*
 

Partagez | 
 

 Lo Feng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Lo Feng   Jeu 27 Sep - 13:16

***
Je m’appelle Lo Feng.
Noble cadet de ma lignée, j’ai été instruit et envoyé dans l’armée de mon pays, pour servir l’empire Cho. J’y suis devenu capitaine, avant de m’élever jusqu’au rang de général. Et lorsque la disette, la maladie et la guerre ont frappé mon pays, j’ai levé une armée et destitué l’empereur. C’était il y a vingt ans.

Je l’ai affronté et vaincu. Respectant nos traditions, mon katana, guidé par ma main, a séparé sa tête de son corps. Sa femme l’a accompagné dans la mort ainsi que son fils légitime. Une rumeur courait selon laquelle il avait un cadet bâtard, une autre affirmait que c’était un enfant légitime, mais je n’en avais cure. J’étais empereur et ne voulais pas faire couler plus de sang. La dynastie Feng avait commencé.

Dans les décennies qui suivirent, je régnais avec fermeté et sagesse et fus apprécié de mon peuple. Je trouvais femme qui engendra trois descendances et qui savait chanter. Tout était dans l’ordre des choses et les savants du I-Ching prédisaient que j’étais le protégé des dieux et que rien ne pourrait me séparer de mon trône.
Et pourtant je suis mort. Trahi par une poignée d’homme, le cadet Xian Cho put m’approcher. Plus jeune, fort et vigoureux que moi, il fut plus prompt et m’embrocha.

Ainsi s’achève mon histoire, résumée en quelques secondes, alors que mon sang se déverse sur le sol par l’ouverture béante opérée sur mon ventre. Je tourne la tête, les yeux exorbités par l’horreur et la douleur. Ma femme, est en train de se faire égorger. D’autres hommes partent quêter les lits de mes enfants. S’ils respectent la tradition, pourquoi ma tête est-elle sur mes épaules ? Mais je n’aurai pas de réponse. Je meurs.



Noir. Silence infini. Oubli de soi. Abandon.
Je suis Lo Feng, capitaine de la garde, général de l’empire, empereur, trahi…
Quelqu’un tousse près de moi, j’ouvre les yeux.
C’est un homme blanc aux cheveux gris parfait coiffés d’une raie au milieu du crâne. Il porte des petites lunettes rondes, un costume occidental et assume un petit surpoids. Ce n’est pas un combattant. Que fait-il ici ?

- Bonjour, monsieur Feng, et bienvenue dans le monde des morts.
Je constate que je ne suis plus vautré par terre en tenant mon ventre mais assis par terre, adossé à un mur de pierre. J’observe mon environnement. Les couleurs ne sont pas les mêmes, comme si ce monde était constamment baigné dans une aura bleue foncé. L’architecture m’est inconnue. Tout est silencieux ici.
Fort de mon autorité, je lui demande où nous sommes. Il semble gêné.
- Nous sommes dans le monde des morts, monsieur Feng… Bienvenue dans le monde des morts ! insiste-t-il.

La mémoire me revient.
- Xian Cho ! m’écrié-je.
- Oui. Oui, Xian Lo. Son père est arrivé ici avant vous je crois, mais trêve de bavardages. Suivez-moi je vous prie.
L’occidental m’aide à me relever et je constate que ma blessure a maintenant disparu.
- Mon corps est-il régénéré ?
- Oh non, répondit l’homme en avançant, m’obligeant ainsi à le suivre à travers un dédale de couloirs. Votre corps véritable n’est pas vraiment ici. Pour donner un non à ce que vous êtes actuellement, j’emploierais plutôt le mot d’ectoplasme, voyez-vous.
- Qu’est-ce qu’un ectoplasme, dis-je avec fermeté.
Il rit discrètement.
- Les hommes de pouvoirs se ressemblent tellement. Ils ne demandent pas, ils exigent. Mais soit ! Un ectoplasme, voyez-vous, est une entité immatérielle. En d’autres termes, le corps que vous voyez actuellement n’existe pas physiquement. Il ne pèse rien, ne peut rien saisir, il n’a pas d’influence dans le monde des vivants.
- Je suis un esprit ? Où m’emmenez-vous ?
- Que de questions… Oui, vous êtes un esprit, c’est votre nouvelle nature. Quand à votre fonction, elle peut se définir par le terme d’ectoplasme, ou de « errant », si vous préférez. D’ordinaire j’accueille plutôt des formes de boule d’énergie car au moment de la mort, les humains oublient qui ils ont été ainsi que leur ancienne forme physique. Mais ce n’est pas votre cas.
- Pourquoi est-ce que je me vois ainsi, alors ?
L’homme soupire. S’il avait fait cela de mon vivant, je l’aurai fait exécuter sur le champ.
- Et bien parce qu’il semble que vous n’ayez pas oublié qui vous étiez. (Il réfléchit un instant : ) C’était une mort violente et les circonstances de votre mort vous touchez personnellement, c’est cela ?
Je repense à mes circonstances. Tué par l’enfant que je n’avais pas cherché et mis à mort il y a vingt ans, celui-là même qui m’a déshonoré en ne me coupant pas la tête et en tuant ma famille sans respecter le rituel. Oui, l’occidental a raison.
Il semble lire cette certitude sur mon visage.
- Voilà, maintenant vous savez. Ce que vous voyez là n’est donc pas votre corps mais une version idéalisée de celui-ci. Voici comment vous vous perceviez mentalement avant votre mort. Vous voulez voir ?
Intrigué, j’acquiesce.
Sur un mouvement de sa main apparait un grand miroir.
L’homme qui me fait face me rappelle moi, c’est indéniable, et pourtant il est différent. Je suis différent. J’ai l’air d’avoir à peine dépassé la trentaine, mes cheveux sont parfaitement noirs, rasés sur toute la surface du crâne excepté au centre, où nait une queue de cheval courant jusqu’au milieu du dos. Ma barbe est noire et longue. Je suis torse nu et mon corps musculeux et apparent. Mais le plus important est mon regard. Mes yeux brillent d’une sorte de noirceur nuageuse.
L’occidental hoche la tête.
- Oui, c’est bien ainsi que vous vous voyez. Continuons. Nous devons atteindre le puits, dit-il en reprenant sa marche.

A force de marcher nous débouchons à l’air libre. Des rocs s’extirpent du sol comme les dents d’un dragon mangeur de monde. La clarté bleue provient de la lune de ce monde, à moins que ce ne soit le soleil. Je me sens tout puissant. Je prends conscience que je suis ce que j’ai toujours su être. Je suis un homme, un sorcier, je suis l’être le plus puissant du monde.
- De la terre, rectifia l’occidental. Le « monde » est bien plus vaste, mais ce n’est qu’un détail. Bon, nous y voilà, vous n’avez plus qu’à sauter là-dedans pour rejoindre le monde souterrain qui vous correspond.

J’observe ce que l’homme appelle « le puits » et qui ressemble davantage à un siphon gigantesque, bâti à l’échelle de la démesure et sur les parois duquel tournent des formes et des couleurs jonglant entre le blanc, le bleu, le noir et le violet. Cet endroit ne me dit rien. Mais surtout, quelque chose cloche.
Je me retourne vers l’homme.
- Où sommes-nous ?
- Je vous l’ai déjà dit voyons, dans le royaume des morts.
- C’est un mensonge. Si le royaume des morts est au fond de ce puits, quel est celui-ci ?
- Simple détail. Déformation professionnelle. Rien d’important.
- Quel est celui-ci ? répété-je avec force et autorité.
Contre toute attente, il me répond et semble stressé.
- Vous êtes… dans l’intermonde. Voilà, allez maintenant, sautez s’il-vous-plait. Allez, hop !
Mais je ne saute pas, car je commence à comprendre, et il le sait.
Son regard le trahit, il a peur de moi. Pourtant il est un esprit lui aussi, je ne pourrai donc pas le tuer.
A moins que… ?
Quand je pense cela, il a l’air terrorisé. Il lit dans mes pensées ? Il sait donc ce que je pourrai lui faire subir.
- Que voulez-vous ? demande-t-il finalement.
- Qu’est-ce que l’intermonde, et pourquoi je peux te faire souffrir ?

L’homme laisse s’échapper une longue plainte, se passe une main sur le front et s’écarte du puits des âmes pour aller s’asseoir sur un petit rocher. Je le suis.
- Parle !
- L’intermonde est un lieu de passage. Il permet de se rendre d’un monde à l’autre, du physique à l’immatériel.
Je sais qu’il ne me dit pas tout. A la simple évocation de cette pensée, je sais qu’il sait mes doutes et mes menaces. Alors il poursuit.
- Dans l’intermonde, le corps physique et le corps psychique se mélangent pour ne faire qu’un. Il n’y a aucune séparation entre le corps et l’âme. Ou plutôt, c’est l’âme qui crée son propre corps. Au passage de vie à trépas, tout est fait pour que chacun oublie sa vie et apparaisse donc sous la forme d’un ectoplasme, d’une boule d’énergie inoffensive et docile. Une âme vierge. Mais il arrive que certains se souviennent. Ceux-là ont un pouvoir d’action plus ou moins conséquent.

Je comprends que je suis aussi puissant que je croyais l’être dans ma mégalomanie. Il sait que j’ai compris. Et il sait maintenant qu’il doit poursuivre.

- Si vous étiez entré dans le puits, vous auriez pu être réincarné après une période plus ou moins longue dans un des six enfers. Vous le pouvez toujours !
- Pourquoi est-ce que je peux te tuer. N’es-tu pas mort, n’es-tu pas un spectre ?
Il se passe une main dans ses cheveux argentés.
- Même les esprits, même les dieux peuvent s’affronter et se détruire.
Puis il se tait. Il est conscient d’en avoir trop dit.
- Parle !
Il secoue la tête.
- Parle ! m’écrié-je en le frappant au visage. Parle, te dis-je !
Mais il ne dit rien et essaie de se protéger la tête de ses mains.
- Parle, ou je te tue une deuxième fois !
Il sait que je dis vrai. Mais il s’obstine toujours à garder le silence. Le secret doit être de taille. Essentiel. Il cache quelque chose de grand. Je réfléchis. Il me supplie alors d’arrêter, se met à mes genoux, tente de me pousser avec sa force dérisoire. Mais je n’oscille même pas, car je décide de ne pas bouger, comme un roc. Mon âme crée le corps dont je rêve, je suis donc tout puissant. Je pense…
Finalement je parviens à rassembler et mettre en lien certaines informations. Les humains passent par l’intermonde sous forme d’esprit. Là, ils gagnent un corps à leur image. Les esprits peuvent se mutiler entre eux, voire se tuer…
- Arrêtez, ne faites pas ça vous allez tout dérégler !
… car même les esprits et les dieux peuvent se détruire. Nous sommes donc tous encore en vie, du moins dans l’intermonde. Intermonde…
- Arrêtez !
…en vie…
Soudain, il baisse la tête. Il sait que j’ai compris. Je le regarde à nouveau.
- Je veux retourner dans mon monde.
- Vous ne pouvez pas, dit-il d’un ton las.
- Pourquoi ?
- Parce que vous y êtes mort ! C’est contre-nature !
- Et c’est là le seul problème ? dis-je en haussant un sourcil, impérieux.



Après une longue marche, nous nous retrouvons face à un miroir de passage. Je l’observe. Dedans il y a mon reflet, celui de l’homme tout puisant aux yeux brillant de noir. Et derrière ce reflet, c’est un monde baigné de lumière, de couleurs et de vent. Mon monde.
L’occidental me met en garde une fois encore.
- Si vous passez ce portail, je serai contrait d’en informer mes supérieurs, vous le savez.
Je me retourne vers lui.
- Lo Feng ne craint rien ni personne.
- Ils vous traqueront, et ils vous ramèneront ici, où vous serez jeté dans le puits des âmes et vous purgerez vos fautes pendant certainement très longtemps. Ou pire, ils vous tueront pour de bon.
- Je les affronterai. Ange, archanges, diables, gardiens célestes, esprits ou même dieux. Si tout le monde est vivant, c’est que tout le monde a sa faiblesse. Je tuerai tous ceux qui viendront m’importuner. Et vous ne direz rien.

Il écarquille les yeux, car il sait ma pensée. Mais il est trop tard, ma main se referme sur son cou, sa trachée m’appartient déjà. Il s’écroule et meurt pour de bon. Je me retourne vers le miroir et amorce mon premier pas vers le monde physique. De l’autre côté, mon corps tout puissant prend forme.
Il sera à l’image de mes désirs.
Je suis invincible, je suis invincible, je suis invincible…
Et me voilà de l’autre côté.
Je ressens mon corps, ses potentiels, ses pouvoirs, sa force. J’invoque un miroir et constate le regard noir et nuageux de mes yeux, la musculature parfaite de mon enveloppe. Je ferme les yeux et inspire l’air. Mes poumons s’emplissent. Je vis.
- Attention Xian Cho, Lo Feng est de retour !

Je suis une aberration, je suis à la fois mort et vivant, mon pouvoir n’a pas de limite, je suis le nouveau dieu de ce monde, je suis Lo Feng !

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Lo Feng   Jeu 27 Sep - 15:38

Hum.... très intéressant Smile

Bien décrit, dépeint, on imagine bien derrière ta description de l'intermonde.

Quel personnage ce Lo Feng... Beaucoup de caractère.

J'aime beaucoup

(désolée pour ce commentaire trop bref trop décousu, je suis en pleine crise d'angoisse uwu)

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Ven 28 Sep - 12:10

Merci du commentaire, Blut' =)

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Armaklan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Campagne Lyonnaise

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mar 9 Oct - 16:01

Bon, je suis désolé mais je n'aime pas. Le texte me laisse assez froid, il n'emporte pas mon imagination.

Commençons toutefois par les cotés positifs :
- Le style d'écriture est bon et agréable à lire.
- L'idée du texte est intéressante et plein de potentiel

Par contre :
- Le début fait trop "énumeration" à mon gout. Tu parle à la premiere personne, il manque donc de l'émotion à mon gout : du subjectif, des tours et détours, ...
- Globalement je trouve le personnage principale plat. Tu le décrit comme un mégalome très puissant mais... on ne sent pas réèllement sa mégalomanie dans ses propos, dans sa manière d'être. On ne "vit" pas sa mégalomanie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fusina-jdr.org
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 14:49

Merci pour ta lecture Armaklan =)

L'énumération était vraiment là pour résumer comment cet homme pouvait se sentir valeureux, méritant, etc. Ca faisait partie de sa mégalomanie et le récit de la mort de l'ancien empereur souligne l'irrespect de son fils caché quand il se venge sans les honneurs.

Par contre, oui, je n'ai pas assez souligné la mégalomanie. Merci d'avoir pointer ça =)

Je crois qu'il y a un ou plusieurs textes de toi que je n'ai pas lu. Tu pourrais faire un Sommaire histoire que ça me facilite la recherche ? (ou juste m'envoyer le lien de ton texte, mais disons que le sommaire t'évitera ce genre de demande ^^)

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 15:41

Agréable à lire ce texte, un style qui sert bien le récit, froid sans aucun doute et tout en accord avec le personnage principal.

Une intelligence glaciale et un pragmatisme étonnant : la vitesse à laquelle il s'adapte à sa propre mort, et à laquelle il comprend le fonctionnement de "l'Intermonde", là où un tout nouvel arrivant est sensé être dans le brouillard total surtout vu les circonstances violentes entourant sa mort et le massacre de sa famille..., la vitesse à laquelle il se recrée lui-même...

Mégalomane, (je ne partage pas les réserves précédentes), personnellement je le trouve bien assez notamment entre autres dans ces deux passages qui se font l'écho de son orgueil démesuré, de sa soif de puissance sans parler de la cruauté sous-jacente, ça fleure la folie sanguinaire tout ça :
Myrien a écrit:
- Je les affronterai. Ange, archanges, diables, gardiens célestes, esprits ou même dieux. Si tout le monde est vivant, c’est que tout le monde a sa faiblesse. Je tuerai tous ceux qui viendront m’importuner. Et vous ne direz rien.

Myrien a écrit:
Je suis une aberration, je suis à la fois mort et vivant, mon pouvoir n’a pas de limite, je suis le nouveau dieu de ce monde, je suis Lo Feng !

Juste à noter quelques petites fautes, comme c'est souvent le cas quand on est immergé dans l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 15:55

Merci beaucoup Camille22.

J'avoue que, citations à l'appui, ton avis a du poids ^^
Je pense que les élément était là au début, à la fin, et au milieu par contre j'aurai en faire un peut plus. Ou bien le terme de mégalomanie est mal choisi. En tout cas, je suis content quand tu dis que le style correspond au personnage. Ca, ça fait bien plaisir !

Merci pour ta lecture et ton avis qui me fait me dire "ça va, j'ai pas tout foiré" =D
Je vais corriger les fautes bientôt. Aujourd'hui je m'attèle à lire les textes que j'ai zappé (si tu en as un dans ce cas, fais-le moi savoir Wink )

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 17:18

Non je pense que le mot mégalomane est très adapté si j'en veux pour preuve les différentes définitions que j'ai pu trouver :

intro wikipédia sur mégalomanie :
Citation :
La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi. Elle peut être le signe d'un manque affectif. En psychologie, la mégalomanie est classée dans la famille des psychoses délirantes chroniques. On la nomme couramment folie des grandeurs.

les définitions les plus courantes reprennent :
"Désir excessif de puissance et de gloire" synonyme : folie, orgueil, superbe

C'est tout Lo Feng ça Very Happy

et pas de texte en retard chez moi (je n'en ai qu'un en cours et je me bats encore avec mes extraits musicaux Mad )
Revenir en haut Aller en bas
Armaklan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Campagne Lyonnaise

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 21:04

Bon, j'ai effectué une seconde lecture du texte (ça m'arrive souvent sur les textes que je trouve intéressant mais qui m'ont géné à la première lecture).

Au final, mon avis est plus "mitigé" que le premier. En fait, c'est bel et bien le début du texte qui me gène : cette enumeration pale et "sans passion". Pour moi, si tu transformation cette partie par quelque chose de plus vivant, plus personnel pour Lo Feng, le reste du texte passerai tout seul !

Par "personnel", j'entend y mettre beaucoup plus de subjectif et d'émotion. Un truc d'égo-centrique et vaniteux => "C'est ainsi que, moi, le plus grand de tous les empereurs, finit ! "... " Moi qui ai de simple soldat ai pu fonder un royaume sans précédent", ... Je sais pas si tu voit ce que je veut dire.

Le reste du texte est bien ainsi.



Enfin si, le terme "ectoplasme" me gène. Je trouve qu'il manque de mystique :p (trop "scientifique" pour ce texte). Mais c'est un détail ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fusina-jdr.org
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 21:09

Ah ça pas vraiment.
Pour moi il reste un humain qui voit sa mort arriver. Dans ce moment là, il pense à ce qu'il perd, au respect auquel il n'a pas eu droit, au déshonneur de mourir tué par un "bâtard". Et non à sa gloire. C'est quand même sa mort. Et au final c'est ça qui fait qu'il n'oublie pas, et non sa gloire. Même si ensuite ça joue un rôle.

Compliqué à expliquer tout ça.
Bref, j'ai ses dernières pensées ^^

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 21:32

J'ai beaucoup apprécié ce texte. Fluide, prenant, un univers maîtrisé et bien décrit... A vrai dire, je crains que mon commentaire ne soit pas fort développé parce que je n'ai relevé qu'un point négatif : l'attitude du protagoniste dans l'intermonde. Il comprend trop facilement, et fait plier son interlocuteur avec trop d'aisance. J'imagine que bon nombre de personnes de son genre sont passées par là, qu'il n'est pas le premier grand mégalomane à être confronté au puits et à l'intermonde. Pourtant, lui arrive à y échapper avec une facilité déconcertante. Le vieil occidental, lui, me semble trop faible malgré son statut. Du coup je regrette un léger manque de crédibilité.
Puis autre petit détail : j'aurais aimé savoir ce qui arrive à une personne qui se fait tuer une deuxième fois. Peut être que cela n'a manqué qu'à moi, mais je le souligne quand même au passage.

En tout cas malgré ces petits bémols, c'était un très bon texte. Je ne partage d'ailleurs pas du tout l'avis énoncé précédemment sur Lo Feng. Sa mégalomanie transparaît très bien. Le personnage est parfaitement maîtrisé. Bravo !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 22:04

Je ne sais plus quoi dire.
Merci de ta lecture, Azraël !
Je suis content que Lo Feng t'ai plu. J'aurai pu davantage développer ces deux aspects, c'est vrai.

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lo Feng   Mer 10 Oct - 22:49

Myrien a écrit:
Ah ça pas vraiment.
Pour moi il reste un humain qui voit sa mort arriver. Dans ce moment là, il pense à ce qu'il perd, au respect auquel il n'a pas eu droit, au déshonneur de mourir tué par un "bâtard". Et non à sa gloire. C'est quand même sa mort. Et au final c'est ça qui fait qu'il n'oublie pas, et non sa gloire. Même si ensuite ça joue un rôle.

Compliqué à expliquer tout ça.
Bref, j'ai ses dernières pensées ^^

Oui c'est tout à fait dans le personnage de faire ce constat froidement lucide de sa propre vie et de sa fin puis de reprendre l'avantage dès que la possibilité lui en est donnée.
C'est justement cette froide lucidité qui lui permet de comprendre comment se jouer des règles en vigueur dans l'Intermonde, enfin c'est comme ça que je le vois.
Bonne remarque d'Azraël, concernant la deuxième mort qui arrive dans l'Intermonde, ça se joue comment la chose ? (une "tite" suite, c''est possible ? moi j'aimerais assez Wink )

Par contre, l'occidental qui croit pouvoir contrôler Lo-Feng en utilisant les règles en vigueur et qui se laisse dominer par plus tordu que lui, j'ai trouvé ça assez "croustillant".

affraid je crois que je suis accroc aux tordus mégalomanes Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Tord

avatar

Nombre de messages : 273

MessageSujet: Re: Lo Feng   Jeu 11 Oct - 18:13

Alors j'ai lu et en fait, j'ai pas trop d'avis sur le texte.

Au début j'ai eu peur. J'ai cru que le thème allait être les histoires de dynasties asiatiques et que ça n'allait pas me plaire.

J'ai été du coup agréablement surpris quand il arrive dans l'intermonde.

Mais comme le soulève azrael, l'occidental perd toute sa saveur en devenant si faible en très peu de temps.



Mais ce qui me gene le plus en réalité, ce n'est pas vraiment l'histoire ni le thème ni l'occidental. C'est surtout pour moi le personnage principal. Parce qu'il est certes mégalo et tout, mais il est surtout carrément antipathique. Et moi qui adore m'attacher aux personnages (même s'ils ne sont pas toujours lisses), celui-la, je ne pourrai jamais le suivre dans ses aventures.



Enfin, voilà, je sais pas si je suis clair quoi. Donc, je n'ai pas vraiment d'avis, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Lo Feng   Jeu 11 Oct - 19:27

Votre corps véritable n’est pas vraiment ici. Pour donner un non <<<< nom <<<<< à ce que vous êtes actuellement, j’emploierais plutôt le mot d’ectoplasme, voyez-vous.

- Que de questions… Oui, vous êtes un esprit, c’est votre nouvelle nature. Quand <<< quant <<<< à votre fonction, elle peut se définir par le terme d’ectoplasme, ou de « errant », si vous préférez.
L’homme soupire. S’il avait fait cela de mon vivant, je l’aurai fait exécuter sur le champ.
- Et bien parce qu’il semble que vous n’ayez pas oublié qui vous étiez. (Il réfléchit un instant : ) C’était une mort violente et les circonstances de votre mort vous touchez <<< touche <<<< personnelle ment, c’est cela ?



*

Mk est à la fois curieux de connaître la suite et un peu pas surpris. Bah oui, Monsieur Azraël a proposé un texte ou plusieurs - il sait plus - avec l'idée similaire, et Monsieur Werber aussi, du coup, on n’est pas vraiment surpris ! Cela dit il siérait à Mk de lire la suite des aventures de Lo Feng :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 30
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Lo Feng   Ven 12 Oct - 0:48

Je suis désappointé.

Que Tord n'ai pas accroché le personnage se comprend tout à fait.
Mais que Mk y voit une inspiration werberienne ou azraëlienne me surprend... Mais oùùù ? XD

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lo Feng   Ven 12 Oct - 11:17

Youpie !!! encore 1 qui veut la suite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Lo Feng   Ven 12 Oct - 21:04

L'idée du mort, qui se retrouve ectoplasme, qui se retrouve dans un après-monde où il rencontre un type bizarre, qui cause et qui revient sur terre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Lo Feng   Lun 12 Nov - 17:20

J'avais raté ce texte, et je suis bien content d'être venu le lire !

Très bien écrit ! J'y étais ! Texte au présent et à la première personne bien maîtrisé.
J'imaginais parfaitement le personnage. Le début, je l'ai trouvé très bien. Il résume sa vie, il prend le pouvoir et parle comme si c'était un gentil, alors qu'il n'en est pas plus un que le précédent. Il est imbu de lui-même. Il ne manque pas de confiance en lui, pas besoin d'en mettre trente six couches sur son passé. Pour lui, c'est le minimum ce qu'il a fait. Du moins, c'est ce que j'ai ressenti.

Après, il meurt, il est mégalomane, il a fait un coup d'état. Pourquoi pas en faire un en enfer, au paradis, à l'intermonde ?
Moi, j'l'ai trouvé puissant. C'était la classe. J'ai kiffé comment il a dominé. De plus, même si la fin m'a laissé sur ma faim, j'ai bien aimé, car ça laisse du suspens. Autant il va pas être puissant du tout, autant il va dominer tout le monde, autant c'était le premier homme le plus puissant, autant l'autre occidental est immortel et il s'est fait avoir plusieurs fois par des mégalomanes, mais qu'il doit faire comme si c'était la première sinon il perdrait toute crédibilité.

Moi, ça a stimulé mon imagination et j'ai kiffé. Smile

Tu mets "- Oui. Oui, Xian Lo." au bout d'un moment, tu voulais pas dire "Xian Cho" ?

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lo Feng   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lo Feng
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PIRATES OF CARIBBEAN - SPARROW / SWANN / TURNER / DAVY JONES / SAO FENG - (MMS42 - MMS57 - MMS43 - MMS56 - MMS62 - MMS44 - MMS41)
» Déco et Feng Shui
» FENG Jicai (Chine)
» Feng Shui Taiwan
» Feng's Studio - Einstein head sculpt 1/6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fantastique-
Sauter vers: