sam 15 Sep - 22:16

Le texte est accrocheur et l'idée est bonne. Les histoires habituelles se cantonnent bien souvent au départ de la Terre, je suis assez intrigué de voir ce que tu raconteras pour le retour. Il y a du potentiel.

Deux points, pourtant, qui me gênent. D'abord ce passage :

Citation :
-Le virus ? Ahahahahahah, il n'existe pas de virus, ce n'est qu'une vieille légende. Non, il n'y a que les zombies qui sont sur cette planète. Enfin, qui était, d'après nos calculs, encore une fois, ils devraient tous être morts depuis belle lurette.

Cette réplique m'a semblé très floue. A en croire le personnage, les zombies seraient apparus sur Terre sans prévenir, ou y auraient toujours vécu. Aucun virus, rien... Pourtant, j'imagine qu'il est assez vieux pour y avoir vécu et s'être bien rendu compte que l'apparition était étrangement soudaine. Pire le "il n'y a que les zombies qui sont sur cette planète" est assez maladroite, et pourrait faire croire que l'existence des humains sur Terre a été totalement oubliée, et qu'on imagine que la "Planète Morte" n'a été habitée que par des zombies.

Par ailleurs, les fautes et tournures un peu bancales ont eu tendance à freiner ma lecture voir, comme dans le cas de la phrase précédemment citée, de me faire douter sur certains points de l'histoire. C'est dommage, il y a des fautes assez grosses qui, je pense, pourraient être supprimée avec un travail de correction et de relecture. La lecture n'en serait que plus agréable puisque, je le répète, ton texte est bon.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Dim 16 Sep - 16:15

Hèps Azraël !

Pour le passage flou, c'est surtout parce que je connais l'histoire, et pas vous, et parfois, j'ai le mauvais réflexe de me dire "Roooh ils se poseront pas de questions, toutes façons, il verront bien plus tard"...Donc il y a une explication à sa petite tirade sur le virus, mais puisque je n'en dis rien, c'est normal que ça paraisse confus x_x, je vais essayé de modifier ça, pour que ç'a l'air moins...Moins quoi.
Il va falloir que je retravaille ce genre de trucs, Myrien aussi m'a fait remarquer que certains passages étaient un peu "incohérent" ou pas loin. Merci de me signifier celui-ci.

Damned pour les fautes, chaque fois, je me dis "aller y en a pas trop là..." et en fait, si. Et des assez énormes (j'en ai vu quelques unes...humhum). Je veux sans doute toujours aller trop vite.

Bref, merci pour ce commentaire, je prend compte des conseils et je vais modifier ça de ce pas ! Smile.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Mar 25 Sep - 11:13

Funky tes rêves Smile (ok, ok, commencer un avis comme ça, c'est.... moyen u_u")

Alors bon, je n'ai pas lu les remarques des autres (me suis contentée de lire en diagonale histoire de voir ce qui ressortait le plus).

Bref.

Histoire: good;
thématique: good (même si jamais de chez jamais je serai réellement fan de ce genre traitant des zombis, oui, je n'aime pas les zombis; néanmoins, j'aime ta façon d'écrire, donc je sens que je vais finir par aimer);
persos: good (variés, sont pas foncièrement gentils, bons, méchants, bref, ils sont complexes, j'aime beaucoup les pensées du vieux Warnock);
noms des persos: good (quoi, oui c'est important);
flipperie monumentale quant à la survie humaine: good (bah super rebondissements quoi!)...

Je partage la pensée de Myrien pour ce qui est du plan, après je ne m'attarde pas dessus, parce que c'est chiant de répéter ce genre de choses (déjà que je m'énerve quand je me le répète, bref).

Ça vaut le détour, je veux bien d'un joli récit long, je veux savoir ce qui se passe, ce qui s'est passé, ce qui se passera (oui, j'adore mes trucs à rallonge qui font blablablabla....et bla).


_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Mar 25 Sep - 17:28

J'aime pas les zombies non plus, ils me font peur UxU". On en rigole mais, j'me dis que si ça arrivait un jour en vrai, je saurais pas quoi faire, et je sais même pas si j'aurais le courage de me battre contre un de mes cauchemars alors...Bref. C'est le paradoxe des zombies.
Et c'est un super compliment que tu me fais ! Bah oui, t'aimes pas les zombies, mais comme tu aimes ma façon d'écrire...Bref, t'as l'idée ;-).

Merci d't'être arrêté pour faire ce commentaire.

J'suis d'accord aussi pour le plan, j'trouve ça super chiant néanmoins...même si j'en fais en ce moment, suivant les conseils de Myrien x_x. C'est quand même pratique quand on commence à faire une histoire longue.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Mar 25 Sep - 20:15

Ep yep yep. I see the point.

Mh tout à fait. Je m'y attèle aussi (ouais BlutEngel n'écrit pas que des textes courts 8D)

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Jeu 11 Oct - 19:39

Un rythme de jazz des années 1940 résonnent <<< résonne <<< dans tout le bâtiment, couvrant les cris affamés <<< se sont les morts qui sont affamés, pas les cris <<< de millions de morts-vivants.
Les bureaux américains de la célèbre organisation des maladies infectieuses sont vides depuis longtemps, et je suis le seul à ne pas avoir bouger <<< bougé <<<. Ils sont déjà tous parties <<>> . Ou morts...Ou encore, le pire de tout <<< tous <<< les sorts : zombifiés. Ahah. Il y a encore quelques semaines, ce verbe, « zombifier », était utilisé uniquement dans le domaine de la S.F, de l'horreur...Il semblerait que le cauchemar de milliers de personnages de fiction soit désormais le notre.
Dehors, le soleil commence à se coucher lentement. A ce moment, les fusées doivent être partis <<< parties <<< , et moi, je suis resté. Je suis resté, comme un capitaine reste jusqu'à la fin dans son bateau. Après tout, tout ça est un peu de ma faute.
Essayez de trouver une cure pour le cancer, inventer des souches mutantes capables de vivre plus longtemps que la moyenne et de régénérer certaines cellules, faites des tests sur des souris, faites vous engueulez par vos patrons car les expériences ne vont pas assez vite et qu'ils perdent de l'argent, écoutez leurs menaces de vous coupez <<< couper <<< les vivres, passer à la vitesse supérieur : l'humain. <<< hin ? Mk comprend pas ce passage <<< Et perdez le contrôle.
Les fusées sont sans doute partis <<< parties <<< maintenant...C'était mon idée ça, les fusées. Je devais sauver le restant de l'humanité, ils me prendront pour un héros, alors que je suis la cause de leur exile <<< exil <<<. Cette pensée me rend malade, j'aimerais qu'ils sachent ce que j'ai fais, j'aimerais qu'il sache que j'ai tué des milliards de personnes. Non, je ne les ai pas tué. <<< tués <<< Je les ai réduit <<< réduits <<< à un tas de chair pourrie errant sans but, à la recherche de nourriture dont ils n'ont même pas besoin. Et les survivants me prendront pour un héros...Tout ça pourquoi ? Parce que j'ai eu l'idée des fusées.
Les fusées...
Aux Etats-Unis, et dans tout les pays riches, il existe une « unité d'urgence », à l'origine prévue pour les catastrophes naturelles capables de détruire la Terre. Un astéroïde géant par exemple. Ces capsules d'urgence, appelé « Planète Rouge » avait été étudié <<< étudiées <<< pour transporter un millier de personnes, pas plus. Il est inutile de dire qu'elles avaient été fabriquées en vue de sauver les « grands » de notre société. Les présidents, les ministres, leur famille aussi, et quelques personnes assez riches pour acheter leur place, ainsi que quelques médecins, professeurs et autre...Un projet top secret ayant pour but d'empêcher l'extinction de la race humaine en emmenant quelques élues (c'est le cas de le dire) sur la planète Mars.
Mars...
Cela faisait des années que les gouvernements du monde entier fabriquaient, sur cette planète, une immense ville capable de faire vivre quelques milliers de personnes pendant au moins une centaine d'années.
Quand la plaie zombie s'est abattue, les responsables de ce projet ont commencé à s'organiser, mais sont tous morts (ou moitié-morts) avant d'avoir put terminé <<< pu terminer <<< leur œuvre, et ces fusées allait se retrouver là, inutiles.
Mais je connaissais ce projet.
Les enfants, les moins de dix-huit ans, étaient ceux qui s'en étaient le mieux sortie <<< sortis <<<. Ayant baigné dans une culture où les zombies étaient sources de nombreuses histoire <<< histoires <<<, une fois la plaie venue, beaucoup on sut <<< aïe les yeux… ont su <<< quoi faire. Alors, quand j'ai enfin osé sortir, deux semaines après le début de l'épidémie, c'est eux que j'ai trouvé...Ou plutôt qui m'ont trouvé. Et sauvé.
Il ne me reste plus beaucoup de temps, ma musique ne réussit presque plus à couvrir les gémissements des morts-vivants, preuve de leur grande avancé <<< avancée <<< dans les bureaux. Ils ne sont plus très loin.
Pour faire court, j'ai emmené cette poignée de mômes, et j'ai programmé la fusée, qu'ils n'aient plus rien à faire.
Elle devrait être partit <<< partie <<< maintenant, ils allaient arrivés <<< arriveraient <<< sur Mars dans six mois. J'espère qu'ils s'en sortiront.
Ils me prennent sûrement pour un héros, mais s'ils savaient...
j'ai aussi émis des messages par radio, dans le monde entier, parlant de ces fusées, et donnant leurs coordonnées. J'espère que d'autres personnes d'autres pays ont réussis à partir.
Puissent leur nouvelle vie être bonne.
J'entend <<< j’entends <<< des corps se jeter sur la porte de mon bureau.
Ils arrivent.
Ils sont juste là.
Je prend mon six-coups, quitte à mourir, autant en emporter quelques un avec moi ? <<< point <<<
La porte vole en éclat.
Je tire. Cinq fois. Je réserve ce dernier coup pour moi. Hors de question que je devienne une de ces choses. Je place le pistolet dans ma bouche.
Ma dernière pensée est pour ces jeunes qui vont débarqués <<< débarquer <<< sur une autre planète. J'espère vraiment qu'ils s'en sortiront. Ma dernières <<< derniere <<< pensée est pour eux...Et pour mon fils, Nathan. Je n'aurai pas beaucoup profité de lui, il est si jeune...
Les zombies sont à quelques mètres de moi, avide de chair fraiche.
Une toute dernière fois, je vois ce petit bébé, tenant sur mon avant-bras, à peine un mois...Et j'appuie sur la détente.




2055, quartier Nord, soixante-dix-septième unité, Mars.


Nathan Warnock courait dans le long couloir seize de la dix-septième unité. Ou alors était-ce la soixante-dix-septième <<< pourquoi ne pas mettre des chiffres ? <<< ? Il n'avait jamais su se repérer dans ce dédale de couloirs vitrés.
Il jeta un coup d'oeil rapide sur sa montre, il était en retard de dix minutes. Poussant un juron, il accéléra le pas de plus belle.
Son entrée dans la salle du conseil ne fut pas très discrète, <<< point <<< dans son empressement, il défonça la porte, et faillit s'étaler sur le sol, ne devant sa reprise d'équilibre qu'au réflexe de s'accrocher à la première chose qui se trouvait à porter de main, à savoir...Son patron. <<< structure de phrase étrange avec les virgules et points de suspensions <<<

« Vous daignez enfin nous honorer de votre présence, Mr. Warnock ?
-Désolé Mr., je me suis...
-Perdu oui oui oui, comme tout les jours. Au bout de quanrante-trois ans entre ces murs de verres, nous pourrions nous attendre à ce que vous ayez retenu comment vous repérer. Vous êtes assez pitoyable mon brave... »

Nathan ne répondit pas, à quoi bon ? C'était lui le patron, le grand big boss, et il allait toujours avoir raison. Et lui ? Qui était-il ? Juste le fils d'un héros depuis longtemps disparut. <<< disparu <<<<<
Nathan Warnock, fils d'Auguste Warnock, celui qui avait eu l'idée des fusées. Il soupira, et alla s'assoir à une table. Quoique que put dire son patron, il venait apparemment tout juste de commencer le briefing.

« Bref, je disais que l'heure était grave, Mars était prévu pour nourrir une grande population pendant plus de cent ans, mais il semblerait que nos ressources se soient épuisés beaucoup plus vite que nous le pensions. A l'heure actuelle, selon nos calculs et uniquement en rationnant eau et nourriture, nous pensons avoir assez de vivre pour tenir une dizaine d'années, ce qui n'est plus beaucoup. Nous devons donc, dés <<< on fait une partie de dés ? <<< aujourd'hui, mettre en place de nouvelles et efficaces solutions en vue de sauver, encore une fois, l'humanité. Nous avons enfin réussit <<< réussi <<< à nous en sortir, à former une véritable société, ce n'est pas le moment de mourir bêtement de faim. N'est-ce pas ? » <<< pourquoi des guillemets alors qu’avant des tirets ? <<<

Nathan hocha de la tête, comme tout <<< tous <<< ses collègues.

« C'est pourquoi nous avons décidé de...d'envoyer une unité spéciale sur la Planète Terre. »

Un petit « gasp » générale traversa l'assemblée <<< euh assez bizarre comme phrase <<< . La Planète Terre ? Alias la «Planète Morte » ? Celle où un virus mortel flottait dans l'air ? Celle qui avait vue s'éteindre l'âge d'or de l'humanité ? Celle qui était censé <<< censée <<<< être l'habitat d'une race humaine sous-développé <<<< développée inconnue <<< inconnus, mais que l'on savait dangereuse ? Cette Planète Morte là ? En effet. Il n'y en avait pas d'autre de toutes façons. <<< pourquoi des s ?<<<

« Oui je sais, cette Planète, de par ses origines, fait peur. Mais d'après les Anciens, les zombies qui y habitaient sont morts de décomposition depuis longtemps, et beaucoup de ressources naturelles, notamment de la nourriture, en masse, s'y trouvent ! Nous avons besoin de tout ça ! L'unité spéciale que nous allons y envoyer, donc, sera chargé <<<< chargée <<<< de construire une base de téléportation, comme celle que nous avons entre les différents bloc <<< blocs <<<< de la ville. De cette façon, nous pourrons facilement nous téléporter d'un endroit à l'autre, et les ravitaillements seront plus aisés.
-Et le virus ? Demanda l'un des collègues de Nathan.
-Le virus ? Ahahahahahah, il n'existe pas de virus, ce n'est qu'une vieille légende. Non, il n'y a que les zombies qui sont sur cette planète. Enfin, qui était, d'après nos calculs, encore une fois, ils devraient tous être morts depuis belle lurette. »

Nathan tiqua. Pas de virus ? Et comment les « zombies » avaient vue <<<< vus <<< le jour alors ? Mais il ne dit rien, encore une fois, il n'avait pas envie d'avoir de problème avec le patron, et encore moins avec la milice (que le patron allait sûrement contacter pour lui « apprendre à être obéissant »). Il soupira de plus belle.

« Et qui sera envoyer <<<< envoyé <<< pour faire cette mission Mr. ? Je suppose que vous avez déjà prévu une équipe qualifiée ?
-Oui en effet. »

Nathan n'écouta pas la suite. Il savait que son nom n'apparaîtrait pas dans la liste, il n'était pas de l'élite, il ne pouvait pas être dans une mission aussi importante. Et, en effet, son nom ne retentit pas. Le patron avait sélectionner <<< sélectionné <<<< les meilleures <<< des femelles ? <<< , pour que le plan se déroulent sans accroc, et vite.
Il aurait aimé participer à cette mission, retourner sur la planète qui l'avait vue naître, mais il savait que cela était impossible, il n'avait aucune capacité particulières, il n'était ni mauvais ni bon, il était juste...un martien comme les autres. Avec un soupir, il pensa que son père devait avoir honte de lui. Son père, Auguste Warnock, le grand héros. Celui qui avait sauvé l'humanité de l'extinction avec son plan des fusées blahblahblah. <<< bla-bla ??? <<<
La réunion dura encore une heure, heure qui servit à exposer le plan des Anciens, et ce que les unités sur Mars pourraient faire pour aider celle qui allait partir sur la Terre. Puis, le patron demanda à l'élite de rester, pendant qu'il congédiait tout les autres.

« Où allez-vous Mr. Warnock ?
-Bah...Je sors.
-Et pourquoi ça ?
-Vous ne venez pas de dire à tout <<< tous <<< ceux qui ne participaient pas à l'opération de partir ?
-Si.
-Bah alors, je sors.
-...Avez-vous écouter <<< écouté . dit <<<< ce que j'ai dis ?
-Oui. Dit-il, «non » disaient ses pensées.
-Visiblement, vous êtes aussi doué pour écouter que pour trouver une salle. Vous faites partit <<< parti <<< de l'opération Warnock.
-Qu...hein ? Comment ? De quoi ?Moi ? Mais pourquoi ? C'est une blague ? Si s'en est une, c'est pas drôle.
-Ce n'est pas une blague.
-...
-Mr. Warnock, vous êtes inutiles. <<< inutile <<<
-Merci.
-De rien. Je ne l'ai pas dit devant tout le monde, et puis, de toutes manières, vous n'avez rien écouté, mais...Vous participez à l'opérention <<<< haha <<<< uniquement dans un but symbolique.
-Quoi ? »

Le patron soupira.

« Votre père est notre sauveur à tous, et dans le but de marquer le coup, d'encrer dans la mémoire des gens cette nouvelle station de téléportation, nous vous envoyons vous, pour rendre hommage à votre père, en faisant construire cette dites-station par son fils. C'est un symbole fort, le peuple adorera. »

Ah. Nathan comprenait. C'était encore ce truc de « Il faut que le peuple aime le gouvernement, comme ça, le gouvernement pourra faire ce qu'il veut, ooooh yeah.»
Il ne pouvait donc pas refuser la mission...Il soupira, et meeeeerdeuuuh. <<< l’idée est là mais mal écrite <<<
Perdu dans ses pensées, il ne réalisa pas que le patron parlait encore, et lorsque celui-ci se tourna vers lui et ses collègues en disant : « J'espère que vous avez tous bien comprit <<< compriS <<<<< les modalités de l'opération, et que vous n'oublierez pas l'heure du départ. Surtout vous, Warnock.
-Hum...L'heure du départ...C'est quand ? »


Mk a fort apprécié ce texte, pour l’idée surtout. Mk est fan de trucs post-apocalyptiques, et en particulier des trucs de zombies.
Instaurer du mars, et surtout un retour vers la Terre, est fort good !
Cela dit, Mk doit avouer que le texte manque de peau, ceci signifie un problème de qualité d’écriture. Ceci se soigne facilement avec un peu d’attention et de temps. Il ne fait aucun doute que vous avez les outils en votre possession pour améliorer tout cela, et nous proposer une suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Jeu 11 Oct - 19:45

Wow, merci beaucoup d'avoir prit le temps de corriger tout ça ^^.

Je bosserai un peu plus dessus, là, c'est vraiment un premier jet de brouillon, c'tait juste pour voir si c'était une idée qui valait le coup ^^. Bref, merci quoi, nan parce que ça prend du temps de corriger comme ça.

Bref merci pour l'orthographe, pour les petites remarques et conseils et niah niah niah m'voyez quoi.

Je posterai sûrement une version amélioré, ainsi qu'une suite Smile.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Jeu 11 Oct - 19:53

*danse de la joie* YATTA!!!!

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Jeu 11 Oct - 20:33

: D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Tord

avatar

Nombre de messages : 273

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 12 Oct - 11:00

Je suis assez d'accord avec MK. les histoires de zombie, je trouve ça tout le temps chouette alors du coup yeah.

Sinon je suis pas très science fiction, du coup dès qu'il y a mars je bloque un peu (et puis d'ailleurs, ça m'a fait penser à wall-e que j'ai vu y a pas longtemps. Il est chouette.)

Après mars n'étant qu'un prétexte pour retourner sur la terre, ça me dérange pas plus que ça parce que je m'attends à une histoire qui se passerait sur terre tout le long.

Donc yeah, ça peut être cool. Par contre ouais, faudfrait retravailler quelques phrases mal construites et des trucs comme ça, mais sinon voilà quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnémosyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1123
Age : 116
Localisation : Les Enfers

MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   Ven 12 Oct - 14:10

Mars n'est en effet qu'un prétexte, y a quoi...6-7 pages où ça se passe sur Mars, puis après dans un vaisseaux...quelques pages...Et enfin, le plot principale sur la Terre quoi.

Je retravaillerai, je retravaillerai. T'façon, faut toujours retravailler quand il s'agit d'un brouillon wesh.


Merci d'm'avoir donner ton avis Tord :-) C'sympa ^^.

_________________
Je suis un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Planète des Morts (SF)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Planète des Morts (SF)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Morts Disney qui n’intéressent personne
» La vallée des morts - Egypte
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Planète Terre, système solaire et mappemonde
» Des morts chez les "gentils" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Science-Fiction-
Sauter vers: