*
 

Partagez | 
 

 Elle existe ! (1) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Elle existe ! (1) [Terminé]   Lun 7 Nov - 19:55

C'était imprévu.
Pourtant tout était prévu. Tout. On avait tout prévu avec Steis. Tout...
Mais pas ça !

Cagoule sur le visage, on avait pénétré dans un bâtiment de WayneTech. On avait eu un indic, un employé de la société qui nous avait donné les codes de sécurité pour nous infiltrer sans faire de remous.

Y a pas à dire, ça avait bien commencé. Il y avait moi, Steis, et le p'tit nouveau, Billy Joe, un irlandais. Mais on l'appelait l'irlandais, parce qu'il aimait pas ça. On est entré par la porte du personnel. On avait un plan avec en rouge le chemin à suivre pour arriver au bureau du dirlo. On savait qu'il y avait un tableau. Derrière le tableau, un mécanisme protégeant un coffre. Dans le coffre, une boîte. Et dans la boîte... Un putain de diamant aussi gros que mon foutu poing !

Mais ça c'est pas bien passé.
Quand on est entré dans le bureau, la porte s'est refermée.
D'elle-même.
...

***

- Joe, bordel ! J't'avais dis de laisser la porte ouverte !
- Laisse tomber Franck, avait répondu Steis. C'est qu'un irlandais, il comprend pas bien la langue.
- Désolé les gars, mais j'ai rien touché moi ! fit l'intéressé. La porte, elle s'est fermée sans moi. Pour sûr !
- T'as raison, rajouté Franck. Ça doit être le fantôme McGrégor ! "Pour sûr" !

Steis et Franck rire en choeur de la boutade. Billy, quant à lui, ne semblait pas se formaliser d'être le souffre-douleur.
- N'empêche que c'est quand même pas moi, finit-il par avouer.
- T'as raison. C'est vrai qu'il y a beaucoup de courants d'air par ici.
- T'es un boulet, t'es un boulet, et c'est tout.
- Pour sûr ! lâcha Franck.
Nouveaux éclats de rire.
La tête déconfite de l'irlandais les fit rires davantage.
Puis ils rirent davantage encore en se regardant mutuellement.
Bruit de porte qui s'ouvre.
Franck riait de la tête de Steis. Steis riait de celle de Franck. Ils en oublièrent la présence du troisième.
Bruit de porte qui se ferme.
Le fou-rire se joignit de la partie. Cela dura encore quelques longues secondes. Il y avait quelque chose de grisant à rire ainsi à gorge déployée en plein casse !
Puis les rires se calmèrent un peu.
Puis Steis détourna la tête vers Billy, qui n'était plus là.
- Hé ! L'irlandais y s'est cassé !
- Tant mieux, fit franck, ça f'ra plus pour n...

Il ne finit pas sa phrase, coupée par le hurlement de l'irlandais, plus loin dans les couloirs.
Les deux visages se firent incrédules d'abord. Puis le cri s'arrêta net. Ils furent alors plus attentifs. Chacun retenait sa respiration, tentant de discerner le moindre bruit pouvant leur indiquer que leur troisième homme était encore vivant. Mais plus aucun bruit. Le bâtiment était retourné au silence.

- Bon, fit Steis avec un air faussement dégagé, va voir qu'elle mauvaise chute il a fait. Moi je vais entrer le code et choper la cargaison.
Steis était officieusement le chef de la bande. Franck obéit donc sans rechigner.

Il ouvrit la porte, la laissa ouverte afin de pouvoir rapidement s'assurer une retraite rapide, et entreprit de longer le mur du couloir.
Noir. Silence.


Occupé à taper le code déclenchant l'ouverture, Steis ne vit pas l'être qui se mouvait dans l'ombre, dans son dos.


- Steis ? cria Franck.
Pas de réponse.
- Steis !! Je trouve rien !
Il s'était bien avancé dans le couloir. Il fit demi-tour et repassa devant les portes fermées. Sauf une. Son oeil aperçut ce qu'il redoutait de voir.
- L'irlandais...

Billy Joe était par terre, dans un petit bureau d'employé, le visage boursouflé par un mauvais coup reçut sur le visage. A l'évidence, il avait été mit KO.
- Steis, on se fait doubler !
Bruit mat d'un corps qui tombe.
- Merde ! Steis !

Franck courut à nouveau, déboula dans le bureau et ... la vit.
La forme l'attendait au centre de la pièce.
Elle était vaguement humanoïde, drapée de noir. Imposante.
A moins que ce ne soit son pelage ?
Franck était bloqué. A quoi faisait-il face ?
La chose ouvrit sa gueule.
- Je suis batman !

Ça parle !
Franck dégaina son flingue en même temps qu'il vit son compagnon étalé sur le sol, le visage contre la moquette.
- Crève, sale monstre !

Mais le monstre était plus rapide que lui. Une chose noire comme un cauchemar fonça vers lui, percuta son arme au moment de la mise à feu, et l'arme explosa, ainsi que la main de Franck.

La bête se jeta sur lui. Elle n'eut aucune pitié.

***

- Vous me croyez maintenant, hein ? Je l'ai vu, elle existe !
Franck, la camisole bien refermée sur ses bras, nouée dans son dos, se balançait sur sa chaise. Pourquoi ne le croyait-on pas ?

***

Remarque sur le patient Franck Vertino, arrêté pour tentative de vol et folie.
Le sujet est manifestement en proie à un désir de persécution majeur et refuse tout retour à la réalité en affirmant la venue d'une homme chauve-souris géant venu pour le tuer.
Manifestement, sa présence à l’asile d'Arkham est nécessaire et je la recommande vivement pour une durée indéterminée.

Docteur E.Pinson
Psychologue à l'asile d'Arkam

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?


Dernière édition par Alfred le Ven 18 Nov - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Mar 8 Nov - 11:15

J'aime beaucoup. sans doute parce que j'aime Batman et voue un profond respect pour son travail. sans doute aussi parce que retranscrivez de tels récits aussi bien et de manière réaliste. Au point qu'on se sent imprégné par l'histoire et sommes proches de ces voleurs (décidément, j'ai eu tout aussi peur que Franck)

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Mar 8 Nov - 14:40

Cela me comble d'aise.

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlutEngel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1087
Age : 27
Localisation : Turku, Varsinais-Suomi, Suomi

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Mer 9 Nov - 11:09

Vous maniez les mots si biens, et rendez l'hommage à la juste valeur de maître Bruce Smile

_________________
"Careless realism costs souls" Tuomas Holopainen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talvi-blutengel.blogspot.fr/
Mode V



Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Jeu 10 Nov - 0:02

Alfred a écrit:
C'était imprévu.
Pourtant tout était prévu. Tout. On avait tout prévu avec Steis. Tout...
Mais pas ça !

Cagoule sur le visage, on avait pénétré dans un bâtiment de WayneTech. On avait eu un indic, un employé de la société qui nous avait donné les codes de sécurité pour nous infiltrer sans faire de remous. ( Je ferais plus qu’une phrase. «On avait eu un indic. Un employé de la société nous avait donné les codes de sécurité. Grace à ceux-ci nous pourrions nous infiltrer sans faire de remous.» Bon j’ai refait la dernière phrase, mais je trouve que des phrases plus courtes donnent un meilleur rythme surtout dans ce genre d’intrigue.))

Y a pas à dire, ça(l’) avait bien commencé. Il y avait moi, Steis, et le p'tit nouveau, Billy Joe, un irlandais. Mais on l'appelait l'irlandais, parce qu'il aimait pas ça. (Je donnerais plus de détails sur les raisons qui faisait qu’il n’aimait pas ça) On est entré (manque de concordance de temps : tu emploies le plus que parfait plus haut et soudainement tu introduis le passé composé) par la porte du personnel. On avait un plan avec en rouge le chemin à suivre pour arriver au bureau du dirlo. (ça fait beaucoup dit : montre plus! Peut-être en disant comment ils ont réussi à obtenir ce fameux plan) On savait qu'il y avait un tableau. ( Suggestion : « Là se trouvait un tableau »)Derrière le tableau(Redite inutile : remplace le par «lui» comme tu viens de le mentionné), un mécanisme protégeant un coffre. Dans le coffre, une boîte. Et dans la boîte... Un putain( lol!) de diamant aussi gros que mon foutu poing !

Mais ça c'est( n’s’est ou bien ne s’est ) pas bien passé.
Quand on est entré dans le bureau( «En entrant dans le bureau»), la porte s'est refermée.
D'elle-même.
...

***

- Joe, bordel ! J't'avais dis (dit) de laisser la porte ouverte !
- Laisse tomber Franck, avait répondu Steis. C'est qu'un irlandais, il comprend pas bien la langue.
- Désolé les gars, mais j'ai rien touché moi ! fit l'intéressé. La porte, elle s'est fermée sans moi. Pour sûr !
- T'as raison, rajouté Franck. Ça doit être le fantôme McGrégor ! "Pour sûr" !(LOL !! J’aime!)

Steis et Franck rire en choeur de la boutade. Billy, quant à lui, ne semblait pas se formaliser d'être le souffre-douleur.
- N'empêche que c'est quand même pas moi, finit-il par avouer. (Il n’avoue pas mais insiste plutôt)
- T'as raison. C'est vrai qu'il y a beaucoup de courants d'air par ici.
- T'es un boulet, t'es un boulet, et c'est tout.
- Pour sûr ! lâcha Franck.
Nouveaux éclats de rire.
La tête déconfite de l'irlandais les fit rires davantage.
Puis ils rirent davantage encore en se regardant mutuellement.
Bruit de porte qui s'ouvre.
Franck riait de la tête de Steis. Steis riait de celle de Franck. Ils en oublièrent la présence du troisième.
Bruit de porte qui se ferme.
Le fou-rire se joignit de la partie. Cela dura encore quelques longues secondes. Il y avait quelque chose de grisant à rire ainsi à gorge déployée en plein casse !
Puis les rires se calmèrent un peu.
Puis Steis détourna la tête vers Billy, qui n'était plus là.
- Hé ! L'irlandais y s'est cassé !
- Tant mieux, fit franck, ça f'ra plus pour n...

Il ne finit pas sa phrase, coupée par le hurlement de l'irlandais, plus loin dans les couloirs.
Les deux visages se firent incrédules d'abord. Puis le cri s'arrêta net. Ils furent alors plus attentifs. Chacun retenait sa respiration, tentant de discerner le moindre bruit pouvant leur indiquer que leur troisième homme était encore vivant. Mais plus aucun bruit. Le bâtiment était retourné au silence.

- Bon, fit Steis avec un air faussement dégagé, va voir qu'elle (quelle) mauvaise chute il a fait. Moi je vais entrer le code et choper la cargaison.
Steis était officieusement le chef de la bande. Franck obéit donc sans rechigner.

Il ouvrit la porte, la laissa ouverte afin de pouvoir rapidement s'assurer une retraite rapide, et entreprit de longer le mur du couloir.
Noir. Silence.


Occupé à taper le code déclenchant l'ouverture, Steis ne vit pas l'être qui se mouvait dans l'ombre, dans son dos.(derrière lui)


- Steis ? cria Franck.
Pas de réponse.
- Steis !! Je trouve rien !
Il s'était bien avancé dans le couloir. Il fit demi-tour et repassa devant les portes fermées. Sauf une. Son oeil aperçut ce qu'il redoutait de voir.
- L'irlandais...

Billy Joe était par terre, dans un petit buread'employé, le visage boursouflé par un mauvais coup reçut(reçu) sur le visage. A(À) l'évidence, il avait été mit(mis) KO.
- Steis, on se fait(s’est fait non?) doubler !
Bruit mat d'un corps qui tombe.
- Merde ! Steis !

Franck courut à nouveau, déboula dans le bureau et ... la vit.
La forme l'attendait au centre de la pièce.
Elle était (j’enlèverais le «elle était» qui n’est pas nécessaire) vaguement humanoïde, drapée de noir. Imposante.
A moins que ce ne soit son pelage ?
Franck était bloqué.(figé?) A quoi faisait-il face ?
La chose ouvrit sa gueule.
- Je suis batman !

Ça parle !
Franck dégaina son flingue en même temps qu'il vit son compagnon étalé sur le sol, le visage contre la moquette.
- Crève, sale monstre !

Mais le monstre était plus rapide que lui. Une chose noire comme un cauchemar fonça vers lui, percuta son arme au moment de la mise à feu, et l'arme explosa, ainsi que la main de Franck.

La bête se jeta sur lui. Elle n'eut aucune pitié. (Sacré batman Wink)

***

- Vous me croyez maintenant, hein ? Je l'ai vu, elle existe !
Franck, la camisole bien refermée sur ses bras, nouée dans son dos, se balançait sur sa chaise. Pourquoi ne le croyait-on pas ?

***

Remarque sur le patient Franck Vertino, arrêté pour tentative de vol et folie.
Le sujet est manifestement en proie à un désir de persécution majeur et refuse tout retour à la réalité en affirmant la venue d'une(un) homme chauve-souris géant venu pour le tuer.
Manifestement, sa présence à l’asile d'Arkham est nécessaire et je la recommande vivement pour une durée indéterminée.

Docteur E.Pinson
Psychologue à l'asile d'Arkam


J’ai beaucoup commenté mais tu peux en prendre et en laisser. J'ai surtout des suggestions, mais si je n'ai pas bien compris et que les commentaires ne tiennent pas, on peut en discuter! Smile Sinon quelques fautes surement d’inattention. J’ai bien aimé la trame. Mais qu’est-il arrivé à Steis? Tu as une suite de prévu j’espère! L’univers de Batman! J’aime les personnes qui ont assez d’audace pour écrire sur des personnages d’autres auteurs, ce n’est pas donné à tout le monde.

Je crois que tu pourrais mettre beaucoup plus de rythme et de suspense dans ton histoire avec des verbes d’action par exemple. Les phrases courtes sont bien utilisées lorsque les personnages sont en situation de danger.

Je ne sais pas si tu serais d’accord mais moi la seconde trame, celle où il est à l’hôpital, je la mettrais au présent. On ressentirait encore plus la distance du récit qu’il raconte.

Oh et vive antidote grâce auquel j’ai pu comprendre certains mots familier ou bien argot de ton texte. Le langage familier français, ce n’est pas toujours évident. Je ne crois pas que ce soit un problème pour ma part il m’arrive d’écrire des textes plus familiers et comme je suis québécoise, je crois que pour un lectorat français ça serait plus compliqué aussi. Donc je crois que si ça passe avec lectorat que tu vises, c'est ça l'important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Jeu 10 Nov - 1:38

Bonsoir,

Merci infiniment pour les corrections et toutes ces propositions.

Certains changements de temps ne seront pas changés, car je les aime ainsi. Au début par exemple, c'est le personnage de Franck qui parle. Son phrasé et ses fautes de narrations sont les siennes. Dans d'autres cas, elles sont miennes et seront corrigées demain en conséquence.

Merci pour les critiques et les compliments.

Ce qui est arrivé à Steis est simple : on ne parle plus de lui car il a été arrêté, toutt comme ses deux autres acolytes. Etant dans la tête de Franck, la vie de Steis ne nous intéresse plus dans le présent récit.

Ce récit n'aura pas de suite directe logique. Je fais de courts textes issus des aventures trépidantes de maître Bruce à Gotham (vous pourrez en trouver une autre classée dans "horreur"). Il y aura donc d'autres récits, mais pas une histoire longue.

Concernant le langage familier et argot, croyez bien que j'en suis fort désolé. J'aime utiliser certains mots crus, m'autoriser un phrasé qui ne sied d'ordinaire guère à mon statut de valet. J'espère néanmoins que la lecture n'aura pas représenté un calvaire pour vous et que vous prendrez encore le temps, à l'avenir, de lire et commenter mes textes, tant qu'ils vous intéresseront.

Je prends donc toutes vos remarques et les relirai encore demain pour effectuer certaines modifications nécessaires.

Merci pour votre lecture et vos commentaire.

Cordialement,

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mode V



Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Jeu 10 Nov - 2:12

Pour le langage même si j'ai du utilisé un outil de référence, j'adore découvrir les variation de notre langue donc tu n'as vraiment pas à t'excuser. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred

avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 67
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   Jeu 10 Nov - 2:22

Je prends note.

_________________
Alfred Pennyworth
Gotham City
Manoir des Wayne


Vous désirez, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle existe ! (1) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle existe ! (1) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heroes : Est-ce que c'est fini ?
» Pourquoi la viande fait elle de l'eau ??
» Quelle est pour toi la plus belle voiture qui existe,ou qui existait au monde?
» Le pégase existe ...
» La Téléportation existe, désormais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume d'écrivain :: L'ATELIER :: Fanfiction-
Sauter vers: