*
 

Partagez | 
 

 Le Passeur et le Conteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Le Passeur et le Conteur   Sam 27 Oct - 0:18

Avec un peu de retard, voici le troisième épisode des "Curieuses aventures d'Alfred Kipps et Mrs Robinson".
Comme je pense qu'il est préférable de lire les deux premiers d'abord pour mieux comprendre, voici les liens :

Episode 1 : Le Passeur au chapeau melon

Episode 2 : Le Passeur et le Pirate

Et comme d'habitude, pour accompagner la lecture, la p'tite musique qui va avec !


***



Mrs Robinson était confortablement installée près de la cheminée depuis le début de l'après-midi tandis qu'Alfred Kipps, plongé dans un livre, profitait de la chaleur de la pièce avant d'entamer une promenade dans la campagne verdoyante qui entourait sa petite maison. Pourtant, tous deux relevèrent la tête d'un même geste lorsqu'une silhouette passa devant la fenêtre. Mrs Robinson quitta aussitôt son moelleux coussin pour se précipiter sur le rebord et prendre connaissance de la source de cette perturbation qui l'avait sortie de sa méditation. A peine quelques secondes après, on frappa à la porte. Alfred Kipps afficha un regard satisfait et malicieux.

***- Il semblerait que la pause soit terminée mon amie.

Mrs Robinson lui répondit par un faible miaulement et le suivit jusqu'à la porte, qu'il ouvrit aussitôt. L'homme qui leur fit face ne leur était pas inconnu. Vêtu d'un haut de forme et d'un long manteau noir au col relevé, il était facilement reconnaissable. Maintes fois, les deux passeurs avaient eu l'occasion de croiser cette personne, alors trop plongée dans ses pensées pour les remarquer. Bien souvent assis en haut d'une petite colline non loin de là, son regard se perdait toujours dans l'habituelle brume qui enveloppait le paysage au lever du jour. Alfred Kipps lui adressa un large sourire accueillant.

***- Bien le bonjour à vous !
***- Bonjour, monsieur.
***- Et bien ne restez pas à la porte, entrez donc partager une tasse de thé avec Mrs Robinson et moi-même !

Le regard de l'invité se porta sur le chat noir. Puisque vous connaissez à présent cet étrange duo, vous imaginez bien que Mrs Robinson, stoïque, s'attendait à une remarque désobligeante de la part du visiteur. Ainsi, vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'elle lui porta à cette instant un regard menaçant qui devait dissuader l'inconnu de la juger sur son apparence. L'homme s'abstint donc de tout commentaire et salua le chat d'un signe de tête en pénétrant dans la maison. Une fois installé, il observa chaque détail de la pièce, de la grande cheminée jusqu'au porte manteau où était accroché le chapeau melon de son hôte, en caressant d'un geste machinal sa fine moustache.

***- Qu'est-ce qui vous amène parmi nous, mon bon monsieur ? lui demanda Alfred Kipps en posant une tasse de thé chaud sur la table.
***- Je viens souvent par ici. Mon esprit y est attiré à chaque fois que je cherche un endroit où me recueillir pour réfléchir...
***- Ce n'est en effet pas la première fois que nous vous croisons, Mrs Robinson et moi-même. Mais vous sembliez perdu dans vos pensées.
***- Je le suis toujours ici, veuillez m'excuser.
***- Ne vous excusez pas mon bon monsieur, j'ai beaucoup de respect pour les hommes qui pensent. Qu'y a-t-il de plus beau qu'un regard plongé dans un monde qu'il est seul à voir, n'est-il pas ?

L'inconnu acquiesça.

***- Cette fois j'ai eu envie d'explorer ces contrées que je n'ai jamais pris le temps de visiter. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que quelqu'un y habitait... Êtes-vous, vous aussi, de passage, en quête de méditation ?
***- Mrs Robinson et moi-même vivons ici en réalité. Nous sommes là pour guider et accueillir les personnes qui voyagent sur ces terres, par le biais du rêve ou de la réflexion.
***- Voilà qui est intéressant... Que de bien belles choses vous devez croiser ici.
***- Vous n'avez pas idée.

Sur ces mots, Alfred Kipps adressa à Mrs Robinson, qui dégustait sa tasse de thé, un clin d'oeil complice.

***- Et vous mon ami, qu'êtes-vous venu chercher ici ? Un lieu de repos ?
***- Bien plus que cela, bien plus... Je suis écrivain voyez-vous. J'ai publié de nombreux romans, écrit quelques pièces... Mais je suis en recherche d'autres choses.
***- Fascinant. Vous êtes donc un créateur.
***- Comment cela ?
***- Un créateur mon bon monsieur ! Chaque territoire imaginé existe, quelque part, tout droit sorti de votre imagination. Et je ne doute pas que d'autres personnes telles que vous y voyagent, de temps à autres.

Comme à chaque fois qu'il se posait sur la colline, le visiteur leva la tête et un voile vint se déposer devant ses yeux. Sa méditation, respectée par son hôte, fut brutalement perturbée par Mrs Robinson. Cette dernière avait grimpé sur la table avant de miauler au visage de l'inconnu.

***- Veuillez pardonner mon amie, monsieur, s'excusa Alfred tandis que l'homme lançait au chat un regard accusateur. Elle n'est pas très patiente et souhaitait, sans nulle doute, en savoir plus sur votre histoire.

La chatte se tourna vers son partenaire et lui adressa un miaulement dubitatif avant de rejoindre son coussin.

Le visiteur l'observa quelques instants, perturbé, avant de se retourner vers Alfred.

***- J'espère trouver en ces lieux l'inspiration nécessaire pour une nouvelle histoire.
***- Est-ce ici que vous avez imaginé les autres ?
***- Oh non, non, répondit-il en secouant la tête. Je suis en quête de ce que tous les écrivains recherchent... La pièce maîtresse de mon oeuvre ! Le livre dont tout le monde se souviendra lorsque je ne serai plus de ce monde.

Alfred l'observa quelques secondes avec bienveillance avant de se lever et de poser son fidèle chapeau melon au sommet de son crâne.

***- Mrs Robinson, il semblerait bien que ce monsieur ait besoin de notre aide !

La chatte, qui aimait feindre la fainéantise pour dissimuler, par fierté, son goût pour l'aventure, se leva difficilement de son coussin et se dirigea vers la porte.

***- Comment comptez vous donc me prêter main forte ? interrogea, dubitatif, l'invité.
***- Je connais ces vertes contrées mon bon monsieur, je saurai vous donner le coup de pouce nécessaire. Et tel est mon travail. Je ne voudrais pas faillir à ma tâche.

C'est ainsi que, précédé des deux étranges personnages qui habitaient ses pensées, l'homme au haut de forme parcourut les vertes plaines verdoyantes en silence, se délectant du parfum enivrant qui semblait provenir tout droit de l'océan et de la douce brise qui lui caressait le visage. La marche ne prit fin qu'une fois que les trois compagnons eurent atteint, en empruntant un sentier escarpé, la plage de galets qui bordait la mer. Face à eux, les vagues s'approchaient puis revenaient sur leurs pas d'un geste lent et régulier.

***- Oui..., murmura Alfred, satisfait. Je crois que nous sommes au bon endroit. Qu'en pensez-vous, Mrs Robinson ?

Le miaulement de sa partenaire dut le convaincre de la justesse de son choix car Alfred lui répondit aussitôt « Je suis bien d'accord avec vous ! ». Ce qui, vous n'en douterez pas, échappa totalement au conteur. Ce dernier ne comprit pas non plus en quoi le vaste océan, bien que d'une rare beauté, pouvait aussi bien l'aider. Le passeur sembla lire en lui car il se justifia aussitôt.

***- Vous fréquentez ce lieu depuis bien longtemps me semble-t-il... Mais voyez-vous, ici, il ne faut pas se fier aux apparences. Rien n'est fixe. Ce qui vous entoure est une pâte modelable. Et vos mains sont votre imagination.
***- Comment ?

Alfred ouvrit alors grand les bras, comme pour embrasser le paysage tout entier.

***- Ceci est à vous ! Ceci est votre laboratoire ! Nous sommes actuellement dans vos pensées, n'est-il pas ?
***- Il semblerait en effet...
***- Alors mon bon monsieur... Laissez-vous aller !
***- Mais pourquoi ici ? Pourquoi l'océan ?
***- Quel plus beau symbole que celui là mon ami ? Cette vaste étendue qui se perd dans l'horizon... Savez-vous ce qui se trouve là-bas, au loin ?
***- Non...
***- Et dans ses profondeurs ? Savez-vous ce qui y vit ?
***- Non... Non bien sûr, non.
***- Alors tout y est possible ! Cet océan est une toile vide, mettez-y de la vie !

Alors Alfred disparut un instant des pensées du créateur qui, fasciné par cette idée, ôta son chapeau par respect pour cet étrange monde pourtant si accessible. Son regard d'un bleu profond se perdit dans l'étendue bleutée et dans la brume argentée qui flottait, au loin. Que ne pouvait-il pas créer, ici ? Quel monde ne pouvait-il pas inventer ? Mille et une idées germèrent alors dans son esprit comme une infinité de fleurs qui auraient éclos dans un champ immense. Dans ces fleurs, des récits, l'histoire d'être vivants... Il vit des hommes, des femmes, leur évolution, leurs guerres et leurs tourments. Il les vit se battre et s'embrasser, lutter pour leurs droits, se rebeller contre le pouvoir, mener des révolutions mondiales.

L'homme au haut de forme ne sortit de sa contemplation que lorsqu'une exclamation murmurée lui parvint aux oreilles. Alfred Kipps fixait, émerveillé, un point fixe au-dessus de l'étendue d'eau. Son invité détourna le regard à son tour et ouvrit la bouche sans pourtant parvenir à en sortir le moindre son. Face à eux, une boule d'eau parfaite tournoyait et grossissait à mesure qu'un mince filet provenant de l'océan l'alimentait. Alors la sphère s'éleva et de l'eau jaillit des étendues de terre. Le monde qu'il venait de créer se modifia, peu à peu, pour enfin s'immobiliser quelques instants, et s'offrir au regard de ces trois individus qui l'admiraient avec respect.
La créateur venait de voir, sous ses yeux, apparaître ce monde dont il avait enfin ouvert les portes. Là, il savait que seraient menées des batailles, de spectaculaires affrontements. Mais il n'aurait pu être plus ému que par l'idée que là, grâce à ce qu'il avait imaginé, des Hommes naissaient, vivaient, et mourraient.
Alfred Kipps, Mrs Robinson à ses pieds, le chapeau serré contre sa poitrine, ne put détacher ses yeux embués du monde qui était né sous ses yeux que lorsqu'il disparut dans une volute de fumée pour rejoindre la lointaine brume.

***- Où... où est-il ? s'inquiéta le créateur.
***- Parti rejoindre les autres mondes, où il évoluera en fonction de ce que vous créerez pour lui.
***- J'ai tant à inventer...
***- Et si vous commenciez par lui donner un nom ?
***- Un nom ?

Mais l'évidence le frappa. C'est comme si à présent, les personnages qui fouleraient ses Terres vivaient déjà indépendamment de lui, qu'il pouvait déjà entendre leurs voix et le nom qu'ils avaient donné à leur monde. Comme si, logée au creux de son imagination, une porte leur permettait de communiquer avec leur créateur.

***- Gaïa. Ce monde s'appellera Gaïa.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 28 Oct - 17:47


_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Françoise_Moisie

avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 49

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 28 Oct - 19:33

NOOOON ne fais pas ça !!!!

Utilise plutôt ça :



J'vais le lire, mais faut que je lise les autre alors, sinon j'vais rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise_Moisie

avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 49

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 28 Oct - 21:03

J'ai imprimé les trois d'un coup, à la suite, donc j'ai lu sans faire de distinction entre la partie 1,2 et 3.

C'est sympa, j'aime bien l'idée. Tout le long de la lecture, j'avais en tête les tableaux de Magritte. L'homme au chapeau melon.


J'ai aimé le passage avec "l'enfant-pirate". Un peu moins le "créateur de Gaïa".

Le fond m'a un peu fait pensé à "l'histoire sans fin" et le monde de Fantasia. Mais tu arrives à t'en défaire à certains moments donc j'ai pas trouvé que c'était un problème. Razz


J'suis une fervante croyante aux "mondes paralèlles". Non seulement j'aime l'idée, mais en plus, je trouve que ça expliquerait pas mal de choses : voyance, fantômes, "Dieu", "Paradis", "Enfer", prémonitions etc ... Et je suis persuadée que le rêve est le "moyen" de "monsieur tout-le-monde" d'y avoir accès, à certains moments. Des mondes qui se chevauchent , comme une couche d'oignon. Et qui, à certains moments ou certains endroits interragissent entre eux. Le fameux "passage" gardé par Kipps dont tu parles.

J'aime assez l'expression de certains : "je crois que ce que je vois". Finalement, on se rend compte qu'on ne voit pas grand chose.

Et même dans cette toute petite parcelle "VISIBLE", nous sommes cappable de ne pas voir la même chose. Il est donc facile d'imaginer que des êtres, quel que soit le nom qu'ils portent, en fonction des époques, des civilisations et des cultures : fantômes, anges, énergies, etc ... se balladent à côté de nous sans que nous puissions les voir. Et que les rêves, les idées, l'imagination soient un moyen de communication entre eux et nous. Je reste persuadée que certains "artistes" (je sais que vous n'aimez pas ce mot là) ne sont pas seuls parfois lorsqu'ils "créent".

C'est à ça que m'a fait penser ton histoire.


Voilà, je pense que j'me suis un peu égarée en chemin, j'suis peut-être partie un peu loin, mais ton histoire m'a fait penser à tout ça. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 28 Oct - 23:51

Et bien merci pour ce commentaire et ces quelques éléments avec lesquels je tombe assez d'accord. C'est un peu l'idée de cette série de nouvelles.


_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Tord

avatar

Nombre de messages : 273

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mer 31 Oct - 12:59

J'ai lu le texte et les commentaires et n'ai absolument rien compris aux édits mais bon.

Alors d'abord, je me suis posé la question de savoir si j'allais lire les deux textes précédents pour y voir plus clair. Puis je me suis simplement dit que je commencerais par celui-ci, quitte à arrêter ma lecture au milieu en cas d'incompréhension totale pour reprendre le premier texte.

Ben j'ai pas arrêté ma lecture parce que c'est chouette à lire. Ouais, y a un petit côté histoire sans fin (dire que j'ai oublié le livre dans l'avion ! quel con !) mais surtout (du moins que pour ce texte, je n'ai pas encore lu les autres) j'ai pensé à un superbe bouquin : les 40ième délirants de Devos.

Et la fin aussi est sympathique. La création de la terre dans ce genre de récit, c'est toujours un classique mais ça marche toujours. Avec moi en tout cas parce que j'adore ce genre d'idée.

Bref, ça m'a donné envie de lire les précédents. Ah ouais et sinon j'ai remarqué aucune faute et c'est super bien écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mer 31 Oct - 13:47

Bonjour,

Je ne suis là que depuis peu de temps, mais j'ai lu quelques textes ici.
Celui-ci est, pour le moment, le meilleur que j'ai lu.
Très bon style avec encore quelques lourdeurs, mais peu de choses suffiraient à le rendre impeccable, même si je ne sais pas toujours quoi y changer.

Je n'ai pas lu les textes précédents, désolé.

Le début me fait penser à un début de nouvelle de Sherlock Holmes, tant par le style que la situation. J'ai bien aimé ne découvrir qu'au bout de qq lignes que Mrs Robinson est un chat !

Par contre, il ne faut pas abuser des noms des personnages. Ils sont trop souvent répétés en entier, surtout au début. Il ne faut pas hésiter à utiliser des pronoms ou des mots tels que "l'homme", "le passeur", "le chat", "le félin", "l'animal", éventuellement agrémentés d'un adjectif pour donner un état d'esprit "le chat curieux", etc.

J'aurais bien aimé un peu de description de l'intérieur de la maison, que j'imagine de style cosy anglais. Quant aux personnages, tu décris finalement plus le chat que les deux hommes. Par exemple, tu dis qu'Alfred observe l'autre homme, mais on ne sait pas ce qu'il y voit.

Les dialogues sonnent un peu faux. Essayer peut-être de changer de style entre les dialogues et le récit. Les dialogues pourraient être un peu plus "parlés", moins ampoulés, même si le langage utilisé est volontairement un peu désuet.

La création des mondes me fait aussi penser à Myst, qui crée des mondes en écrivant des livres.

Et pourquoi le monde créé devrait-il forcément avoir des batailles et des affrontements ? Si j'imaginais un monde idéal, j'éviterais de le mettre en guerre. Ne peut-il être paisible ?
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mer 31 Oct - 18:23

Personnellement la répétition des noms ne m'a pas gêné... C'est difficile de dire "L'animal" ou "le félin", puisque Mrs Robinson n'est pas un simple félin justement ! Smile

Toujours aussi plaisant, ce troisième épisode des aventures de ces deux-là...
Beaucoup d'idée et de notions se mélangent en peu de lignes, mais je pense que Françoise est déjà passé par là pour ce point !

Encore une fois pas grand chose à dire à part que c'était une lecture plaisante, que l'on termine avec un sourire. J'ai une affection particulière pour l'épisode 2 et le pirate, il n'empêche que j'ai beaucoup aimé aussi cette aventure !

Vivement la prochaine du coup.

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Jeu 1 Nov - 3:23

Merci à vous pour vos commentaires et vos critiques, positives comme négatives !
Je tâcherai de revoir les aspects soulignés par Mael, même si je ne suis pas vraiment en accord avec certains d'entre eux.
Concernant ta dernière remarque d'ailleurs, Mael, le personnage crée notre monde comme une histoire qu'il veut raconter. Une histoire qui, pour être passionnante, nécessite des rebondissements, des affrontements, des éléments perturbateurs... C'est un peu l'idée de la nouvelle : notre monde est le théâtre d'une histoire inventée par un homme comme nous tous.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Jeu 1 Nov - 12:52

C'est bien sûr ton histoire et tu y écris ce que tu veux, ce n'était pas une critique.
C'est juste que parfois, j'ai envie de lire autre chose que des guerres...
Je dis ça, mais dans ce que j'écris, il y a pas mal de batailles aussi, alors bon.
Revenir en haut Aller en bas
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 3 Nov - 3:37

***
Salut Azraël,

Je viens de finir et j'ai aussi survolé rapidement les commentaires (vraiment vite fait). Donc juste un petit point sur les noms en entier : moi ça me va. C'est un style comme un autre, ça installe une certaine façon de penser. Je vois Philip Pullman qui se plait à répéter les mêmes nom+prénom pour ses personnages, et ça passe très bien. Ca leur ajoute même une certaine noblesse. On écoute le nom. Ce n'et plus un simple son.

Concernant le texte, je dois dire que la fin est très sympathique et porte pas mal d'idées. Ce qui est très plaisant. Le texte est fluide quasiment partout, comme toujours. Simplement un passage avec trois sons "qu" et une formulation hard au début : "Mais il n'aurait pu être plus ému que par l'idée que , grâce à ce qu'il avait imaginé, des Hommes naissaient, vivaient, et mourraient."

Ensuite, bon, malgré le plaisir de la lecture, certaines choses m'ont un petit peu gêné.
Peut-être est-ce ma mémoire, mais il me semblait que le Passeur s'occupait des rêveurs égarés, et là ben il ne l'est pas. Du moins, pas en tant que rêveur. Alfred l'aide carrément à réaliser son oeuvre.

Il y a aussi une idée qui aurait pu, je pense, être un peu complexifiée, c'est le fait que ce conteur est en recherche. Parce que là, il est présenté comme un "créateur" mais qui ne sait pas que pour créer il faut imaginer le monde. Alors que bon, c'est même pas la base, c'est l'évidence.

Ce petit dialogue aussi mériterait d'être développé selon moi
Spoiler:
 
C'est un écrivain, donc c'est un créateur, l'évidence est telle que je m'étonne qu'il dise "comment cela ?". Et la réponse de M. Kipps (soulignée) me laisse un goût de déjà lu, alors que j'appréciais le côté "neuf" dans les deux autres textes.

Bref, c'est un très bon texte, comme toujours, mais celui-ci manque, pour moi, de logique, par rapport aux autres, et par rapport à lui-même.

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 3 Nov - 4:03

Merci pour ces remarques !

Je ne comprends pas trop le manque de logique par contre... Ces passages de mondes en mondes se font par le biais des rêves mais aussi de la pensée, de l'imagination comme je le disais dans un texte précédent. Du coup, ce personnage s'égare et vagabonde pour atterrir dans ce monde où il se plaît à venir réfléchir.
Par ailleurs, il dit bien qu'il écrit des histoires, qu'il a publié des romans mais là il cherche à créer un véritable monde, un monde à part entière avec son histoire et ses codes. Et Alfred le pousse à le faire et le conduit ainsi vers l'océan qui, vaste et mystérieux, est une sorte de métaphore de l'imagination. Une métaphore qui agit comme ce "déclic" que l'on connaît tous et qui pousse ce créateur à se laisser aller à sa création.
Je ne sais pas si ce point est un peu plus clair, s'il reste sombre ou si ça ne te semble toujours pas logique...

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Françoise_Moisie

avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 49

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 3 Nov - 4:44

Personnellement, ça ne m'a pas choqué.

Puisque le passeur aide également le "pirate" à affronter ses peurs.

C'est une continuité pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 3 Nov - 11:58

Bah, ça doit être une différence de point de vue.
Pour moi, aider un enfant à combattre ses peurs, c'est différent que d'offrir l'inspiration pour "une pièce maîtresse". Le premier a quelque chose de très beau et crédible dans ma tête. Dans ce texte là, je ne peux pas m'imaginer que quelque part, un Alfred Kipps m'aidera (sinon, ça ferait perpette que j'aurai une oeuvre maîtresse).

Mais voilà, ce n'est que mon point de vue. Il est beau, il est bien, la fin fait plaisir, mais du coup j'y crois plus, dans ce texte. Voilà ^^

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 3 Nov - 13:37

D'accord ! Après oui, c'est peut être une question de point de vue plus que de logique sur ce type d'univers.
Après ce n'est pas aussi simple. Comme il est dit dans le texte, ce personnage est là depuis longtemps, cantonné à un petit endroit sans vraiment voir aux alentours. De lui-même, il finit par s'ouvrir petit à petit, à voir plus loin et croise Alfred dans cette nouvelle découverte. Alors seulement, à partir de cet instant, le passeur peut le guider pour exploiter toutes les richesses de ce nouveau monde.
Et il n'a trouvé qu'une partie de sa pièce maîtresse attention. Il a ses bases, son monde, mais comme il le dit à la fin, il lui reste beaucoup à inventer.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 4 Nov - 19:59

Je viens de lire ce dernier épisode de cette histoire qui me plaît bien. Smile
J'ai beaucoup aimé celui du pirate et l'ai préféré, mais j'ai bien aimé retrouver ton style dans ce texte. Cette sérénité en ces personnages calmes et charmants.
Bon style, bon délire, bonne classe.
J'ai repéré une faute vite fait : "Dans ces fleurs, des récits, l'histoire d'être (d'êtres) vivants..."
J'ai lu que Myrien disait : "C'est un écrivain, donc c'est un créateur, l'évidence est telle que je m'étonne qu'il dise "comment cela ?". " J'ai pensé exactement la même chose.

Donc ! J'ai bien aimé, mais ai préféré le précédent. Continue dans cet univers, c'est très reposant, je trouve ! Smile

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Lun 31 Déc - 0:42

Merci pour ton commentaire Iniour', je ne l'avais pas vu !

Concernant l'incohérence, ce n'en est pas vraiment une. Le mot "créateur" peut être utilisé de plusieurs manières, et il l'est souvent pour désigner un dieu. C'est ainsi qu'Alfred le voit les artistes puisqu'ils créent des mondes. Mais malgré tout, on ne peut pas dire que ce soit un terme que l'on utilise très fréquemment en dehors de la sphère religieuse. D'où la confusion du personnage.

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mar 1 Jan - 1:20

Cher Monsieur Azrael,

En ce soir de Saint Sylvestre, Mk a lu le troisième récit de Mrs Robinson et Mr Kipps. Il est quelque peu embarrassé car il n'a point ressenti le même plaisir à lire ce récit par rapport aux deux précédents. Mk a en effet une impression de répétition dans les idées. Le rêve, fabriquer les mondes, l'imaginaire, tout-ça. Du coup, Mk a la sensation de lire à chaque fois un peu la même chose, et ceci l'agace un peu, quand bien même il adhère parfaitement aux idées que vous exprimez.

Par ailleurs, récemment, les cinq légendes au cinéma ont mis sur grand écran tout ceci et Mk a trouvé que c'était redondant. Un peu overdosique.

Mk s'attendait à voir progresser un peu plus les aventures de Mrs Robinson et de son compagnon humanoïde... Ceci n'est que le point de vue de Mk, bien entendu. Mk ne remet nullement en question les idées que vous exprimez, encore moins la qualité de votre récit ou encore la justesse de votre écriture.

Bien à vous,

Mk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mar 1 Jan - 22:08

Merci pour votre avis MK. Je ne vais pas me défendre, j'admets moi-même ne pas avoir été à la hauteur de ce que je voulais faire avec cette nouvelle. Je l'ai relue et plaide coupable sans peine. Ce texte sera sans doute retravaillé une fois les aventures de Mr Kipps et Mrs Robinson achevées.
Le quatrième épisode est en cours d'écriture, j'espère qu'il saura vous satisfaire !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Mer 2 Jan - 0:46

Mk s'en voit rassuré :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Ven 4 Jan - 2:08

Oui, tout le monde s'en fiche mais je viens de tomber sur cette photo sur le net et elle me rappelle quand même pas mal Alfred Kipps et Mrs Robinson alors il fallait que je la poste.
Voilà.


_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Maître Kong

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 117
Localisation : Edgecombe

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Ven 4 Jan - 19:22

MIAAAAAAAOUUUUUUUUUUU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verifiezladisponibilite.blogspot.com/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Dim 6 Jan - 2:28

Maître Kong a écrit:
MIAAAAAAAOUUUUUUUUUUU

Comme vous dites !

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
Malicia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 459
Age : 27

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 19 Jan - 13:35


Hey Smile
J'avais adoré les deux premiers épisodes, j'étais ravie de voir qu'un troisième était en ligne !

Je l'ai aimé, mais pas autant que l'épisode de l'enfant et du Pirate.
Rien de particulier à dire, du moins rien d'original. Je vais simplement nuancer ce que t'ont déjà dit d'autres membres concernant le mot "créateur", car c'est aussi ce passage qui m'a fait tiquer ...

Azraël a écrit:
Concernant l'incohérence, ce n'en est pas vraiment une. Le mot "créateur" peut être utilisé de plusieurs manières, et il l'est souvent pour désigner un dieu. C'est ainsi qu'Alfred le voit les artistes puisqu'ils créent des mondes. Mais malgré tout, on ne peut pas dire que ce soit un terme que l'on utilise très fréquemment en dehors de la sphère religieuse. D'où la confusion du personnage.
En fait, c'est vrai que le terme "créateur" utilisé par Alfred peut interpeller... Cependant, associé au mot "écrivain", c'est plutôt facile de comprendre qu'il ne s'agit pas de religion... Rha j'ai du mal à expliquer....

Disons que j'aurais bien vu de l'étonnement, mais pas seulement, j'aurais imaginé l'écrivain beaucoup plus embarrassé par l'utilisation d'un mot aussi "pompeux" pour le décrire, mal à l'aise d'être qualifié avec un terme à connotation "divine", à la fois flatté et gêné ...
Par conséquent je l'aurais vu d'avantage remplacer son "Comment cela ?" par un "Eh bien...! Je n'irai pas jusque là, je n'ai pas cette prétention..." (bon là c'est très mal écrit car je n'écris pas comme toi ^^ mais j'espère que tu vois ce que je veux dire...)

Voilà, je suis quelque peu maladroite dans mes remarques, je te prie de m'excuser si tout ça te semble un peu flou ! ^^
...en dehors de ça bien évidemment, j'ai beaucoup aimé ! Smile Bravo


_________________
"Que notre vie n'ait pas de valeur artistique, c'est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une."
Les combustibles - Amélie Nothomb -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/iletedunefois.canalblog.com
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   Sam 19 Jan - 22:16

Merci Malicia !

Concernant le terme "créateur", au moment de l'écriture, j'avais juste en tête que ce n'était pas un mot qui était souvent employé pour un écrivain, d'où la confusion. Mais en effet, une surprise un peu plus nuancée pourrait mieux passer si ce passage perturbe le lecteur.

J'espère que le prochain épisode, en cours d'écriture et bientôt posté, aura plus de succès !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Passeur et le Conteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Passeur et le Conteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore
» Le Monde de Narnia : Chapitre 3 - L'Odyssée du Passeur d'aurore 8/12/2010
» Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'aurore
» Amin Maalouf, un conteur oriental
» LE MONDE DE NARNIA, L'ODYSSEE DU PASSEUR D'OR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fantastique-
Sauter vers: