*
 

Partagez | 
 

 Décorateurs de clochards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Décorateurs de clochards   Sam 10 Nov - 18:08

Décorateurs de clochards

– Bon ! Vous allez me décorer tous ces clochards, car je pense qu’ils ont déjà bien assez travaillé !
La dizaine de personnes alignées tels des soldats firent un signe de tête affirmatif accompagné par un « Oui, chef. ». Ils formaient l’unité des Décorateurs de clochards.
Cependant, l’un d’eux s’avança en relevant la tête et en demandant :
– Permission de parler, chef.
– Accordée, décorateur.
– Pourquoi décorer de tels déchets, chef ?
– De tels déchets ? Vous ignorez pourquoi nous allons décorer ces hommes ? Ces déchets, comme vous dîtes.
– Oui, chef.
– Navré pour vous. Vous n’avez pas l’intelligence requise pour pratiquer cette mission. Vous allez donc quitter les rangs des décorateurs.
L’homme voulut se rattraper, mais le supérieur lui avait déjà tourné le dos, et donc avait dirigé son ouïe vers ses autres soldats. D’un claquement de doigts, on l’envoya valser dans le fleuve et plus personne ne lui adressa un regard.
– Je suis persuadé qu’aucun d’entre vous ne sait ce que vous vous apprêtez à faire. Et comme je ne peux pas me débarrasser de toute ma troupe, je vais donc vous expliquer quelle sera votre mission, écervelés que vous êtes.
Après un balayage hautain sur ses hommes, le chef reprit son discours, bien décidé à montrer que sa mission était grandiose.
– Vous ! s’exclama-t-il violemment en désignant un gringalet de l’équipe.
Le petit, fier, se redressa et ne broncha pas, paré à encaisser une roquette.
– Si je vous dis « décorateur de clochards », à quoi pensez-vous ?
– A un sapin de Noël, chef.
– Et quand je dis « Repas de Noël » ?
– A une dinde, chef.
– Eh bien moi, à votre mère. Alors la prochaine fois que vous pensez à foutre des guirlandes sur un clochard, je vous balance à la flotte, c’est compris ? Quelqu’un a-t-il une autre idée ?
– Une décoration, comme la Légion d’honneur, chef.
Un hochement de tête affirmatif fut émis, satisfait. Mais le leader n’alla pas plus loin.
– Bon ! Maintenant, prenez vos paquetages et en avant. Décorez-moi tous les clochards de cette ville !
Le chef leur tourna le dos, les informant qu’ils pouvaient saisir leurs affaires.
D’un coup, il pivota. Tous les soldats s’arrêtèrent attendant la nouvelle information. Il se permit alors un sourire.
– C’est bien, vous êtes parés.
Et il repartit, sérieusement cette fois-ci.
Après que tout le groupe d’élite des décorateurs de clochards se soit équipé, tous se dispersèrent à travers la ville, en possession d’une sacoche emplie de médailles gravées d’un « Merci à vous, vaillant rebut. ».

Le chef, le dos bien droit, traversait les ruelles de son secteur, s’abaissant à chaque fois pour décerner une médaille à un clochard, sans qu’il ne sache pourquoi. Ses consignes étaient claires, personne ne devait savoir pourquoi.
Et pourtant…

– C’est pour… la solidarité.
– Est-ce un rêve ? se demanda à haute voix le clochard. Le pincement est probablement devenu trop banal, mon inconscient pourrait l'avoir intégré. Je vais plutôt me mettre une baffe.
Et l’homme, sous les yeux étonnés du militaire, se flanqua une sacrée gifle. Au moins, cet homme ne manquait pas de conviction.
– Vous ne plaisantez pas, vous.
– Jamais. Ainsi, quand on me donne une médaille sans réelle explication, je me pose des questions.
– Je comprends votre démarche, mais sachez que la mienne perturberait la société si je vous l’expliquais.
– Vous avez commencé. Je pense pouvoir tenir le secret. Je suis devenu clochard parce que je l’ai trop ouverte, au moins cela m’aura enseigné une certaine modestie. Désormais, je peux me taire. Cependant, le savoir m’intéresse toujours autant.
– Vous me convainquez.
– Laissez-moi le faire davantage. A quoi bon décorer des hommes sans justification ?
– Tout le monde ne convoite pas la connaissance comme vous. Si je ne dois pas m’expliquer, c’est pour que le statut de ces hommes demeure identique.
Devant l’incompréhension du gracieux clochard, le chef décida de braver les ordres et de tout dévoiler.
– Nous distribuons ces médailles afin de remercier les clochards pour ce qu’ils sont. Je vous explique : Un rebut de société est essentiel à son bon fonctionnement, car il permet aux autres de recharger les batteries de leur ambition, provoquant leur orgueil d’un : « Il ne faut pas que je finisse ainsi. »
– Cette théorie semble assez juste. Maintenant que j’y pense, elle me rappelle une histoire de poule, dit l’homme de la rue en plongeant son regard dans le vide. Bref. En quoi les informer serait dangereux ?
– Rien n’est sûr, mais cela pourrait provoquer une hausse de l’orgueil chez les clochards et ils pourraient se rebeller voire même évoluer de classe sociale.
– Le monde ne change pas, il est toujours aussi terrible. Ravi d’apprendre tout ça, les ragots sur l’humanité sont vraiment les meilleurs.
– Je compte sur votre silence. Permettez aux honnêtes rebuts de savourer cette médaille dont ils ignorent tout, cette médaille qui contrecarre leur si grande peur de ne plus exister.
– Et les vôtres, maréchal ? C’était pour la solidarité ? émit le clochard, un sourire malin sur ses lèvres gercées.
– Quelque chose comme ça, oui, répondit-il, satisfait d’avoir entendu cette remarque.

Et après cet interlude, chacun retourna à ses activités et la vie reprit son cours…

Fin

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou-Ann

avatar

Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 34

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Sam 10 Nov - 23:44

Salut Iniourfeiss,
j'ai trouvé ton texte ... comment dire ... à la fois intéressant et complètement incompréhensible. Je me suis sentie comme ces soldats qui vont accomplir une tâche dont ils ne savent rien. Les choses se passent sans qu'on sache pourquoi exactement, on peut seulement essayer d'en deviner le sens. Même à la fin, quand l'homme explique son geste, j'ai gardé l'impression qu'il y avait autant de flou et de choses non dites qu'au début.
Bref, cette lecture m'a laissée un peu sur ma faim et je n'arrive pas vraiment à déterminer si j'ai apprécié ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Dim 11 Nov - 0:14

Bonsoir,

L'univers de ce texte m'a fait penser à ceux d'auteurs comme Kafka ou Orwel, spécialistes du genre. Il reflète un monde absurde où les personnes agissent sans savoir pourquoi mais doivent pouvoir donner de réponses cohérentes, les donneurs d'ordre autoritaires et imbus d'eux-même croient savoir et décider mais sont figés dans l'incohérence du système... et finalement ce sont les "clochards", les exclus qui ont peut-être les meilleures réponses à offrir...

Tout est très ouvert à l'interprétation du lecteur.
D'ailleurs les décorateurs jetés du quai, ne deviennent-ils pas eux-même des exclus ?

Dans un milieu aussi absurde, il est toujours bon d'avoir des exclus qui vous font croire qu'il existe des sorts encore bien pire que le vôtre, bel exemple de pensée formatée... Bel exemple de lucidité que ce texte.

Le style est agréable mais j'ai noté quelques formulations dans l'écriture qui pourraient être améliorées, gagneraient à être "allégées" pour percuter et servir encore plus le propos, j'ai notées celles-ci en exemple :

Citation :
Après un balayage hautain sur ses hommes

Citation :
s’abaissant à chaque fois pour décerner une médaille à un clochard, sans qu’il ne sache pourquoi
cette négation est-elle vraiment nécessaire ?
Citation :
ils pourraient se rebeller voire même évoluer de classe sociale.


Bon je vais au Sleep j'ai trop veillé hier, à mon âge ce n'est pas raisonnable vu la tête que j'avais au matin affraid

Revenir en haut Aller en bas
Azraël

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1277
Age : 28

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Dim 11 Nov - 2:32

Contrairement à Lou-Ann, j'ai trouvé ton texte très clair. Tant dans le sens que dans la formulation, le tout m'a semblé très fluide. La lecture a été rapide et agréable, et j'ai apprécié d'avoir été entraîné, comme le premier soldat, sur une autre piste concernant le sens du mot "décoration". Oui, j'imaginais déjà les "clochards" déguisés et affublés de guirlandes et autres boules de Noël.

Le fond de ton texte me semble par ailleurs assez similaire à celui de la poule, tu as d'ailleurs placé une petite référence à laquelle j'ai souri, mais tu l'as illustré d'une autre manière donc cela n'a rien de bien dérangeant alors que c'est un détail qui aurait pu me chiffonner.

Pour ce qui est de l'utilisation du terme "clochard", est-ce que l'emploi d'un mot si péjoratif est intentionnel ? Au premier abord, je n'ai pas pu retenir une petite grimace. J'ai fini par me dire, sur la fin, que tu cherchais à souligner la vision qu'ont les soldats de ces personnes. Si je me trompe, n'hésite pas à m'éclairer.

Enfin voilà, chouette texte comme d'habitude, bonne illustration d'une idée qui donne à réfléchir, et bon moment de lecture !

_________________
**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-mort-a-un-blog.blogspot.com/
Isil
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2559

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Dim 11 Nov - 17:58

Je vais écrire mon commentaire sans lire les autres avant moi.

Honnêtement, j'ai adoré du début à la fin. Je pense que c'est exactement le genre "d'humour" qui me plaît, j'ai vraiment ri à haute voix à pas mal de passage. J'avais peur que la fin me déçoive, mais même cela, j'ai beaucoup aimé, particulièrement la phrase : "Ravi d’apprendre tout ça, les ragots sur l’humanité sont vraiment les meilleurs." Je ne trouve rien à redire à cette petite nouvelle, vraiment. Un peu absurde mais pas trop, des dialogues croustillants, je ne tarirai point d'éloge sur ce petit bout de texte. Va comprendre.

Personnellement, le terme "clochard" fait partie des raisons qui m'ont fait aimer le texte. C'est un peu une façon de mettre les pieds dans le plat, et j'aime quand on fout les pieds dans le plat. Mais c'est tout à fait personnel ! Very Happy

_________________
J'suis admin moi, j'respecte rien, euké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire.kanak.fr
Myrien
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1695
Age : 31
Localisation : Sur une route

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Dim 11 Nov - 23:00

Salut Iniourfeïss,

Je viens de lire ton histoire et j'ai bien aimé. L'idée n'était pas nouvelle pour moi, donc ce n'était pas une découverte, mais tu l'as très bien amenée et tu as su en faire une petite histoire qui tient la route.

Peut-être est-ce dû à la fatigue, mais je n'ai pas compris la phrase du clochard (m'en fiche qu'on dise "sans-abri" ou clochard, pour moi il n'y a pas de péjoratif derrière.) "– Et les vôtres, maréchal ? C’était pour la solidarité ?"

Voilà, sinon, très sympa et ça peut être utiliser pour faire lire à des gens, pour expliquer l'idée.
Merci l'ami : )

_________________

Un poète est un monde enfermé dans un homme.
Sommaire de MYRIEN
***
VOTER POUR LE FORUM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecasquedorion.blogspot.fr/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Lun 12 Nov - 16:34

Bonjour et merci à tous !

Alors, répondons :

Lou-Ann, pour l'incompréhension des soldats devant un acte, c'était voulu, car dans l'armée, il faut agir et pas penser. Penser au milieu d'un champ de bataille est un danger, pas le temps de philosopher quand on aura peut-être des morts sur la conscience.
Après, si j'essaie d'être plus clair, ce que je voulais faire passer, c'est qu'un clochard est un exemple de l'échec de la société (de façon dure), et donc il stimule les gens à se surpasser pour ne pas en devenir un. Donc, si les clochards venaient à disparaître, il n'y aurait plus cet exemple, et ainsi, la société pourrait s'écrouler.
Voilà, j'espère avoir été plus clair. Smile

Camille22, merci pour ces compliments ! Je suis flatté.
C'est pour ça que d'expliquer mon point de vue me gêne un peu, car je pourrais décevoir l'imagination d'autres.
"Après un balayage hautain sur ses hommes", je ne vois pas trop ce qui est lourd.
"s’abaissant à chaque fois pour décerner une médaille à un clochard, sans qu’il ne sache pourquoi" Je pense qu'elle n'est pas obligatoire, mais je trouve ça plus joli à la lecture. Les deux sont corrects, avec ou sans.
"ils pourraient se rebeller voire même évoluer de classe sociale." Je suis d'accord, ça fait bizarre, que me conseillerais-tu ?

Azraël, oui, pour la poule, j'ai pensé un peu pareil lors de l'écriture. Et pour montrer que je n'étais pas aveugle, j'ai mis cette petite référence pour les gens un peu pointilleux sur les sujets. ^^
Tout comme Isil, je ne trouve pas le terme Clochard péjoratif. SDF, rebut, ou autre, plus. En tout cas, je ne vois pas ce que j'aurais pu utiliser. Qu'aurais-tu mis ?

Isil, merci ! Content de t'avoir plu ! Je savais que cette phrase plairait à quelqu'un. ^^

Myrien, oui, j'avais dû t'en parler de cette hypothèse. ^^ Ah ? Ma perception de la chose est qu'en fait le militaire dit qu'on leur donne les médailles pour pallier à leur peur de ne plus exister, et quand il les donne, il dit "C'est pour la solidarité." comme prétexte. Et en disant "– Et les vôtres, maréchal ? C’était pour la solidarité ?", il lui demande implicitement si on ne lui donne pas ces médailles pour croire qu'il existe, enfin, pour un motif similaire aux clochards. Smile J'espère que ça te va ! ^^

En tout cas, merci à tous pour vos commentaires et lectures !

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Lun 12 Nov - 17:39

Bonjour à tous, bonjour Iniourfeïss,

Iniourfeïss a écrit:
"Après un balayage hautain sur ses hommes", je ne vois pas trop ce qui est lourd.
Je comprend qu'il balaie du regard du genre : Il balaya les rangs d'un regard hautain... mais c'est l'expression seule "balayage hautain" seule qui me chiffonne, ça doit venir de moi Wink
Iniourfeïss a écrit:
"s’abaissant à chaque fois pour décerner une médaille à un clochard, sans qu’il ne sache pourquoi" Je pense qu'elle n'est pas obligatoire, mais je trouve ça plus joli à la lecture. Les deux sont corrects, avec ou sans.
oui j'ai relu la phrase complète et ça le fait bien avec clown
Iniourfeïss a écrit:
"ils pourraient se rebeller voire même évoluer de classe sociale." Je suis d'accord, ça fait bizarre, que me conseillerais-tu ?
Suspect y me teste là Iniourfeïss ??? affraid ... bon plus sérieusement quelque chose comme : "ils pourraient se rebeller, voire même tenter de monter dans l'échelle sociale" ou "ils pourraient se rebeller et tenter de changer de classe sociale" ou "ils pourraient se rebeller et tenter de modifier leur statut social"... Razz c'est juste le "évoluer de classe sociale" qui me titille.
Revenir en haut Aller en bas
Monio

avatar

Nombre de messages : 19

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Dim 13 Jan - 18:06

J'ai bien aimé cette petite nouvelle.A la fois simple et difficile a comprendre,a la fois amusante et tragique.Et il est vrais que les sdf permettent parfois de bousté notre propre ambition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Mar 29 Jan - 20:21

C'est très intéressant et jouissif de réflexions.

C'est à la fois triste, vrai, drôle, cynique, tordu, et charmant.

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Iniourfeïss

avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 28
Localisation : L'Ouest lointain

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Mer 30 Jan - 19:17

Oh ?
Eh bien, merci pour ces lectures et commentaires ! Smile

_________________
Tous mes textes indubitablement réunis : Sommaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Mer 30 Jan - 19:34

Pour moi, tout ces adjectifs qualificatifs sont très positifs en tout cas Smile

De rien, merci à toi pour proposer des textes aussi profonds, touchants et jouissifs sur le plan cérébral ^^

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 22
Localisation : Au milieu des étoiles...

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Mer 30 Jan - 23:37

Personnellement j'ai commencé par flasher sur le titre. "Décorateurs de clochards" c'est juste... fou ! (dans tous les sens du terme)
Après, je t'avoue que j'ai préféré le début à la fin (sûrement parce que j'ai une préférence quand c'est pas juste du dialogue, goût personnel ^^), mais ça reste agréablement tordu tout du long. (Pardonne-moi de l'expression, ce n'est pas forcément la meilleur, mais elle exprime bien mon ressenti)

_________________
Anciennement Lisys.
(_/)
(_'.')
(")_(")
Sommaire de Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tord

avatar

Nombre de messages : 273

MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   Jeu 31 Jan - 15:56

Il est chouette ce texte ! L'idée est sympa et j'ai l'impression qu'elle se rapproche un peu des histoires futuristes pessimistes comme 1984 ou Brazil.

Par contre, j'avais quelques petites critiques sur le texte. J'ai trouvé que l'explication du soldat était trop... comment dire... donnée à la va-vite et de manière très formelle. J'y aurais vu soit une explication quelque peu cachée que l'on aurait pu deviner ou peut-être avec un style plus "parlé" plus méprisant même.

"Nous distribuons ces médailles afin de remercier les clochards pour ce qu’ils sont. Je vous explique : Un rebut de société est essentiel à son bon fonctionnement, car il permet aux autres de recharger les batteries de leur ambition, provoquant leur orgueil d’un : « Il ne faut pas que je finisse ainsi. »"

Voilà, j'ai trouvé ça un peu dommage, mais sinon j'aime bien ce genre de cynisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décorateurs de clochards   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décorateurs de clochards
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bla-Bla entre Décorateurs Etalagistes
» Quelques bons livres pour les décorateurs ;D
» Fédération nationale des architectes d'intérieur
» Décorateurs dessinez !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Inclassable-
Sauter vers: